share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ce Que le Jour Doit a la Nuit

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ce Que le Jour Doit a la Nuit

Ce Que le Jour Doit a la Nuit

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ce Que le Jour Doit a la Nuit"

« Mon oncle me disait ; « Si une femme t aimait, et si tu avais la présence d esprit de mesurer l étendue de ce privilège, aucune divinité ne t arriverait à la cheville. » Oran retenait son souffle en ce printemps 1962. La guerre engageait ses dernières folies. Je cherchais Emilie. J avais peur pour elle. J avais besoin d elle. Je l aimais et je revenais le lui prouver. Je me sentais en mesure de braver les ouragans, les tonnerres, l ensemble des anathèmes et les misères du monde entier. » Yasmina Khadra nous offre ici un grand roman de l Algérie coloniale (entre 1936 et 1962) une Algérie torrentielle, passionnée et douloureuse et éclaire d un nouveau jour, dans une langue splendide et avec la générosité qu on lui connaît, la dislocation atroce de deux communautés amoureuses d un même pays

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 413  pages
  • Dimensions :  3.6cmx14.2cmx22.4cm
  • Poids : 557.9g
  • Editeur :   Julliard Paru le
  • ISBN :  2260017584
  • EAN13 :  9782260017585
  • Classe Dewey :  843.92
  • Langue : Français

D'autres livres de Yasmina Khadra

L'imposture des mots

Un écrivain, c'est d'abord un homme, une famille, un pays, une vocation. L'aventure personnelle de Yasmina Khadra vaut tous les romans. Dans les années 90, son nom éclate dans l'univers du polar noir. Qui se cache derrière ce pseudonyme, qui signe ces intrigues d'une extrême violence dans le co...

Prix : 70 DH
L'attentat

Amine, chirurgien israélien d'origine palestinienne, a toujours refusé de prendre parti dans le conflit qui oppose son peuple d'origine à son peuple d'adoption et s'est consacré à son métier et à sa femme Sihem. Jusqu'au jour où un attentat se produit à ...

Prix : 87 DH

Les hirondelles de Kaboul

Dans le Kaboul des talibans, Mohsen vit avec sa femme Zunaira, avocate enfermée chez elle. Les temps sont durs mais leur amour et leur respect mutuel les aident à surmonter cet état de fait. Un jour que Mohsen se promène dans Kaboul, il se retrouve au milieu d'une foule qui veut lapider une ...

Prix : 69 DH
Ce que le jour doit à la nuit

Algérie, dans les années 1930. Les champs de blés frissonnent. Dans trois jours, les moissons, le salut. Mais une triste nuit vient consumer l'espoir. Le feu. Les cendres. Pour la première fois, le jeune Younes voit pleurer son père. Et de pleurs, la vie de Younes ne manquera pas. Confié à...

Prix : 96 DH

Voir tous les livres de Yasmina Khadra

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

« Mon oncle me disait ; « Si une femme t aimait, et si tu avais la présence d esprit de mesurer l étendue de ce privilège, aucune divinité ne t arriverait à la cheville. » Oran retenait son souffle en ce printemps 1962. La guerre engageait ses dernières folies. Je cherchais Emilie. J avais peur pour elle. J avais besoin d elle. Je l aimais et je revenais le lui prouver. Je me sentais en mesure de braver les ouragans, les tonnerres, l ensemble des anathèmes et les misères du monde entier. » Yasmina Khadra nous offre ici un grand roman de l Algérie coloniale (entre 1936 et 1962) une Algérie torrentielle, passionnée et douloureuse et éclaire d un nouveau jour, dans une langue splendide et avec la générosité qu on lui connaît, la dislocation atroce de deux communautés amoureuses d un même pays