share_book
Envoyer cet article par e-mail

Violences et vérités. Un royaume du Rajasthan face au pouvoir colonial

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Violences et vérités. Un royaume du Rajasthan face au pouvoir colonial

Violences et vérités. Un royaume du Rajasthan face au pouvoir colonial

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Violences et vérités. Un royaume du Rajasthan face au pouvoir colonial"

L'étude du mouvement nationaliste en Inde a paradoxalement souffert de l'attention excessive portée à Gandhi lui-même, ainsi qu'aux élites engagées dans la lutte pour l'indépendance. Aujourd'hui, une nouvelle historiographie insiste, à l'inverse, sur l'importance des populations " subalternes " dans cette phase décisive de l'histoire de l'Inde. Mais ces analyses prennent le risque de s'enfermer dans une vision souvent manichéenne de la société indienne, en analysant les événements de cette époque comme la seule expression du conflit latent entre élites et classes populaires. C'est une perspective différente qui est proposée ici. Anthropologue de formation, Denis Vidal prend ses distances avec les conceptions courantes sur lesquelles ont longtemps reposé les analyses sociologiques de la société traditionnelle en Inde. Mais aussi, contre les tentations simplificatrices, il prend résolument le parti de la complexité : celui d'une approche qui se veut attentive à des faits parfois peu significatifs en apparence et qui, à partir d'eux, reconstruit une interprétation subtile et compréhensive des groupes, de leurs relations, des enjeux qui les rassemblent ou les affrontent. Il esquisse ainsi une conception inédite de la société indienne et du mouvement nationaliste contemporains.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 289  pages
  • Dimensions :  1.6cmx15.0cmx22.4cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Editions De L'ecole Des Hautes Etudes En Sciences Sociales (Editions De L'ehess) Paru le
  • Collection : Studies in history and the social sciences
  • ISBN :  2713210186
  • EAN13 :  9782713210181
  • Classe Dewey :  954.4035
  • Langue : Français

D'autres livres de Denis Vidal

Le V.A.D.OR Réussir e-commerce et vente à distance

Tout le monde pratique Vente à distance et e-Commerce. Depuis le particulier qui vend ses vieux meubles (ou ses cadeaux de Noël) jusqu'à l'entreprise multinationale qui veut s'installer sur un nouveau marché. Mais voilà tout ne s'improvise pas ! Les clés et les astuces, le « métier » [.....

Voir tous les livres de Denis Vidal

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'étude du mouvement nationaliste en Inde a paradoxalement souffert de l'attention excessive portée à Gandhi lui-même, ainsi qu'aux élites engagées dans la lutte pour l'indépendance. Aujourd'hui, une nouvelle historiographie insiste, à l'inverse, sur l'importance des populations " subalternes " dans cette phase décisive de l'histoire de l'Inde. Mais ces analyses prennent le risque de s'enfermer dans une vision souvent manichéenne de la société indienne, en analysant les événements de cette époque comme la seule expression du conflit latent entre élites et classes populaires. C'est une perspective différente qui est proposée ici. Anthropologue de formation, Denis Vidal prend ses distances avec les conceptions courantes sur lesquelles ont longtemps reposé les analyses sociologiques de la société traditionnelle en Inde. Mais aussi, contre les tentations simplificatrices, il prend résolument le parti de la complexité : celui d'une approche qui se veut attentive à des faits parfois peu significatifs en apparence et qui, à partir d'eux, reconstruit une interprétation subtile et compréhensive des groupes, de leurs relations, des enjeux qui les rassemblent ou les affrontent. Il esquisse ainsi une conception inédite de la société indienne et du mouvement nationaliste contemporains.