share_book
Envoyer cet article par e-mail

Eloge du mauvais geste

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Eloge du mauvais geste

Eloge du mauvais geste

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Eloge du mauvais geste"

Ollivier Pourriol décrypte les plus célèbres mauvais gestes du football et révèle qu ils ont tous leur grandeur . - Le coup de tête de Zidane en finale de la Coupe du monde 2006 ? Un geste prémédité qui confisque la victoire aux Italiens et permet au capitaine des bleus de reprendre son destin en main. - Le but de la main de Maradona lors de la coupe du monde 1986 ? Le premier acte d un doublé où l argentin montre au monde qu il est un dieu du foot, mais un dieu à visage humain. - La main de Thierry Henry face à l Irlande en qualification du mondial 2010 ? Un lapsus qui trouve sa source dans l inconscient collectif de l équipe de France, et qui la plonge dans une crise de mauvaise foi. - Éric Cantona répondant à l insulte d un supporter en lui sautant dessus pied droit en avant ? Un geste surréaliste au sens artistique du terme. - L agression de Harald Schumacher sur Battiston lors du France Allemagne de 1982 ? Une faute qui permet à la France de connaître sa défaite la plus parfaite, et de naître en tant qu équipe. - La folle joie de Platini courant bras levés après un penalty malgré les trente-neuf personnes du stade du Heysel ? Jour de gloire et de honte, le moment où il est devenu un homme confia-t-il un jour à Marguerite Duras. Examinant successivement ces six cas, Ollivier Pourriol essaye d approcher au plus près la vérité de ces gestes qui appartiennent désormais à notre imaginaire collectif. Il n y a qu à voir, même et surtout chez ceux qui ne s intéressent pas au football, la variété, la quantité, la virulence des réactions au coup de tête de Zidane ou à la main de Henry, quand un but, fût-il exceptionnel, ne fait naître au mieux qu un intérêt poli. Le mauvais geste : c est peut-être d abord cela que viennent chercher les milliards de téléspectateurs. La coupe du monde de football : les jeux du cirque en mondovision.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 126  pages
  • Dimensions :  1.6cmx11.0cmx17.2cm
  • Poids : 117.9g
  • Editeur :   Nil Paru le
  • ISBN :  2841114546
  • EAN13 :  9782841114542
  • Classe Dewey :  796
  • Langue : Français

D'autres livres de Ollivier Pourriol

Cinéphilo

Peut-on changer de vie sans y laisser sa peau ? Tel est le dilemme de Fight Club. Comment gagner en puissance et en joie sans détruire les autres ou le monde ? s'interrogeait Spinoza. Telle est la quête des X-Men. Et si un malin génie nous trompait, si rien n'était réel ? demandait [....]...

Cinéphilo

Ollivier Pourriol, agrégé de philosophie, est romancier et essayiste. Il anime depuis plusieurs années des séances Studio-philo au cinéma MK2 Bibliothèque (Paris 13e).Peut-on changer de vie sans y laisser sa peau ? Tel est le dilemme de Fight Club.Comment gagner en puissance et en joie sans...

Vertiges du désir

Comprendre le désir en nous ouvrant les yeux sur certaines scènes célèbres du cinéma : telle est la promesse de cet essai où Sartre nous éclaire sur les fesses de Brigitte Bardot dans Le Mépris, Hegel sur la lutte à mort entre Al Pacino et Robert de Niro dans Heat, Girard sur le désir [...

Le Peintre au couteau

« Qui sait que ces couleurs sont celles du visage de ma femme disparue et aimée tendrement et regrettée éternellement ? Là où l'œil exercé voit un vert Véronèse, moi je sais qu'il s'agit du bleu des yeux de ma femme, mais d'un bleu en mouvement, ce n'est pas encore un vert, mais ce n'est p...

Voir tous les livres de Ollivier Pourriol

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Ollivier Pourriol décrypte les plus célèbres mauvais gestes du football et révèle qu ils ont tous leur grandeur . - Le coup de tête de Zidane en finale de la Coupe du monde 2006 ? Un geste prémédité qui confisque la victoire aux Italiens et permet au capitaine des bleus de reprendre son destin en main. - Le but de la main de Maradona lors de la coupe du monde 1986 ? Le premier acte d un doublé où l argentin montre au monde qu il est un dieu du foot, mais un dieu à visage humain. - La main de Thierry Henry face à l Irlande en qualification du mondial 2010 ? Un lapsus qui trouve sa source dans l inconscient collectif de l équipe de France, et qui la plonge dans une crise de mauvaise foi. - Éric Cantona répondant à l insulte d un supporter en lui sautant dessus pied droit en avant ? Un geste surréaliste au sens artistique du terme. - L agression de Harald Schumacher sur Battiston lors du France Allemagne de 1982 ? Une faute qui permet à la France de connaître sa défaite la plus parfaite, et de naître en tant qu équipe. - La folle joie de Platini courant bras levés après un penalty malgré les trente-neuf personnes du stade du Heysel ? Jour de gloire et de honte, le moment où il est devenu un homme confia-t-il un jour à Marguerite Duras. Examinant successivement ces six cas, Ollivier Pourriol essaye d approcher au plus près la vérité de ces gestes qui appartiennent désormais à notre imaginaire collectif. Il n y a qu à voir, même et surtout chez ceux qui ne s intéressent pas au football, la variété, la quantité, la virulence des réactions au coup de tête de Zidane ou à la main de Henry, quand un but, fût-il exceptionnel, ne fait naître au mieux qu un intérêt poli. Le mauvais geste : c est peut-être d abord cela que viennent chercher les milliards de téléspectateurs. La coupe du monde de football : les jeux du cirque en mondovision.