share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le dernier soupir du Maure

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le dernier soupir du Maure

Le dernier soupir du Maure

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le dernier soupir du Maure"

Le jour de la fête de Ganesh, Aurora Zogoïby danse pour défier des dieux auxquels elle ne croit pas. Peintre célébré, femme aux dimensions formidables, Aurora exècre la foule qui s'adonne au culte superstitieux du dieu éléphant. Sa danse est donc un geste de suprême dédain. Mais la foule se méprend et la vénère. Irréversiblement, elle est au centre des choses. Y compris de la vie de son fils Moraes. Le roman suit exactement le même schéma narratif que Les Enfants de minuit : à l'aube de sa mort, le narrateur se lance sur un rythme effréné dans le récit de sa vie, commençant à la jeunesse de ses grands-parents pour arriver, essoufflé, au moment où il prend la plume. Même festin d'images, même réalisme magique, même sensualité, si ce n'est que le poivre a remplacé le chutney comme moteur du souvenir. Pourtant, il existe une différence marquée entre le roman de 1980 et celui de 1996 : Le Dernier Soupir du Maure se pose plus ouvertement comme la quête d'un centre identitaire. Moins morbide, ce roman semble suggérer que le centre nécessaire à l'enracinement du héros pourrait bien se trouver dans l'addition des figures féminines qu'il a croisées. Centre éclaté donc, mais centre tout de même. --Sana Tang-Léopold Wauters --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 690  pages
  • Dimensions :  3.8cmx10.8cmx17.4cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Editions Gallimard Paru le
  • Collection : Folio
  • ISBN :  2070396983
  • EAN13 :  9782070396986
  • Classe Dewey :  800
  • Langue : Français

D'autres livres de Salman Rushdie

Shalimar le clown

Los Angeles, 1991. Maximilien Ophuls, ex-ambassadeur des Etats-Unis en Inde, devenu chef de la lutte antiterroriste en Amérique, est égorgé devant le domicile de sa fille illégitime India. Il a été tué par un mystérieux Cachemiri, Shalimar le clown, son chauffeur. Tout semble indiquer un ...

Prix : 101 DH
Haroun et la mer des histoires

Ainsi débute cette fable : un jeune garçon nommé Haroun, désolé de constater que son père, conteur de son état, a perdu son inspiration, entreprend un long voyage à travers une contrée merveilleuse. Son ambition est de retrouver la source vive où naissent les histoires. En chemin, il [....

Les Enfants de minuit

À minuit, les nations émergent dans la liesse et la frénésie et les horloges joignent les mains pour saluer les enfants qui naissent. C'est ainsi que vont les choses à Bombay. Dans Les Enfants de minuit, Rushdie allie à merveille histoire publique et histoire privée au sein d'une [....]...

L'Enchanteresse de Florence

Début du 16e siècle, au coeur des Indes: un jeune Florentin qui se fait appeler "Mogor dell'Amore" arrive à la cour d'Akbar, le Grand Moghol. Il prétend être le fils de l'enchanteresse de Florence, femme aux destins multiples, princesse oubliée, mystérieuse détentrice du secret de la [......

Voir tous les livres de Salman Rushdie

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le jour de la fête de Ganesh, Aurora Zogoïby danse pour défier des dieux auxquels elle ne croit pas. Peintre célébré, femme aux dimensions formidables, Aurora exècre la foule qui s'adonne au culte superstitieux du dieu éléphant. Sa danse est donc un geste de suprême dédain. Mais la foule se méprend et la vénère. Irréversiblement, elle est au centre des choses. Y compris de la vie de son fils Moraes. Le roman suit exactement le même schéma narratif que Les Enfants de minuit : à l'aube de sa mort, le narrateur se lance sur un rythme effréné dans le récit de sa vie, commençant à la jeunesse de ses grands-parents pour arriver, essoufflé, au moment où il prend la plume. Même festin d'images, même réalisme magique, même sensualité, si ce n'est que le poivre a remplacé le chutney comme moteur du souvenir. Pourtant, il existe une différence marquée entre le roman de 1980 et celui de 1996 : Le Dernier Soupir du Maure se pose plus ouvertement comme la quête d'un centre identitaire. Moins morbide, ce roman semble suggérer que le centre nécessaire à l'enracinement du héros pourrait bien se trouver dans l'addition des figures féminines qu'il a croisées. Centre éclaté donc, mais centre tout de même. --Sana Tang-Léopold Wauters --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.