share_book
Envoyer cet article par e-mail

Schelling, Une philosophie en devenir (2 volumes)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Schelling, Une philosophie en devenir (2 volumes)

Schelling, Une philosophie en devenir (2 volumes)

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Schelling, Une philosophie en devenir (2 volumes)"

F.W.J. Schelling (1775-1854), le plus précoce de philosophes puis l’un des plus âgés, a pâti, de son vivant comme après sa mort, de la proximité de Fichte et surtout de Hegel qui l’a supplanté dans le jugement de la postérité. Mais il est en passe de combler son retard grâce en particulier à l’impulsion donnée depuis un demi-siècle aux recherches sur l’idéalisme allemand. Le premier volume de cet ouvrage se propose de présenter le devenir de Schelling sous le signe du « système vivant ». La dernière philosophie de Schelling est analysée dans le second tome. Elle est presque tout entière posthume, à l’exception de la Préface à Cousin (1834) et de quelques autres textes brefs. La dualité philosophique, enseignée à Berlin, est l’ultime avatar de ce qui était de façon latente une philosophie en deux. L’auteur s’attache ici à expliquer en détail les motifs et les problèmes de cette dichotomie tardive, mais fondée.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 1195  pages
  • Dimensions :  8.6cmx13.8cmx21.6cm
  • Poids : 1261.0g
  • Editeur :   Vrin Paru le
  • Collection : Bibliothèque d'Histoire de la Philosophie
  • ISBN :  2711611248
  • EAN13 :  9782711611249
  • Classe Dewey :  193
  • Langue : Français

D'autres livres de Xavier Tilliette

Schelling

Un des plus illustres représentants de l'idéalisme allemand. Une philosophie pionnière nourrie des oeuvres de Kant, Fichte, Spinoza, Giordano Bruno. Le grand penseur de l'identité, qui a bouleversé l'univers des concepts en affirmant que la nature et l'esprit dérivent de l'absolu, que [.......

Le Christ de la philosophie

La présence, latente et quelquefois voyante, du Christ dans les philosophies modernes, les grandes et les moindres, est restée littéralement inaperçue des historiens, occultée par les critiques, du moins jusqu'à il y a une trentaine d'années. Mais surtout un préjugé tenace s'attache au « C...

L'église des philosophes de Nicolas de Cuse à Gabriel Marcel

Xavier Tilliette, outre qu'il soit le grand érudit déjà signalé de Schelling, de l'idéalisme allemand, d'autres grands philosophes auxquels il a dédié d'importantes monographies (Jules Lequier, Maurice Merleau-Ponty, Karl Jaspers), est l'auteur par excellence de la christologie philosophique,...

Voir tous les livres de Xavier Tilliette

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

F.W.J. Schelling (1775-1854), le plus précoce de philosophes puis l’un des plus âgés, a pâti, de son vivant comme après sa mort, de la proximité de Fichte et surtout de Hegel qui l’a supplanté dans le jugement de la postérité. Mais il est en passe de combler son retard grâce en particulier à l’impulsion donnée depuis un demi-siècle aux recherches sur l’idéalisme allemand. Le premier volume de cet ouvrage se propose de présenter le devenir de Schelling sous le signe du « système vivant ». La dernière philosophie de Schelling est analysée dans le second tome. Elle est presque tout entière posthume, à l’exception de la Préface à Cousin (1834) et de quelques autres textes brefs. La dualité philosophique, enseignée à Berlin, est l’ultime avatar de ce qui était de façon latente une philosophie en deux. L’auteur s’attache ici à expliquer en détail les motifs et les problèmes de cette dichotomie tardive, mais fondée.