share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Théâtre des opérations

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Théâtre des opérations

Le Théâtre des opérations

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Théâtre des opérations"

1998 : nul n'est prophète en son pays. Après Les racines du mal, Dantec est attendu au tournant par les chiens de garde de la critique littéraire franchouillarde. Nul n'est prophète en son pays, et en l'occurrence, cette contrée-là apprécie par l'intelligence assumée, le dépassement et la sublimation des genres. Babylon babies fut donc sacrifié : trop long, désordonné, prétentieux et délirant pour les uns, prise de tête et prétentieux encore pour les autres.Nul n'est prophète en son pays, ainsi Dantec en changea et se réfugia à l'ombre du Mont Royal. 2000 : de son exil, de son royaume plutôt, le cousin d'Amérique envoie un colis, piégé sans aucun doute : Le théâtre des opérations. Des lignes torturées, grattées au jour le jour, sous-titrées Journal métaphysique et polémique, définies par son auteur lui-même comme un "objet littéraire non identifié". Il y aurait beaucoup à dire sur ce "manuel de survie en territoire zéro", mais il vaut cependant mieux se taire devant l'effroyable beauté du texte. Bien plus qu'un journal couvrant l'année 1999, ce que publie Gallimard est assimilable à un "processus". A l'atelier d'une pensée en mouvement, motivé par un haut souci anthropologique et phénoménologique. Milosevic, Jim Morrison et Jésus Christ habitent le même monde ; le chaos, l'entropie et le sourire d'un enfant en sont les lois ; la guerre et la mort en sont les moteurs. Ce que livre Dantec n'est pas de la philosophie ni de la littérature ; c'est tout simplement - pour reprendre ses mots - une tentative désespérée. Il réalise ainsi, sous une forme absolument neuve et grandiose, le programme de Deleuze et Guattari : une schizo-analyse appliquée. Il y eut Céline après 1914, Primo Levi après Auschwitz, Coppola après Saïgon. En 2000, après ce si joli siècle, il y a Dantec.--Gilles Glirrey--

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 646  pages
  • Dimensions :  4.4cmx13.6cmx20.4cm
  • Poids : 2141.0g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Blanche
  • ISBN :  2070758877
  • EAN13 :  9782070758876
  • Classe Dewey :  843.914
  • Langue : Français

D'autres livres de Maurice G. Dantec

Le Théâtre des opérations

" Imperceptiblement, ce qui ne fut qu'une poignée de notes éparses rassemblées à la va-vite dans un fichier de mon ordinateur devint un " bazar du XXe siècle " dont l'origine fonctionnelle venait d'un besoin à peine conscient de mettre un peu d'ordre clans le chaos naissant de mes ouvrages, ...

Prix : 95 DH
Les Racines du mal

Andreas Schaltzmann est persuadé que les habitants de la planète Vega sont installés dans son quartier, à Vitry-sur-Seine, et étendent leurs ramifications jusqu'aux plus hautes sphères de l'État. Paranoïaque, l'homme décide de vider ses comptes en banque et ses chargeurs de revolvers ; ...

Artefact

Deux tours américaines fracassées par le ciel, une mystérieuse valise violette dans les mains d'un homme libre, un tueur impitoyable prétendant être le frère du Diable et diffusant ses propres crimes sous les yeux du monde entier : trois fictions qui n'en font qu'une pour en apprendre plus sur...

Babylon babies

En 2013, le monde est en flammes, rongé par les nationalismes, les apprentis sorciers, les marchands d'armes, les nouvelles guerres, les mafias, les sectes... Le mercenaire érudit Hugo Cornelius Toorop doit convoyer à Montréal une jeune fille, Marie Zorn. Pour cet aventurier qui a survécu à la...

Voir tous les livres de Maurice G. Dantec

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

1998 : nul n'est prophète en son pays. Après Les racines du mal, Dantec est attendu au tournant par les chiens de garde de la critique littéraire franchouillarde. Nul n'est prophète en son pays, et en l'occurrence, cette contrée-là apprécie par l'intelligence assumée, le dépassement et la sublimation des genres. Babylon babies fut donc sacrifié : trop long, désordonné, prétentieux et délirant pour les uns, prise de tête et prétentieux encore pour les autres.Nul n'est prophète en son pays, ainsi Dantec en changea et se réfugia à l'ombre du Mont Royal. 2000 : de son exil, de son royaume plutôt, le cousin d'Amérique envoie un colis, piégé sans aucun doute : Le théâtre des opérations. Des lignes torturées, grattées au jour le jour, sous-titrées Journal métaphysique et polémique, définies par son auteur lui-même comme un "objet littéraire non identifié". Il y aurait beaucoup à dire sur ce "manuel de survie en territoire zéro", mais il vaut cependant mieux se taire devant l'effroyable beauté du texte. Bien plus qu'un journal couvrant l'année 1999, ce que publie Gallimard est assimilable à un "processus". A l'atelier d'une pensée en mouvement, motivé par un haut souci anthropologique et phénoménologique. Milosevic, Jim Morrison et Jésus Christ habitent le même monde ; le chaos, l'entropie et le sourire d'un enfant en sont les lois ; la guerre et la mort en sont les moteurs. Ce que livre Dantec n'est pas de la philosophie ni de la littérature ; c'est tout simplement - pour reprendre ses mots - une tentative désespérée. Il réalise ainsi, sous une forme absolument neuve et grandiose, le programme de Deleuze et Guattari : une schizo-analyse appliquée. Il y eut Céline après 1914, Primo Levi après Auschwitz, Coppola après Saïgon. En 2000, après ce si joli siècle, il y a Dantec.--Gilles Glirrey--