share_book
Envoyer cet article par e-mail

Pouvoir russe et noblesse polonaise en Ukraine, 1793-1830

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Pouvoir russe et noblesse polonaise en Ukraine, 1793-1830

Pouvoir russe et noblesse polonaise en Ukraine, 1793-1830

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Pouvoir russe et noblesse polonaise en Ukraine, 1793-1830"

Ce livre, basé sur des archives inédites, retrace la manière dont les Polonais réagirent au conseil de Jean-Jacques Rousseau, en 1771, dans ses Considérations sur le Gouvernement de Pologne : " Vous ne sauriez éviter qu'ils ne vous dévorent, mais faites au moins qu'ils ne vous digèrent. " Il montre aussi comment les Russes le contrèrent. Les provinces annexées par Catherine II en 1793-1795 étaient peuplées de serfs ruthènes, mais toute l'économie et l'administration locales restèrent polonaises et nobiliaires. L'énormité du butin à intégrer à l'empire était telle que l'on se contenta, surtout avant 1830, d'élaborer une théorie de l'assimilation. En centrant son analyse sur trois provinces ukrainiennes, Daniel Beauvois rappelle la nature de la " nation nobiliaire " polonaise, les origines de sa stratification interne, si différente de la noblesse russe. Il met l'accent sur la difficile absorption d'une population libre, mais sans terre, donc inassimilable à la noblesse d'empire. Les solutions envisagées allaient de la déportation massive à l'embrigadement massif dans l'armée. La noblesse terrienne polonaise, bien qu'admise à élire ses représentants de province, ne cessa de regarder du côté du Duché de Varsovie, puis du Royaume, créé en 1815, dont les constitutions faisaient naître des espoirs toujours déçus. Même le système scolaire très ouvert, mis en place en 1802, se referma et ne permit pas l'aggiornamento de la noblesse en intelligentsia. Pour l'élite de l'empire, montrée ici dans tous ses rouages, la mixtion fut impossible. Seule l'insurrection de 1830 fournit un motif pour aller plus loin

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 256  pages
  • Dimensions :  1.6cmx16.6cmx23.8cm
  • Poids : 1102.2g
  • Editeur :   Cnrs Editions Paru le
  • Collection : Mondes Russes. Etats, sociétés, nations
  • ISBN :  2271061741
  • EAN13 :  9782271061744
  • Classe Dewey :  947
  • Langue : Français

D'autres livres de Daniel Beauvois

La Pologne des origines à nos jours

Ce livre raconte l'histoire tumultueuse de l'une des plus vieilles nations d'Europe, ses pages mythiques comme sa part d'ombre. Une histoire glorieuse à l'époque des Jagellons, quand la Pologne, Etat multinational et multiconfessionnel, accueillait Juifs et protestants. Une histoire unique en [...

Voir tous les livres de Daniel Beauvois

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Ce livre, basé sur des archives inédites, retrace la manière dont les Polonais réagirent au conseil de Jean-Jacques Rousseau, en 1771, dans ses Considérations sur le Gouvernement de Pologne : " Vous ne sauriez éviter qu'ils ne vous dévorent, mais faites au moins qu'ils ne vous digèrent. " Il montre aussi comment les Russes le contrèrent. Les provinces annexées par Catherine II en 1793-1795 étaient peuplées de serfs ruthènes, mais toute l'économie et l'administration locales restèrent polonaises et nobiliaires. L'énormité du butin à intégrer à l'empire était telle que l'on se contenta, surtout avant 1830, d'élaborer une théorie de l'assimilation. En centrant son analyse sur trois provinces ukrainiennes, Daniel Beauvois rappelle la nature de la " nation nobiliaire " polonaise, les origines de sa stratification interne, si différente de la noblesse russe. Il met l'accent sur la difficile absorption d'une population libre, mais sans terre, donc inassimilable à la noblesse d'empire. Les solutions envisagées allaient de la déportation massive à l'embrigadement massif dans l'armée. La noblesse terrienne polonaise, bien qu'admise à élire ses représentants de province, ne cessa de regarder du côté du Duché de Varsovie, puis du Royaume, créé en 1815, dont les constitutions faisaient naître des espoirs toujours déçus. Même le système scolaire très ouvert, mis en place en 1802, se referma et ne permit pas l'aggiornamento de la noblesse en intelligentsia. Pour l'élite de l'empire, montrée ici dans tous ses rouages, la mixtion fut impossible. Seule l'insurrection de 1830 fournit un motif pour aller plus loin