share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ecoutes : raison d'Etat ou abus de pouvoir ?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ecoutes : raison d'Etat ou abus de pouvoir ?

Ecoutes : raison d'Etat ou abus de pouvoir ?

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ecoutes : raison d'Etat ou abus de pouvoir ?"

Dans un choix politique normalisé, tous les pouvoirs de la Ve République ont utilisé le système des écoutes, voire, ils en ont abusé. De la création du Groupement interministériel de contrôle sous l'autorité du Général de Gaulle avec un ancrage dissimulé sous la présidence pompidolienne ; des micros giscardiens du Canard enchaîné aux Écoutes de l'Élysée de François Mitterrand ; de la cassette Méry du président Jacques Chirac à l'affaire Bettencourt sous la mandature de Nicolas Sarkozy, depuis un plus d un demi siècle, les pouvoirs successifs français n'ont rien à envier au scandale américain du Watergate. Pourtant, en France, au motif de la protection et de la bonne organisation de notre société, les écoutes sont légitimées par l'alibi de la légalité. Elles s'imposent à tous sous le sceau du secret-défense ou sous la discrétion de l'enquête judiciaire. Ce livre vérité, sur les bonnes et les mauvaises raisons d'être d'une législation sur les écoutes, est un roman feuilleton policiaro-judiciaire et politico-médiatique, une autopsie de l'oligarchie politique, celle qui fût longtemps prisonnière de ses simagrées, de ses dogmes et de ses faux-semblants. Avec vingt ans d'existence, la loi du 10 juillet 1991 sur les interceptions téléphoniques s'inscrit dans une comédie aux fortes résonances historiques et contemporaines dont l'auteur a été tour à tour acteur et décideur tant au sein du ministère de l'Intérieur qu auprès du très secret Groupement interministériel de contrôle. Auteur témoin de son temps, Jacques Nain, publie ici un ouvrage sur l'histoire et l'évolution des écoutes dans notre pays. Il s'agit d'une véritable introspection de science politique soutenue par des révélations et anecdotes sur un procédé sournois qui, d'un problème de légalité a dérivé vers un problème de civilisation.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 324  pages
  • Dimensions :  3.0cmx14.6cmx20.8cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Auteurs D'aujourd'hui Paru le
  • Collection : Science politique
  • ISBN :  2953824820
  • EAN13 :  9782953824827
  • Langue : Français

D'autres livres de Jacques Nain

Mesrine, ennemi public numéro 1 : Pour la rétablir la vérité

Braqueur, assassin, kidnappeur, arrêté et évadé, Jacques Mesrine fût dans les années soixante-dix à la fois l'ennemi public numéro un et un personnage de légende, soignant et façonnant sa propre image dans les médias. Cette chronique relate le parcours du criminel, de son ascension dans l...

La Traque de l'Ennemi Public N?1, Jacques Mesrine. un Flic de l'Antigang Temoigne...

Pendant dix-huit mois, l'enfant perdu de la guerre d'Algérie, le rebelle des quartiers de haute sécurité, le roi de la cavale, braqueur, kidnappeur et assassin, a défié les institutions et les pouvoirs publics. L'homme aux mille visages, véritable caméléon, s'est mis en scène. Par le biais ...

Antigang : Missions impossibles - Un flic se met à table...

Assassinat des juges Renaud et Michel, tuerie d'Auriol, enlèvements de Christophe Mérieux, du petit Philippe Bertrand, du baron Empain, du vice-président du CNPF Michel Maury-Laribière, du notaire Bernard Galle, casse de la Société générale de Nice, hold-up du club Méditerranée de Corfou, ...

Voir tous les livres de Jacques Nain

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Dans un choix politique normalisé, tous les pouvoirs de la Ve République ont utilisé le système des écoutes, voire, ils en ont abusé. De la création du Groupement interministériel de contrôle sous l'autorité du Général de Gaulle avec un ancrage dissimulé sous la présidence pompidolienne ; des micros giscardiens du Canard enchaîné aux Écoutes de l'Élysée de François Mitterrand ; de la cassette Méry du président Jacques Chirac à l'affaire Bettencourt sous la mandature de Nicolas Sarkozy, depuis un plus d un demi siècle, les pouvoirs successifs français n'ont rien à envier au scandale américain du Watergate. Pourtant, en France, au motif de la protection et de la bonne organisation de notre société, les écoutes sont légitimées par l'alibi de la légalité. Elles s'imposent à tous sous le sceau du secret-défense ou sous la discrétion de l'enquête judiciaire. Ce livre vérité, sur les bonnes et les mauvaises raisons d'être d'une législation sur les écoutes, est un roman feuilleton policiaro-judiciaire et politico-médiatique, une autopsie de l'oligarchie politique, celle qui fût longtemps prisonnière de ses simagrées, de ses dogmes et de ses faux-semblants. Avec vingt ans d'existence, la loi du 10 juillet 1991 sur les interceptions téléphoniques s'inscrit dans une comédie aux fortes résonances historiques et contemporaines dont l'auteur a été tour à tour acteur et décideur tant au sein du ministère de l'Intérieur qu auprès du très secret Groupement interministériel de contrôle. Auteur témoin de son temps, Jacques Nain, publie ici un ouvrage sur l'histoire et l'évolution des écoutes dans notre pays. Il s'agit d'une véritable introspection de science politique soutenue par des révélations et anecdotes sur un procédé sournois qui, d'un problème de légalité a dérivé vers un problème de civilisation.