share_book
Envoyer cet article par e-mail

Je voulais être marin, missionnaire ou brigand : Carnets intimes et pensées choisies

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Je voulais être marin, missionnaire ou brigand : Carnets intimes et pensées choisies

Je voulais être marin, missionnaire ou brigand : Carnets intimes et pensées choisies

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Je voulais être marin, missionnaire ou brigand : Carnets intimes et pensées choisies"

"La vraie charité ne consiste pas à pleurer ou simplement à donner, mais à agir contre l'injustice." Père des pauvres, fondateur d'Emmaüs, infatigable révolté, l'Abbé Pierre, à 90 ans, a encore quelque chose à nous apprendre. Ses Carnets intimes inédits nous entraînent sur la (longue) route de ses combats, de ses colères, de ses luttes. Depuis son enfance où il était encore le petit Henry Grouès, le "castor méditatif" des scouts, jusqu'à l'homme emblématique de maintenant, c'est toute une vie dédiée à l'être humain qui défile au long des quelque 225 pages. Une vie riche d'amour et de générosité. Ses doutes d'adolescent, ses souffrances solitaires puis sa foi, inébranlable en Dieu et en la dignité humaine, ses rencontres avec la classe politique (Mendès France, de Gaulle...), les artistes (Camus ou Coluche "véritable communiant"), ses interrogations permanentes... l'abbé Pierre que l'on connaît, que l'on imagine est là. Généreux, entier, fidèle à lui-même et à ses convictions, l'homme a tout vécu : la guerre et son entrée en Résistance, la création d'Emmaüs en 1947 et la rencontre avec le premier compagnon, Georges, son combat pour propager cet idéal à travers le monde, son naufrage en Amérique du Sud où on l'a cru mort, son engagement auprès des défavorisés, des pauvres, des immigrés... Voilà toute une vie de combat. Alors, oui, l'abbé a beaucoup à dire. Il a vécu l'arrivée de la pilule, la désertion des églises, les luttes du Tiers-Monde, le RMI... il a été de toutes les causes. Honnête, il revient aussi sur le "scandale Garaudy", quand il avait soutenu le philosophe aux thèses quasi négationnistes, et revient ainsi sur ses erreurs. Ce témoignage riche, passionnant, touche la corde sensible, car il nous parle, finalement, d'un homme comme les autres. Pas de Dieu, ni d'un surhomme mais d'un homme aux doutes, aux erreurs et aux idéaux forts. Tendant toujours vers un seul but : redonner la dignité à ceux qui l'ont perdue et leur rendre justice. --Marine Segalen --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 244  pages
  • Dimensions :  1.4cmx11.0cmx17.2cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   J'ai Lu Paru le
  • Collection : J'ai lu Récit
  • ISBN :  2290342211
  • EAN13 :  9782290342213
  • Classe Dewey :  360
  • Langue : Français

D'autres livres de Abbé Pierre

Mon Dieu... pourquoi ?

Sur le ton de la confidence, avec une totale liberté d'esprit, l'abbé Pierre livre ici, comme il ne l'avait jamais fait auparavant, ses interrogations, ses convictions, et ses indignations sur la foi chrétienne et sur le sens de la vie humaine. Péché originel, Jésus et Marie-Madeleine, [......

Testament

Depuis l'âge de vingt ans, l'abbé Pierre note et garde précieusement ses réflexions, ses questionnements; ils sont réunis dans ce livre, le seul qu'il ait écrit à la première personne. A plus de quatre-vingt-dix ans, l'abbé Pierre n'a rien perdu de sa colère. C'est cette capacité à se r...

Voir tous les livres de Abbé Pierre

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

"La vraie charité ne consiste pas à pleurer ou simplement à donner, mais à agir contre l'injustice." Père des pauvres, fondateur d'Emmaüs, infatigable révolté, l'Abbé Pierre, à 90 ans, a encore quelque chose à nous apprendre. Ses Carnets intimes inédits nous entraînent sur la (longue) route de ses combats, de ses colères, de ses luttes. Depuis son enfance où il était encore le petit Henry Grouès, le "castor méditatif" des scouts, jusqu'à l'homme emblématique de maintenant, c'est toute une vie dédiée à l'être humain qui défile au long des quelque 225 pages. Une vie riche d'amour et de générosité. Ses doutes d'adolescent, ses souffrances solitaires puis sa foi, inébranlable en Dieu et en la dignité humaine, ses rencontres avec la classe politique (Mendès France, de Gaulle...), les artistes (Camus ou Coluche "véritable communiant"), ses interrogations permanentes... l'abbé Pierre que l'on connaît, que l'on imagine est là. Généreux, entier, fidèle à lui-même et à ses convictions, l'homme a tout vécu : la guerre et son entrée en Résistance, la création d'Emmaüs en 1947 et la rencontre avec le premier compagnon, Georges, son combat pour propager cet idéal à travers le monde, son naufrage en Amérique du Sud où on l'a cru mort, son engagement auprès des défavorisés, des pauvres, des immigrés... Voilà toute une vie de combat. Alors, oui, l'abbé a beaucoup à dire. Il a vécu l'arrivée de la pilule, la désertion des églises, les luttes du Tiers-Monde, le RMI... il a été de toutes les causes. Honnête, il revient aussi sur le "scandale Garaudy", quand il avait soutenu le philosophe aux thèses quasi négationnistes, et revient ainsi sur ses erreurs. Ce témoignage riche, passionnant, touche la corde sensible, car il nous parle, finalement, d'un homme comme les autres. Pas de Dieu, ni d'un surhomme mais d'un homme aux doutes, aux erreurs et aux idéaux forts. Tendant toujours vers un seul but : redonner la dignité à ceux qui l'ont perdue et leur rendre justice. --Marine Segalen --Ce texte fait référence à l'édition Broché .