share_book
Envoyer cet article par e-mail

La France des travailleurs pauvres

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La France des travailleurs pauvres

La France des travailleurs pauvres

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La France des travailleurs pauvres"

On a longtemps pensé que l'emploi était le remède à la pauvreté. Ce n'est plus le cas. La multiplication des emplois à temps partiel ou des " jobs " temporaires entrecoupés de périodes de chômage a fait plonger dans la pauvreté nombre de travailleurs et leur famille. Contrairement à ce qui se passait il y a encore une quinzaine d'années, ce n'est plus l'insuffisance d'emplois qui engendre la pauvreté, mais la mauvaise qualité des nouveaux emplois. Dans ses efforts pour stimuler l'emploi, l'État a sacrifié la qualité à la quantité et aggravé le problème au lieu de le réduire. Or le pays a besoin d'emplois " pour de vrai ", pas d'emplois au rabais s'il veut faire face aux défis de la crise, à la remontée du chômage et au vieillissement. Cela suppose un gros effort en matière de formation et de requalification de tous ceux que le marché a marginalisés. Le RSA - revenu de solidarité active -, utile pour permettre aux travailleurs pauvres de vivre dignement, ne doit pas devenir le moyen de pérenniser le mauvais emploi. L'enjeu est désormais de développer l'investissement social qui vise à donner à chacun les moyens de son autonomie et la maîtrise de son destin.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 221  pages
  • Dimensions :  1.0cmx10.8cmx17.8cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Hachette Littératures Paru le
  • Collection : Pluriel
  • ISBN :  2012794971
  • EAN13 :  9782012794979
  • Classe Dewey :  331.540 944
  • Langue : Français

D'autres livres de Denis Clerc

Déchiffrer l'économie

Nous sommes plongés dans l'information économique, au point qu'elle nous submerge et parfois nous écrase. Mais comment s'en passer ? Premier objectif de ce livre, donc : « déchiffrer » l'avalanche de faits, de chiffres, d'événements et les traduire en clair pour démêler l'écheveau des que...

Prix : 228 DH
Comprendre les économistes

Parlez sans peine l'économiste ! Ce livre très accessible et non dénué d'humour donne les clés pour comprendre la pensée des grands auteurs ainsi que leur jargon. Il présente les familles fondatrices de la science économique, leurs chapelles, leurs lois et théorèmes, et fait le tour des d...

Déchiffrer l'économie

Nous sommes plongés dans l'information économique, au point qu'elle nous submerge et parfois nous écrase. Mais comment s'en passer ? Premier objectif de ce livre, donc : "déchiffrer" l'avalanche de faits, de chiffres, d'événements et les traduire en clair pour démêler l'écheveau des questio...

Déchiffrer l'économie

Nous sommes plongés dans l'information économique, au point qu'elle nous submerge et parfois nous écrase. Mais comment s'en passer ? Premier objectif de ce livre, donc : "déchiffrer" (c'est-à-dire traduire en clair) l'avalanche de faits, de chiffres, d'événements ; démêler l'écheveau, qu'i...

Voir tous les livres de Denis Clerc

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

On a longtemps pensé que l'emploi était le remède à la pauvreté. Ce n'est plus le cas. La multiplication des emplois à temps partiel ou des " jobs " temporaires entrecoupés de périodes de chômage a fait plonger dans la pauvreté nombre de travailleurs et leur famille. Contrairement à ce qui se passait il y a encore une quinzaine d'années, ce n'est plus l'insuffisance d'emplois qui engendre la pauvreté, mais la mauvaise qualité des nouveaux emplois. Dans ses efforts pour stimuler l'emploi, l'État a sacrifié la qualité à la quantité et aggravé le problème au lieu de le réduire. Or le pays a besoin d'emplois " pour de vrai ", pas d'emplois au rabais s'il veut faire face aux défis de la crise, à la remontée du chômage et au vieillissement. Cela suppose un gros effort en matière de formation et de requalification de tous ceux que le marché a marginalisés. Le RSA - revenu de solidarité active -, utile pour permettre aux travailleurs pauvres de vivre dignement, ne doit pas devenir le moyen de pérenniser le mauvais emploi. L'enjeu est désormais de développer l'investissement social qui vise à donner à chacun les moyens de son autonomie et la maîtrise de son destin.