share_book
Envoyer cet article par e-mail

Quentin Durward

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Quentin Durward

Quentin Durward

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Quentin Durward"

Le roi Louis XI recueille une riche héritière de Bourgogne, Isabelle de Croye, qui a fui la cour de Charles le Téméraire pour éviter un mariage. Louis XI veut livrer Isabelle à son allié La Marck, le féroce Sanglier des Ardennes. Cette machination échoue grâce à la vigilance du Quentin Durward. Walter Scott a bouleversé son époque en réinventant le passé. Avant lui, le passé était la mort ; il en a fait du roman, c'est-à-dire un lieu toujours vivant. De ce lieu est en grande partie sorti le romantisme, et son goût pour une certaine frénésie historique et la rumeur obscure du temps : bouche d'ombre. Mais Walter Scott, loin d'écrire à la seule écoute de cette rumeur, travaillait sur documents pour faire le plus vrai possible. Ce souci du réel lui vaut d'être à la fois romantique, par la couleur, et réaliste, par la volonté d'exactitude. Et Walter Scott donne ainsi le départ à deux mouvements contradictoires, celui de l'épopée romanesque et celui de la " comédie humaine " - la preuve : Balzac disait entreprendre " pour la société actuelle ce que Walter Scott a fait pour le Moyen Age ".

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 124  pages
  • Dimensions :  1.1cmx12.5cmx19.0cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Ecole Des Loisirs Paru le
  • Collection : Classiques Abrégés
  • ISBN :  2211054528
  • EAN13 :  9782211054522
  • Classe Dewey :  800
  • Langue : Français

D'autres livres de Walter Scott

Ivanhoé

Au temps des croisades, en Angleterre, Ivanhoé se voit défié par le chevalier saxon Brian de Bois-Guilbert. De tournoi en duel, de bataille en attaque de château fort, deux camps s'affrontent : Normands contre Saxons, adversaires contre partisans du Prince Jean. Seul le mystérieux Chevalier ...

Histoires de fantômes

Walter SCOTT (1771-1832). The Tapestried Chamber, La chambre tapissée, Un général anglais, de retour d'Amérique après la guerre d'indépendance, retrouve par hasard un ancien condisciple d'Eton qui l'invite à passer une semaine dans son château. Mais dès le lendemain de leur rencontre, le...

Ivanhoé

Tournois, combats, complots et amours. Avec Ivanhoé, Walter Scott abandonne pour la première fois l’Écosse pour l’Angleterre du xiie siècle, celle de la résistance des Saxons contre les Normands, leurs maîtres depuis la conquête de 1066. Son héros s’y trouve pris dans l’entrelacs ...

Prix : 115 DH

Voir tous les livres de Walter Scott

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le roi Louis XI recueille une riche héritière de Bourgogne, Isabelle de Croye, qui a fui la cour de Charles le Téméraire pour éviter un mariage. Louis XI veut livrer Isabelle à son allié La Marck, le féroce Sanglier des Ardennes. Cette machination échoue grâce à la vigilance du Quentin Durward. Walter Scott a bouleversé son époque en réinventant le passé. Avant lui, le passé était la mort ; il en a fait du roman, c'est-à-dire un lieu toujours vivant. De ce lieu est en grande partie sorti le romantisme, et son goût pour une certaine frénésie historique et la rumeur obscure du temps : bouche d'ombre. Mais Walter Scott, loin d'écrire à la seule écoute de cette rumeur, travaillait sur documents pour faire le plus vrai possible. Ce souci du réel lui vaut d'être à la fois romantique, par la couleur, et réaliste, par la volonté d'exactitude. Et Walter Scott donne ainsi le départ à deux mouvements contradictoires, celui de l'épopée romanesque et celui de la " comédie humaine " - la preuve : Balzac disait entreprendre " pour la société actuelle ce que Walter Scott a fait pour le Moyen Age ".