share_book
Envoyer cet article par e-mail

Freud et le yiddish : Le préanalytique ( 1877-1897)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Freud et le yiddish : Le préanalytique ( 1877-1897)

Freud et le yiddish : Le préanalytique ( 1877-1897)

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Freud et le yiddish : Le préanalytique ( 1877-1897)"

Ce livre est la réédition de l'ouvrage paru en 1982 chez Christian Bourgois. Il avait brûlé dans un incendie dans le dépôt de l'éditeur en 1990. Il présente les écrits préanalytiques de Freud (1877-1897) qu'il n'a pas incorporés dans ses oeuvres complètes en partant de l'analyse de Witz, de mots d'esprit yiddish. Le préanalytique n'est pas passé une fois pour toutes, il a lieu. Le Witz, le mot d'esprit yiddish, est événement, quelque chose plutôt que rien, transfert au transfert, dans un lien avec le fil rouge de la tradition juive, l'infini du sens d'un texte qui manque. Le yiddish est la langue vernaculaire des Juifs ashkénazes, composée d'hébreu et d'araméen, de langues romanes, slaves et de moyen haut allemand. C'est une langue sans territoire qui pose la question du rapport du corps au langage et à l'inconscient dans une situation de multilinguisme. C'est un processus historique et langagier qui fait lien entre Freud et Lacan. Il n'y a pas de langue fondamentale ni d'inconscient collectif, mais comme le dit Romain Gary : " Le subconscient, je ne souhaite pas ça à mes meilleurs amis ". Qui sait si le yiddish est vivant ou mort aujourd'hui et quel est son avenir ? Ecoutez le yiddish ! Il pose la question universelle du transfert à une langue.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 273  pages
  • Dimensions :  2.0cmx13.8cmx21.4cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Economica Paru le
  • Collection : Psychanalyse et pratiques sociales
  • ISBN :  2717850392
  • EAN13 :  9782717850390
  • Classe Dewey :  150.195
  • Langue : Français

D'autres livres de Max Kohn

Le Travail Clinique en Centre Maternel

Ce livre porte sur le travail clinique en centre maternel partir des entretiens d'accueil à la Maison de la Mère et de l'Enfant à Paris, qui reçoit des mères seules avec leur bébé pendant un an et demi. La rédaction de cet ouvrage couvre cette durée. Le lecteur pourra s'apercevoir qu'il rev...

Voir tous les livres de Max Kohn

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Ce livre est la réédition de l'ouvrage paru en 1982 chez Christian Bourgois. Il avait brûlé dans un incendie dans le dépôt de l'éditeur en 1990. Il présente les écrits préanalytiques de Freud (1877-1897) qu'il n'a pas incorporés dans ses oeuvres complètes en partant de l'analyse de Witz, de mots d'esprit yiddish. Le préanalytique n'est pas passé une fois pour toutes, il a lieu. Le Witz, le mot d'esprit yiddish, est événement, quelque chose plutôt que rien, transfert au transfert, dans un lien avec le fil rouge de la tradition juive, l'infini du sens d'un texte qui manque. Le yiddish est la langue vernaculaire des Juifs ashkénazes, composée d'hébreu et d'araméen, de langues romanes, slaves et de moyen haut allemand. C'est une langue sans territoire qui pose la question du rapport du corps au langage et à l'inconscient dans une situation de multilinguisme. C'est un processus historique et langagier qui fait lien entre Freud et Lacan. Il n'y a pas de langue fondamentale ni d'inconscient collectif, mais comme le dit Romain Gary : " Le subconscient, je ne souhaite pas ça à mes meilleurs amis ". Qui sait si le yiddish est vivant ou mort aujourd'hui et quel est son avenir ? Ecoutez le yiddish ! Il pose la question universelle du transfert à une langue.