share_book
Envoyer cet article par e-mail

Monet et l'abstraction

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Monet et l'abstraction

Monet et l'abstraction

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Monet et l'abstraction"

Au cours des dernières décennies, les historiens de l’art ont réinterprété sous un nouvel angle le legs historique de l’impressionnisme, revendiquant son influence sur l’évolution de certains aspects de l’abstraction de la seconde moitié du XXe siècle. L’exposition Monet et l’abstraction se joint à cette tendance, dans l’optique de souligner son rôle dans le développement de la modernité.   Situons-nous dans les dernières années du XIXe siècle. Dans son obsession de capter l’instantanéité, Claude Monet, le plus représentatif et prolifique, mais aussi le plus indépendant et novateur des impressionnistes français, finit par estomper la représentation picturale pour l’imprégner d’une atmosphère quasi abstraite. Son intérêt pour des questions telles que la perception de la nature et son besoin d’exprimer son vécu par des moyens purement picturaux le conduiront aux frontières de l’abstraction.   Cependant, lors des premières décennies du XXe siècle, alors que s’imposent les nouvelles tendances de l’avant-garde, essentiellement fondées sur le concept de « construction », l’œuvre de Monet – comme celle de la plupart des impressionnistes, à l’exception de Cézanne – est taxée d’anachronisme et tombe dans l’oubli le plus complet. La preuve en est que sa mort, en décembre 1926, passera pratiquement inaperçue, tandis que ses Grandes Décorations, inaugurées un an plus tard au Musée de l’Orangerie, seront ignorées durant plusieurs décennies. Ce n’est qu’au milieu du XXe siècle que l’on assiste à la « redécouverte » de Monet, lorsque les jeunes chefs de file triomphants de l’expressionnisme abstrait américain lancent un nouveau regard sur son œuvre. La matérialité de sa peinture, sa technique « all-over », ses touches vives et ses formes estompées sont une véritable révélation pour la jeune génération de l’abstraction américaine, mais aussi pour les adeptes des informalismes européens.   L’étude de ce revival de Monet par le mouvement abstrait a donné lieu à de nombreuses initiatives ces dernières années, auxquelles s’ajoute aujourd’hui cette exposition, qui confronte les tableaux du peintre impressionniste avec l’œuvre d’artistes tels que Pollock, Rothko, Krasner, Francis, Mitchell, Riopelle, Still, Gottlieb, Masson ou Richter. Elle propose ainsi une nouvelle lecture de ces artistes, tout en démontrant le rôle de Monet en tant que prophète indiscutable des courants « matériques » de la peinture abstraite.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 176  pages
  • Dimensions :  1.6cmx22.0cmx28.4cm
  • Poids : 961.6g
  • Editeur :   Hazan Paru le
  • Collection : Beaux Arts
  • ISBN :  2754104798
  • EAN13 :  9782754104791
  • Classe Dewey :  750
  • Langue : Français

D'autres livres de  Thierry Dufrêne

Kirili et Les Nymphéas : Paris, musée de l'Orangerie, 16 mai-17 septembre 2007

Nymphéas de Claude Monet, qui comptent parmi les œuvres les plus saisissantes du XXe siècle, inspirent encore les artistes d'aujourd'hui, sensibles notamment au fait que les" grandes décorations " du musée de l'Orangerie préfigurent la notion contemporaine d' " environnement ". Ainsi en est-il...

Les vies de l'hôtel de Bourbon-Condé : Histoire d'un hôtel particulier parisien

C'est un voyage architectural dans le temps que nous propose ce beau livre, à la découverte d'un hôtel particulier extraordinaire, jamais ouvert au public, et qui apparaît aujourd'hui sous nos yeux comme il était en 1782 au moment où l'architecte Théodore Brongniart, qui bâtira quelques ann...

Berlin, l'effacement des traces

A l'occasion du 20e anniversaire de la chute du Mur de Berlin, le Musée d'Histoire contemporaine, Bibliothèque de documentation internationale contemporaine, présente à partir de créations artistiques les procédures de destruction de Berlin-capitale de la RDA et leurs inscriptions dans un pays...

Voir tous les livres de  Thierry Dufrêne

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Au cours des dernières décennies, les historiens de l’art ont réinterprété sous un nouvel angle le legs historique de l’impressionnisme, revendiquant son influence sur l’évolution de certains aspects de l’abstraction de la seconde moitié du XXe siècle. L’exposition Monet et l’abstraction se joint à cette tendance, dans l’optique de souligner son rôle dans le développement de la modernité.   Situons-nous dans les dernières années du XIXe siècle. Dans son obsession de capter l’instantanéité, Claude Monet, le plus représentatif et prolifique, mais aussi le plus indépendant et novateur des impressionnistes français, finit par estomper la représentation picturale pour l’imprégner d’une atmosphère quasi abstraite. Son intérêt pour des questions telles que la perception de la nature et son besoin d’exprimer son vécu par des moyens purement picturaux le conduiront aux frontières de l’abstraction.   Cependant, lors des premières décennies du XXe siècle, alors que s’imposent les nouvelles tendances de l’avant-garde, essentiellement fondées sur le concept de « construction », l’œuvre de Monet – comme celle de la plupart des impressionnistes, à l’exception de Cézanne – est taxée d’anachronisme et tombe dans l’oubli le plus complet. La preuve en est que sa mort, en décembre 1926, passera pratiquement inaperçue, tandis que ses Grandes Décorations, inaugurées un an plus tard au Musée de l’Orangerie, seront ignorées durant plusieurs décennies. Ce n’est qu’au milieu du XXe siècle que l’on assiste à la « redécouverte » de Monet, lorsque les jeunes chefs de file triomphants de l’expressionnisme abstrait américain lancent un nouveau regard sur son œuvre. La matérialité de sa peinture, sa technique « all-over », ses touches vives et ses formes estompées sont une véritable révélation pour la jeune génération de l’abstraction américaine, mais aussi pour les adeptes des informalismes européens.   L’étude de ce revival de Monet par le mouvement abstrait a donné lieu à de nombreuses initiatives ces dernières années, auxquelles s’ajoute aujourd’hui cette exposition, qui confronte les tableaux du peintre impressionniste avec l’œuvre d’artistes tels que Pollock, Rothko, Krasner, Francis, Mitchell, Riopelle, Still, Gottlieb, Masson ou Richter. Elle propose ainsi une nouvelle lecture de ces artistes, tout en démontrant le rôle de Monet en tant que prophète indiscutable des courants « matériques » de la peinture abstraite.