share_book
Envoyer cet article par e-mail

Dans la guerre

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Dans la guerre

Dans la guerre

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Dans la guerre"

La guerre, son éternel recommencement, son lot d'obsessions tenaces, de souvenirs engendrés, de victimes. Après L'Élégance des veuves et Grâce et Dénuement, Alice Ferney revient sur un thème déjà bien emprunté dans la littérature, de Roland Dorgelès à Henri Barbusse, de Louis-Ferdinand Céline à Thierry Illouz : celui de la Grande Guerre. Vu de l'intérieur ici (d'où le titre), depuis l'ordre de mobilisation, un certain 2 août 1914, à l'armistice, le 11 novembre 1918. Entre ces deux dates, plongé dans les méandres du conflit, l'itinéraire d'un homme, Jules, paysan landais. Vont se succéder les jours de marche harassants, les refuges, le feu, l'amitié de compagnons d'infortune, les champs de bataille en Lorraine, la retraite de l'Est vers l'Ouest sur les bords de la Marne, le repli dans de petits villages, la fidélité des bêtes (qui fait pendant à une vie de chien), la routine de guerre, partagée entre l'intendance, le courrier, les cantonnements, les avant-postes, les secours et les relèves. Partout, la chair à canon dégouline, s'amplifie, ancrée dans l'horreur, enlisée dans l'effroi, pour s'achever sous forme de Croix de guerre, récompense futile, absurde, pas même capable de protéger des obus. Alice Ferney suit son soldat à la trace, passe de l'infiniment petit (un homme au front) à l'infiniment grand (les vastes batailles), relate le quotidien des tranchées et celui des femmes restées à l'arrière, à la terre, dans l'attente. Un tableau entier de la Grande Guerre, pudique et sans pathos. --Céline Darner --Ce texte fait référence à lédition Broché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 380  pages
  • Dimensions :  2.0cmx11.0cmx17.8cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Editions 84 Paru le
  • Collection : J'ai lu Roman
  • ISBN :  2290342181
  • EAN13 :  9782290342183
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Alice Ferney

Dans la guerre

1914, la jeune Félicité élève son enfant et accomplit son travail de paysanne en attendant le retour de Jules, son mari. Prince, leur chien, ne peut attendre, il traverse la France pour retrouver son maître. Dans cette chronique de la désolation, l'auteur fait aussi voir comment se tissent de ...

Prix : 70 DH
La conversation amoureuse

La Conversation amoureuse est l'histoire d'une passion adultère, celle qui unit la belle et fraîche Pauline Arnoult, épouse comblée, jeune mère aimante, à l'expérimenté Gilles André, amant délicat à la voix de velours. Toutes les étapes de ces affinités électives sont détaillées [...

Les autres

Lors d'une soirée d'anniversaire, un jeu de société destiné à mieux se connaître devient le révélateur de secrets de famille jusqu'ici soigneusement occultés par la honte, la déception ou la souffrance. Avec délicatesse et cruauté, ce roman d'une rare finesse psychologique interroge [...

Grâce et Dénuement

«Non, se disaient maintenant les frères gitans, leurs vies n'étaient pas si misérables. Ils n'étaient pas les plus pauvres. Ils n'étaient pas des rampants sans feu ni lieu, puisqu'ils avaient des camions, des caravanes, et de belles femmes qui portaient de jeunes enfants. Que pouvait-on [.....

Voir tous les livres de Alice Ferney

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La guerre, son éternel recommencement, son lot d'obsessions tenaces, de souvenirs engendrés, de victimes. Après L'Élégance des veuves et Grâce et Dénuement, Alice Ferney revient sur un thème déjà bien emprunté dans la littérature, de Roland Dorgelès à Henri Barbusse, de Louis-Ferdinand Céline à Thierry Illouz : celui de la Grande Guerre. Vu de l'intérieur ici (d'où le titre), depuis l'ordre de mobilisation, un certain 2 août 1914, à l'armistice, le 11 novembre 1918. Entre ces deux dates, plongé dans les méandres du conflit, l'itinéraire d'un homme, Jules, paysan landais. Vont se succéder les jours de marche harassants, les refuges, le feu, l'amitié de compagnons d'infortune, les champs de bataille en Lorraine, la retraite de l'Est vers l'Ouest sur les bords de la Marne, le repli dans de petits villages, la fidélité des bêtes (qui fait pendant à une vie de chien), la routine de guerre, partagée entre l'intendance, le courrier, les cantonnements, les avant-postes, les secours et les relèves. Partout, la chair à canon dégouline, s'amplifie, ancrée dans l'horreur, enlisée dans l'effroi, pour s'achever sous forme de Croix de guerre, récompense futile, absurde, pas même capable de protéger des obus. Alice Ferney suit son soldat à la trace, passe de l'infiniment petit (un homme au front) à l'infiniment grand (les vastes batailles), relate le quotidien des tranchées et celui des femmes restées à l'arrière, à la terre, dans l'attente. Un tableau entier de la Grande Guerre, pudique et sans pathos. --Céline Darner --Ce texte fait référence à lédition Broché .