share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Coup d'Etat permanent

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Coup d'Etat permanent

Le Coup d'Etat permanent

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Coup d'Etat permanent"

" Entre de Gaulle et les républicains il y a d'abord, il y aura toujours le coup d'Etat ".Toute la thèse de François Mitterrand tient dans cette courte phrase. Paru en mai 1 964, Le Coup d'Etat permanent est un livre de combat. Mitterrand veut " s'attaquer au gaullisme ", et c'est avec un sens aiguisé de la formule qu'il dresse un réquisitoire minutieux et féroce contre le régime du Général. Il dissèque chacun des actes du gouvernement, dénonce le " pouvoir personnel " instauré par de Gaulle depuis son retour aux affaires en 1958, engage à une vigilance républicaine de tous les instants contre tous les pouvoirs. Avec ce livre, Mitterrand fait franchir à son combat une nouvelle étape : en choisissant l'arme littéraire pour affronter le Général, il prend à son tour date avec l'Histoire, ayant l'intuition que son propre destin doit passer par une opposition encore plus irréductible au gaullisme, quitte à en caricaturer la présentation de façon à susciter le débat. Devenu, dix-sept ans plus tard, président de la Ve République, François Mitterrand jugera inutile de " continuer de promener une polémique qui appartient à l'histoire ". Il n'en considérait pas moins ce Coup comme son meilleur ouvrage.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 242  pages
  • Dimensions :  2.6cmx12.6cmx18.8cm
  • Poids : 258.5g
  • Editeur :   Belles Lettres Paru le
  • Collection : Le goût des idées
  • ISBN :  2251200037
  • EAN13 :  9782251200033
  • Classe Dewey :  320.944
  • Langue : Français

D'autres livres de François Mitterrand

Mémoires interrompus

" L'histoire de la France me possédait, j'aimais ses héros, ses fastes, et les grandes idées venues d'elle qui avaient soulevé le monde. J'avais la conviction, depuis l'enfance, que j'aurais à la continuer. J'ai parfois évoqué, avec mes compagnons de captivité, cette voix qui exigeait [.....

De l'Allemagne, de la France

L'Allemagne, pour mémoire Dans un ultime souffle d'orgueil, François Mitterrand a voulu satisfaire jusqu'à l'extrême limite son besoin d'explication, sinon d'autojustification. Deux ouvrages sont ainsi livrés aux Français, moins de quatre mois après sa mort: un livre d'entretiens sur son [...

Voir tous les livres de François Mitterrand

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" Entre de Gaulle et les républicains il y a d'abord, il y aura toujours le coup d'Etat ".Toute la thèse de François Mitterrand tient dans cette courte phrase. Paru en mai 1 964, Le Coup d'Etat permanent est un livre de combat. Mitterrand veut " s'attaquer au gaullisme ", et c'est avec un sens aiguisé de la formule qu'il dresse un réquisitoire minutieux et féroce contre le régime du Général. Il dissèque chacun des actes du gouvernement, dénonce le " pouvoir personnel " instauré par de Gaulle depuis son retour aux affaires en 1958, engage à une vigilance républicaine de tous les instants contre tous les pouvoirs. Avec ce livre, Mitterrand fait franchir à son combat une nouvelle étape : en choisissant l'arme littéraire pour affronter le Général, il prend à son tour date avec l'Histoire, ayant l'intuition que son propre destin doit passer par une opposition encore plus irréductible au gaullisme, quitte à en caricaturer la présentation de façon à susciter le débat. Devenu, dix-sept ans plus tard, président de la Ve République, François Mitterrand jugera inutile de " continuer de promener une polémique qui appartient à l'histoire ". Il n'en considérait pas moins ce Coup comme son meilleur ouvrage.