share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Coran

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Coran

Le Coran

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Coran"

Lors de sa parution, l'essai de traduction du Coran proposé par Jacques Berque a été salué par les lecteurs et la presse comme un événement important. Depuis, cet Essai de traduction du Coran a été plébiscité par la communauté scientifique. La réédition d'aujourd'hui reprend le travail de relecture et de correction mené par l'auteur en 1995. C'est donc l'édition définitive, épurée, annotée et suivie d'une étude érudite sur le travail de la traduction que le lecteur découvre (ou redécouvre) aujourd'hui, mais dans un format et une maquette entièrement repensés. Si le Coran est intraduisible comme le veut le credo arabe, il est certain que des lectures nouvelles en langues étrangères peuvent à tout moment en enrichir notre compréhension et nous aider à mieux percevoir les ressources infinies d'un Livre datant du VIIe siècle, et qui contient pas moins de 114 chapitres et 6219 versets. Jacques Berque s'explique longuement sur les choix techniques qu'il avait pris et sur le parti de traduire le Saint Coran non pas de manière littérale, mais de manière sémantique. Dans cette perspective, certaines images ou métaphores peuvent être utilement rendues par des termes emblématiques dans la langue d'arrivée. Inversement, il faudrait plus de mots pour traduire des notions symboliques qui ne connaissent aucun équivalent direct. Jacques Berque a opté pour une poétisation de la langue de traduction, ici le français, pour rendre plus joliment que d'autres traducteurs des mots comme : "dénégateurs" pour mûnafiquîn, là où l'on acceptait docilement le mot "hypocrites", ce qui visiblement nous éloigne du sens initial. Il importait surtout à Jacques Berque de rendre le beau phrasé arabe du Coran, fluide et assonancé, par des tournures de phrases qui soient bien rythmées et stylisées. Pari tenu. --Malek Chebel --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 1204  pages
  • Dimensions :  3.2cmx11.4cmx17.2cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Bibliothèque de la Pléiade
  • ISBN :  207010009X
  • EAN13 :  9782070100095
  • Classe Dewey :  840
  • Langue : Français

D'autres livres de Anonyme

Sciences expérimentales et technologie, CM2 cycle 3

L'enseignement des Sciences expérimentales et de la Technologie à l'école vise la construction d'un premier niveau de connaissances sur la matière et le vivant, par l'observation puis l'analyse raisonnée de phénomènes qui suscitent la curiosité des élèves. Cet enseignement doit permettre ...

Prix : 143 DH
Tristan Et Iseult

" Qui donc est en quête d'une histoire d'amour n'aille pas plus loin, écrit l'auteur de la principale version allemande du roman, au XIIIe siècle. je satisferai son désir en contant l'histoire d'amants bien nés qui firent paraître une noble passion : un amour passionné, une amante ...

Prix : 62 DH

Roman de Renart

Dans le monde de Renart, les animaux miment les hommes et tirent en société à la manière féodale. Le lion roi suzerain, les barons Grimbert le blaireau et Ysengrin le loup, les gens d'Eglise Tiercelin le corbeau ou Tibert le chat, et les petites gens comme Chantecler le coq, chacun a une ...

Prix : 25 DH
Les Mille et une nuits (contes choisis), tome 3

Pendant tout ce temps où elle avait raconté, Shahrâzâd avait donné au roi trois garçons. Quand elle eut terminé l'histoire de Ma'rûf le savetier, elle se leva, baisa le sol aux pieds du souverain et lui dit - Ô roi de ce temps, unique en son siècle et jamais égalé, je suis ta servante et...

Prix : 148 DH

Voir tous les livres de Anonyme

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Lors de sa parution, l'essai de traduction du Coran proposé par Jacques Berque a été salué par les lecteurs et la presse comme un événement important. Depuis, cet Essai de traduction du Coran a été plébiscité par la communauté scientifique. La réédition d'aujourd'hui reprend le travail de relecture et de correction mené par l'auteur en 1995. C'est donc l'édition définitive, épurée, annotée et suivie d'une étude érudite sur le travail de la traduction que le lecteur découvre (ou redécouvre) aujourd'hui, mais dans un format et une maquette entièrement repensés. Si le Coran est intraduisible comme le veut le credo arabe, il est certain que des lectures nouvelles en langues étrangères peuvent à tout moment en enrichir notre compréhension et nous aider à mieux percevoir les ressources infinies d'un Livre datant du VIIe siècle, et qui contient pas moins de 114 chapitres et 6219 versets. Jacques Berque s'explique longuement sur les choix techniques qu'il avait pris et sur le parti de traduire le Saint Coran non pas de manière littérale, mais de manière sémantique. Dans cette perspective, certaines images ou métaphores peuvent être utilement rendues par des termes emblématiques dans la langue d'arrivée. Inversement, il faudrait plus de mots pour traduire des notions symboliques qui ne connaissent aucun équivalent direct. Jacques Berque a opté pour une poétisation de la langue de traduction, ici le français, pour rendre plus joliment que d'autres traducteurs des mots comme : "dénégateurs" pour mûnafiquîn, là où l'on acceptait docilement le mot "hypocrites", ce qui visiblement nous éloigne du sens initial. Il importait surtout à Jacques Berque de rendre le beau phrasé arabe du Coran, fluide et assonancé, par des tournures de phrases qui soient bien rythmées et stylisées. Pari tenu. --Malek Chebel --Ce texte fait référence à l'édition Poche .