share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Sens de l'histoire : Moments d'une biographie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Sens de l'histoire : Moments d'une biographie

Le Sens de l'histoire : Moments d'une biographie

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Sens de l'histoire : Moments d'une biographie"

Notre histoire de vie a-t-elle un sens ? Le sens ne se réinvente-t-il pas, de manière différente, chaque jour de notre vie ? De ce fait, un projet d'histoire de vie qui n'enferme pas le sujet est-il encore tenable ? Plutôt que de s'inscrire dans une perspective historique, la démarche biographique ne serait-elle pas à orienter dans le sens d'une anthropologie philosophique du sujet ? Telles sont les questions qui sous-tendent cet ouvrage, produit d'une rencontre entre une théoricienne et praticienne des histoires de vie, Christine Delory-Momberger, auteur de Les histoires de vie, de l'invention de soi au projet de formation (Anthropos, 2000) et de Remi Hess, anthropologue, praticien de l'analyse institutionnelle. La solution adoptée est l'exploration des « moments » que Remi Hess se construit tout au long de sa vie, comme ressources pour redéployer constamment le sens ou plutôt les sens de sa vie. L'histoire de vie devient alors une « clinique » des moments, un effort pour les décrire, pour les articuler, et ainsi dégager des « possibles ». Penser, c'est partir des résidus, du résiduel qui ne parvient pas à trouver sa place dans une logique hypothético-déductive. La théorie de moments, acceptant la dissociation du sujet, ainsi que le jeu de l'implication et de la transduction, renonce à la construction d'une identité close.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 414  pages
  • Dimensions :  2.8cmx13.8cmx20.8cm
  • Poids : 521.6g
  • Editeur :   Economica Paru le
  • Collection : Anthropologie
  • ISBN :  2717842950
  • EAN13 :  9782717842951
  • Classe Dewey :  158
  • Langue : Français

D'autres livres de  Remi Hess

Henri Lefebvre

Découvrez ou redécouvrez les auteurs incontournables des sciences humaines avec la collection les grands théoriciens. Chaque ouvrage présente de façon didactique et en une synthèse vivante la biographie d'un auteur, ses oeuvres essentielles et ses concepts fondamentaux. Vous comprenez ainsi pl...

La relation pédagogique

Ensemble des phénomènes d'échange, d'influence réciproque, d'actions et de réactions entre enseignants et enseignés, la relation pédagogique est ici étudiée comme une interaction s'inscrivant dans la vie personnelle de chacun des participants. Ce livre propose une relecture anthropologique ...

L'accompagnement d'une mère en fin de vie - Journal à quatre mains

À la mort de leur père, quatre enfants sorganisent pour accompagner leur mère en fin de vie. Dispersés géographiquement, ils se relaient aux côtés de celle-ci qui présente de graves signes daphasie. Lécriture dun journal, dans lequel chacun consigne les moments du quotidien et ses propres r...

Voir tous les livres de  Remi Hess

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Notre histoire de vie a-t-elle un sens ? Le sens ne se réinvente-t-il pas, de manière différente, chaque jour de notre vie ? De ce fait, un projet d'histoire de vie qui n'enferme pas le sujet est-il encore tenable ? Plutôt que de s'inscrire dans une perspective historique, la démarche biographique ne serait-elle pas à orienter dans le sens d'une anthropologie philosophique du sujet ? Telles sont les questions qui sous-tendent cet ouvrage, produit d'une rencontre entre une théoricienne et praticienne des histoires de vie, Christine Delory-Momberger, auteur de Les histoires de vie, de l'invention de soi au projet de formation (Anthropos, 2000) et de Remi Hess, anthropologue, praticien de l'analyse institutionnelle. La solution adoptée est l'exploration des « moments » que Remi Hess se construit tout au long de sa vie, comme ressources pour redéployer constamment le sens ou plutôt les sens de sa vie. L'histoire de vie devient alors une « clinique » des moments, un effort pour les décrire, pour les articuler, et ainsi dégager des « possibles ». Penser, c'est partir des résidus, du résiduel qui ne parvient pas à trouver sa place dans une logique hypothético-déductive. La théorie de moments, acceptant la dissociation du sujet, ainsi que le jeu de l'implication et de la transduction, renonce à la construction d'une identité close.