share_book
Envoyer cet article par e-mail

Anthropologie existentiale

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Anthropologie existentiale

Anthropologie existentiale

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Anthropologie existentiale"

    Depuis plusieurs années, en photographiant les détails de la vie, en réfléchissant sur les méthodes d'observation ou en analysant le fait religieux, Albert Piette construit un travail véritablement anthropologique qui affronte directement la spécificité humaine plutôt que la diversité des cultures. Dans ce livre, il commence par une comparaison des modes de présence des hommes et des singes et constate que la particularité des humains est la présence-absence et l'attention détachée. L'homme serait-il le seul animal à être minimal ? Albert Piette s'interroge alors sur les origines de cette caractéristique à travers un détour dans des sites préhistorique comme les abris d'Homo erectus et les sépultures de l'Homme de Neandertal. Progressivement, les étapes-clés de la généalogie de la minimalité apparaissent : l'habitat, les objets, la perception subsidiaire, le langage, le marquage social et l'acte de croire. Albert Piette fait ensuite de cette caractéristique humaine un argument pour repenser l'anthropologie selon deux axes principaux : la méthode phénoménographique à travers l'observation rapprochée du cours de l'existence des hommes mais aussi d'autres êtres (comme les dieux, la société ou les animaux) et l'anthropologie existentiale comme théorie des modes d'exister, articulant action et présence. Le livre se termine par une " rêverie " anthropologique qui montre l'enjeu éthique de ne pas oublier cette originalité de l'homme minimal et la nécessité d'une pédagogie de la minimalité.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 185  pages
    • Dimensions :  1.6cmx14.0cmx21.4cm
    • Poids : 322.1g
    • Editeur :   Editions Pétra Paru le
    • Collection : Anthropologiques
    • ISBN :  2847430237
    • EAN13 :  9782847430233
    • Classe Dewey :  142.7
    • Langue : Français

    D'autres livres de Albert Piette

    Le Fait religieux : Une théorie de la religion ordinaire

    Ce livre n'est pas un état des lieux du fait religieux en France, en Europe ou dans le monde. Au-delà du constat du déclin ou de 1a vitalité des religions sous de nouvelles formes, Albert Piette pose, en anthropologue, une question fondamentale : quelle est la spécificité du fait religieux ? E...

    Le temps du deuil : Essai d'anthropologie existentielle

    La mort d'un proche provoque un sentiment d'abandon que le temps, seul, permet parfois d'atténuer. Mais est-il possible de définir ce temps lié au deuil, d'en distinguer les étapes ? Albert Piette nous y invite dans ce très beau livre où le récit intime croise l'analyse scientifique. Confront...

    Voir tous les livres de Albert Piette

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Depuis plusieurs années, en photographiant les détails de la vie, en réfléchissant sur les méthodes d'observation ou en analysant le fait religieux, Albert Piette construit un travail véritablement anthropologique qui affronte directement la spécificité humaine plutôt que la diversité des cultures. Dans ce livre, il commence par une comparaison des modes de présence des hommes et des singes et constate que la particularité des humains est la présence-absence et l'attention détachée. L'homme serait-il le seul animal à être minimal ? Albert Piette s'interroge alors sur les origines de cette caractéristique à travers un détour dans des sites préhistorique comme les abris d'Homo erectus et les sépultures de l'Homme de Neandertal. Progressivement, les étapes-clés de la généalogie de la minimalité apparaissent : l'habitat, les objets, la perception subsidiaire, le langage, le marquage social et l'acte de croire. Albert Piette fait ensuite de cette caractéristique humaine un argument pour repenser l'anthropologie selon deux axes principaux : la méthode phénoménographique à travers l'observation rapprochée du cours de l'existence des hommes mais aussi d'autres êtres (comme les dieux, la société ou les animaux) et l'anthropologie existentiale comme théorie des modes d'exister, articulant action et présence. Le livre se termine par une " rêverie " anthropologique qui montre l'enjeu éthique de ne pas oublier cette originalité de l'homme minimal et la nécessité d'une pédagogie de la minimalité.