share_book
Envoyer cet article par e-mail

Un territoire fragile

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Un territoire fragile

Un territoire fragile

  (Auteur)


Prix : 77,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Un territoire fragile"

Réfugiée anonyme dans les nuits glaciales de Bergen, Clara Werner a fui l'aveuglante lumière et le soleil écrasant de la médina de Fez. Sur sa route chaotique et malheureuse, Bergen est la dernière étape avant le pôle, l'extrémité du globe, la limite de sa géographie intérieure. Comme cette vieille terre ravinée aux entailles profondes, le corps de Clara est le reflet des meurtrissures de son histoire. Marquée par les bras qui ne l'ont pas étreinte, par les tendres baisers qu'elle n'a jamais reçus, par les poings qui l'ont frappée, Clara est réduite aux souffrances imposées par ce corps épuisé. Avec la griserie elle trouvera l'apaisement ou la douceur de n'être plus qu'une ombre. Atteindre Clara, c'est s'adresser à son anatomie ; la comprendre, c'est la découvrir nue. À peine vit-elle quelques instants d'apaisement, il est déjà trop tard pour qu'elle comprenne la douceur des hommes de Bergen. Une écriture limpide et vraie, la beauté du désespoir contenu dans ces pages, le sentiment de la chute irrémédiable, tout concourt dans ce roman d'Éric Fottorino - nouvelle lecture du corps féminin, sensible et tendre - à nous atteindre irrémédiablement. --Lenaïc Gravis & Jocelyn Blériot --Ce texte fait référence à lédition Broché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 164  pages
  • Dimensions :  1.4cmx10.8cmx17.0cm
  • Poids : 117.9g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Folio
  • ISBN :  2070344371
  • EAN13 :  9782070344376
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Eric Fottorino

Questions à mon père

Longtemps je me suis interdit d'aimer deux pères à la fois. Michel, celui qui m'adopta à l'âge de dix ans, me donna son nom de Méditerranée, son temps infini, une affection aussi discrète que démesurée. En aimer un autre eût été à mes yeux une trahison. Pourtant j'avais bien sûr un ...

Prix : 200 DH

L'homme qui m'aimait tout bas

Mon père s'est tué d'une balle dans la bouche le 11 mars 2008. Il avait soixante-dix ans passés. Toutes ces années, nous nous sommes aimés jusque dans nos différences. Il m'a donné son nom, m'a transmis sa joie de vivre, beaucoup de sa force et aussi une longue nostalgie de sa Tunisie [......

Prix : 77 DH
Le dos crawlé

Été 1976 sur l'Atlantique. Deux enfants rêvent de pays lointains. Les parents sont si décevants.Marin a treize ans et Lisa dix. Marin raconte le sable qui brûle et autre chose qu'il ne saurait dire quand il regarde Lisa et la mère de Lisa, une ancienne Miss Pontaillac. Les coeurs [....]...

Voir tous les livres de Eric Fottorino

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Réfugiée anonyme dans les nuits glaciales de Bergen, Clara Werner a fui l'aveuglante lumière et le soleil écrasant de la médina de Fez. Sur sa route chaotique et malheureuse, Bergen est la dernière étape avant le pôle, l'extrémité du globe, la limite de sa géographie intérieure. Comme cette vieille terre ravinée aux entailles profondes, le corps de Clara est le reflet des meurtrissures de son histoire. Marquée par les bras qui ne l'ont pas étreinte, par les tendres baisers qu'elle n'a jamais reçus, par les poings qui l'ont frappée, Clara est réduite aux souffrances imposées par ce corps épuisé. Avec la griserie elle trouvera l'apaisement ou la douceur de n'être plus qu'une ombre. Atteindre Clara, c'est s'adresser à son anatomie ; la comprendre, c'est la découvrir nue. À peine vit-elle quelques instants d'apaisement, il est déjà trop tard pour qu'elle comprenne la douceur des hommes de Bergen. Une écriture limpide et vraie, la beauté du désespoir contenu dans ces pages, le sentiment de la chute irrémédiable, tout concourt dans ce roman d'Éric Fottorino - nouvelle lecture du corps féminin, sensible et tendre - à nous atteindre irrémédiablement. --Lenaïc Gravis & Jocelyn Blériot --Ce texte fait référence à lédition Broché .