share_book
Envoyer cet article par e-mail

Sans père et sans parole : La place du père dans l'équilibre de l'enfant

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Sans père et sans parole : La place du père dans l'équilibre de l'enfant

Sans père et sans parole : La place du père dans l'équilibre de l'enfant

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Sans père et sans parole : La place du père dans l'équilibre de l'enfant"

Où sont passés les pères ? Les bouleversements de Mai 68, le mouvement féministe des années 1970, une justice qui privilégie la mère dans la garde de l'enfant et une médecine qui, avec la procréation assistée, tend à se substituer au père : tels sont les jalons de l'évolution des moeurs qui a lézardé la figure paternelle au cours des trente dernières années. Être père, ce n'est pas être un substitut de la mère. C'est occuper une place dont dépendent la construction et la santé psychique de l'enfant. Si le rôle de la mère est de porter l'enfant dans son corps, celui du père est de le porter dans ses pensées et ses désirs. Ne pas permettre à l'enfant de comprendre qu'il est le fruit du désir de ses deux parents, c'est le condamner à l'emprise d'un monoparentalisme dévorant qui le prive de tout accès à l'autonomie et le rend incapable de s'intégrer à la société. Ecoutant des enfants, des pères et des mères depuis plus de vingt ans, Didier Dumas montre, à travers les propos et les souffrances des uns et des autres, que cette méconnaissance du rôle du père dans la construction psychique et spirituelle de l'enfant est la première cause de tous ses désordres mentaux. Et que les troubles dus à la démission des pères se transmettent et se répètent, en s'aggravant, d'une génération à l'autre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 225  pages
  • Dimensions :  1.6cmx10.0cmx17.8cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Hachette Littératures Paru le
  • Collection : Pluriel
  • ISBN :  2012790186
  • EAN13 :  9782012790186
  • Classe Dewey :  155.4
  • Langue : Français

D'autres livres de Didier Dumas

Et si nous n'avions toujours rien compris à la sexualité ?

Comment être bien dans son corps et sa sexualité ? Prisonniers de leurs névroses autant que de la rigidité de nombreuses théories psychanalytiques qui prétendent les combattre, les Occidentaux n'atteignent cet objectif qu'avec peine. Aujourd'hui encore, la parole sur la sexualité est quasi in...

Prix : 210 DH

La sexualité des ados racontée par eux-mêmes

Didier Dumas est psychanalyste. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont Sans père et sans parole (Hachette Littératures, 1999), Si nous n'avions rien compris à la sexualité ? (Albin Michel, 2004) et La Sexualité masculine ( " Pluriel " 2007)....

Voir tous les livres de Didier Dumas

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Où sont passés les pères ? Les bouleversements de Mai 68, le mouvement féministe des années 1970, une justice qui privilégie la mère dans la garde de l'enfant et une médecine qui, avec la procréation assistée, tend à se substituer au père : tels sont les jalons de l'évolution des moeurs qui a lézardé la figure paternelle au cours des trente dernières années. Être père, ce n'est pas être un substitut de la mère. C'est occuper une place dont dépendent la construction et la santé psychique de l'enfant. Si le rôle de la mère est de porter l'enfant dans son corps, celui du père est de le porter dans ses pensées et ses désirs. Ne pas permettre à l'enfant de comprendre qu'il est le fruit du désir de ses deux parents, c'est le condamner à l'emprise d'un monoparentalisme dévorant qui le prive de tout accès à l'autonomie et le rend incapable de s'intégrer à la société. Ecoutant des enfants, des pères et des mères depuis plus de vingt ans, Didier Dumas montre, à travers les propos et les souffrances des uns et des autres, que cette méconnaissance du rôle du père dans la construction psychique et spirituelle de l'enfant est la première cause de tous ses désordres mentaux. Et que les troubles dus à la démission des pères se transmettent et se répètent, en s'aggravant, d'une génération à l'autre.