share_book
Envoyer cet article par e-mail

Philosophie de l'impôt

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Philosophie de l'impôt

Philosophie de l'impôt

Collectif,   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Philosophie de l'impôt"

L'impôt n'est pas le thème préféré de la philosophie. La matière est réputée aride, technique, traversée par des enjeux qui renvoient plus à la Boutique qu'au Ciel des idées. On accordera certainement que le fisc est au principe de tout Etat moderne, que sa justification est au fondement du lien politique. Mais le fossé semble insurmontable entre, d'une part, le vécu réel de l'impôt - qui semble s'épuiser dans l'opposition de calculs, astuces, évitements et stratégies concurrentes de recouvrement - et, d'autre part, l'appel aux grands principes surplombants et pieux des idéologies pro- et anti-fiscales. L'incapacité de la philosophie à se saisir de la réalité de l'impôt, ses concepts, ses dispositifs, ses procédures, ses protocoles de légitimation semble nous condamner au grand écart entre un monde où règnent des spécialistes, issus du monde du droit ou de l'administration, qui disposent en ces matières du quasi-monopole de production de discours savants, et des réflexions philosophiques devenues inopérantes faute d'avoir su se renouveler. Sans doute, l'impôt ne cesse de nous appeler à questionner les rapports de l'autorité à la liberté, de la propriété à la souveraineté et au gouvernement. Mais, dans leur usage courant, ces notions érigées en dogmes ne décrivent que très imparfaitement le fonctionnement concret des institutions concernées. En tout état de cause, ces notions échouent à identifier et à prendre en charge les enjeux politiques que posent les affaires fiscales. Rien n'est plus urgent pourtant que de reprendre à neuf la question de l'impôt. Devenue technique et opaque, elle échappe au débat public et mérite de toute évidence une cure de " politisation ". La conviction qui préside à l'élaboration du présent ouvrage est que cette cure passe par le renouvellement de la réflexion philosophique dans ces matières. Il espère y contribuer en produisant conjointement un retour historique sur le vis-à-vis entre les discours de légitimation de l'impôt et le développement des techniques fiscales ainsi qu'une réflexion sur les développements possibles des cadres de la fiscalité.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 270  pages
  • Dimensions :  1.8cmx15.8cmx23.8cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Emile Bruylant Paru le
  • Collection : Penser le droit
  • ISBN :  280272276X
  • EAN13 :  9782802722762
  • Classe Dewey :  340
  • Langue : Français

D'autres livres de Thomas Berns

Du courage : Une histoire philosophique

Après la longue mise en veilleuse par les Modernes de tout " discours sur les vertus ", force est de constater un retour de la notion de courage dans les discours contemporains : non seulement dans le champ médiatique, prompt à ériger de nouveaux temples pour des héros d'un jour, mais plus enco...

Voir tous les livres de Thomas Berns

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'impôt n'est pas le thème préféré de la philosophie. La matière est réputée aride, technique, traversée par des enjeux qui renvoient plus à la Boutique qu'au Ciel des idées. On accordera certainement que le fisc est au principe de tout Etat moderne, que sa justification est au fondement du lien politique. Mais le fossé semble insurmontable entre, d'une part, le vécu réel de l'impôt - qui semble s'épuiser dans l'opposition de calculs, astuces, évitements et stratégies concurrentes de recouvrement - et, d'autre part, l'appel aux grands principes surplombants et pieux des idéologies pro- et anti-fiscales. L'incapacité de la philosophie à se saisir de la réalité de l'impôt, ses concepts, ses dispositifs, ses procédures, ses protocoles de légitimation semble nous condamner au grand écart entre un monde où règnent des spécialistes, issus du monde du droit ou de l'administration, qui disposent en ces matières du quasi-monopole de production de discours savants, et des réflexions philosophiques devenues inopérantes faute d'avoir su se renouveler. Sans doute, l'impôt ne cesse de nous appeler à questionner les rapports de l'autorité à la liberté, de la propriété à la souveraineté et au gouvernement. Mais, dans leur usage courant, ces notions érigées en dogmes ne décrivent que très imparfaitement le fonctionnement concret des institutions concernées. En tout état de cause, ces notions échouent à identifier et à prendre en charge les enjeux politiques que posent les affaires fiscales. Rien n'est plus urgent pourtant que de reprendre à neuf la question de l'impôt. Devenue technique et opaque, elle échappe au débat public et mérite de toute évidence une cure de " politisation ". La conviction qui préside à l'élaboration du présent ouvrage est que cette cure passe par le renouvellement de la réflexion philosophique dans ces matières. Il espère y contribuer en produisant conjointement un retour historique sur le vis-à-vis entre les discours de légitimation de l'impôt et le développement des techniques fiscales ainsi qu'une réflexion sur les développements possibles des cadres de la fiscalité.