share_book
Envoyer cet article par e-mail

Littératures francophones d'Afrique noire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Littératures francophones d'Afrique noire

Littératures francophones d'Afrique noire

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Littératures francophones d'Afrique noire"

Alors que Picasso et ses amis découvrent l'Art nègre, sur fond de rythmes venus d'outre-Atlantique, c'est en 1921 que les jurés du prix Goncourt portent leur choix sur un écrivain de couleur, le Guyanais René Maran, auteur de Batouala, sous-titré " véritable roman nègre ". L'événement qui fait scandale, marque le coup d'envoi d'un vaste mouvement de reconnaissance et d'affirmation des valeurs culturelles du monde noir qui va bientôt triompher sous la bannière de la négritude, brandie conjointement par Léopold Sédar Senghor, Aimé Césaire et Léon-Gontran Damas. Ces pionniers qui ont fait le choix de la poésie pour dire leur révolte et leurs espoirs, ne tardent pas à être relayés par plusieurs générations de dramaturges et de romanciers attachés à réhabiliter des sociétés trop longtemps marginalisées, à en décrire les mécanismes complexes et à dénoncer des dérives autant coloniales que post-coloniales. Alors qu'au seuil des années quatre-vingt émerge enfin une littérature féminine, aux accents contestataires, les écrivains, pour la plupart, s'émancipent progressivement des idéologies qui avaient marqué les premières oeuvres, et s'engagent dans une aventure des écritures traduisant l'entrée des littératures africaines dans une modernité textuelle ouverte à tous les souffles du monde...

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 215  pages
  • Dimensions :  2.2cmx15.0cmx22.8cm
  • Poids : 358.3g
  • Editeur :   Edisud Paru le
  • Collection : Les écritures du Sud
  • ISBN :  274490628X
  • EAN13 :  9782744906282
  • Classe Dewey :  840.996 7
  • Langue : Français

D'autres livres de Jacques Chevrier

La littérature africaine

Au moment où l'Europe découvre le jazz et l'art nègre, l'attribution du prix Goncourt à René Maran pour Batouala, en 1921, marque le coup d'envoi de la littérature africaine francophone. Mais c'est sous la bannière de la revue l'Etudiant noir que se formule, autour de Léopold Sédar Senghor,...

Prix : 38 DH
Anthologie africaine. Volume 1, Le roman et la nouvelle

Dans ce panorama consacré à la nouvelle et au roman africains d'expression française, Jacques Chevrier a rassemblé, à l'intention d'un large public, quelques-uns des textes les plus significatifs d'une littérature qui nous apporte un témoignage de première main sur la mutation des sociétés...

Voir tous les livres de Jacques Chevrier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Alors que Picasso et ses amis découvrent l'Art nègre, sur fond de rythmes venus d'outre-Atlantique, c'est en 1921 que les jurés du prix Goncourt portent leur choix sur un écrivain de couleur, le Guyanais René Maran, auteur de Batouala, sous-titré " véritable roman nègre ". L'événement qui fait scandale, marque le coup d'envoi d'un vaste mouvement de reconnaissance et d'affirmation des valeurs culturelles du monde noir qui va bientôt triompher sous la bannière de la négritude, brandie conjointement par Léopold Sédar Senghor, Aimé Césaire et Léon-Gontran Damas. Ces pionniers qui ont fait le choix de la poésie pour dire leur révolte et leurs espoirs, ne tardent pas à être relayés par plusieurs générations de dramaturges et de romanciers attachés à réhabiliter des sociétés trop longtemps marginalisées, à en décrire les mécanismes complexes et à dénoncer des dérives autant coloniales que post-coloniales. Alors qu'au seuil des années quatre-vingt émerge enfin une littérature féminine, aux accents contestataires, les écrivains, pour la plupart, s'émancipent progressivement des idéologies qui avaient marqué les premières oeuvres, et s'engagent dans une aventure des écritures traduisant l'entrée des littératures africaines dans une modernité textuelle ouverte à tous les souffles du monde...