share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le palais des rêves

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le palais des rêves

Le palais des rêves

  (Auteur)


Prix : 79,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Le palais des rêves"

    Rejeton d'une illustre famille de grands serviteurs de l'Etat, Mark-Alem est embauché dans la plus secrète, la plus puissante, la plus terrifiante institution qui se puisse imaginer : une administration chargée de collecter, jusque dans les provinces les plus reculées, les songes de tout un chacun, de les rassembler dans un lieu unique, puis de les trier, de les classer, de les interpréter, afin d'isoler ces " maîtres-rêves " dans lesquels le destin de l'Empire et de son tyran pourra être déchiffré. Cercle après cercle, Mark-Alem est promu dans les instances concentriques de ce haut lieu de pouvoir, jusqu'à en devenir le maître tout-puissant. Mais un maître hanté par la crainte d'être à son tour broyé par la bureaucratie infernale qu'il dirige : ne finira-t-il pas par lire un jour, dans le rébus de quelque rêve anonyme, la disgrâce et la condamnation de sa propre famille ?

    Détails sur le produit

    • Reliure : Poche
    • 189  pages
    • Dimensions :  1.6cmx11.0cmx17.6cm
    • Poids : 140.6g
    • Editeur :   Le Livre De Poche Paru le
    • Collection : Biblio Romans
    • ISBN :  2253064742
    • EAN13 :  9782253064749
    • Classe Dewey :  800
    • Langue : Français

    D'autres livres de Ismaïl Kadaré

    Le Dossier H

    L'arrivée de deux Irlandais new-yorkais, Max Roth et Willy Norton, dans le ville de N., au coeur de l'Albanie, fait l'effet d'une bombe dont les intéressés auraient bien étouffé l'explosion. Le sous-préfet de N. partage bien sûr l'avis de son ministre : il n'est pas exclu que les deux [.....

    Prix : 66 DH
    Chronique de la ville de pierre

    Une chronique épique et fantasmagorique d'une ville albanaise au milieu du vingtième siècle. Une ville bizarre, terriblement penchée. Si l'on glisse sur le côté d'une rue, on risque de se retrouver sur un toit. Si l'on étend le bras, on peut accrocher son chapeau à la pointe d'un minaret. ...

    Prix : 87 DH

    Le Pont aux trois arches

    Moi, le moine Gjon, fils de Gjorg Oukshama, sachant que l'on ne trouve dans notre langue rient d'écrit sur le pont de l'Ouyane maudite, et vu que, de surcroît, on continue de répandre à son sujet des légendes et de rumeurs non fondées, maintenant donc que sa construction est achevée et qu'il ...

    Prix : 57 DH
    Hamlet, le prince impossible

    A l'âge de treize ans, dans un coin perdu de l'Europe communiste, Ismail Kadaré, naïf adolescent albanais, s'empare du Hamlet de Shakespeare pour y apporter une correction de son cru : " Je me souviens de ce jour ensoleillé d'hiver où j'ai pris le livre sur le rayonnage, cette fois non pas pour...

    Prix : 81 DH

    Voir tous les livres de Ismaïl Kadaré

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Rejeton d'une illustre famille de grands serviteurs de l'Etat, Mark-Alem est embauché dans la plus secrète, la plus puissante, la plus terrifiante institution qui se puisse imaginer : une administration chargée de collecter, jusque dans les provinces les plus reculées, les songes de tout un chacun, de les rassembler dans un lieu unique, puis de les trier, de les classer, de les interpréter, afin d'isoler ces " maîtres-rêves " dans lesquels le destin de l'Empire et de son tyran pourra être déchiffré. Cercle après cercle, Mark-Alem est promu dans les instances concentriques de ce haut lieu de pouvoir, jusqu'à en devenir le maître tout-puissant. Mais un maître hanté par la crainte d'être à son tour broyé par la bureaucratie infernale qu'il dirige : ne finira-t-il pas par lire un jour, dans le rébus de quelque rêve anonyme, la disgrâce et la condamnation de sa propre famille ?