share_book
Envoyer cet article par e-mail

Philosophie de la Logique

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Philosophie de la Logique

Philosophie de la Logique

  (Auteur)


Prix : 274,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Philosophie de la Logique"

L a logique, pour Quine comme pour les membres du Cercle de Vienne dont il a repris et critiqué l'héritage, est un outil qui permet d'éclairer les débats philosophiques ; elle est le langage de la science, le langage dans lequel la science peut être exprimée avec la clarté maximale et dans lequel les discussions concernant l'existence de tel ou tel type d'objet ou la meilleure explication de tel ou tel concept peuvent être tranchées. Mais, à la différence des philosophes du Cercle de Vienne, et en particulier de son maître Rudolf Carnap, Quine n'attribue pas pour autant à la logique un statut épistémologique d'exception. La logique est une partie du grand tout de la science, et, à ce titre, elle est sur un pied d'égalité avec les mathématiques, la physique et les autres sciences. C'est là la conséquence de la critique par Quine du mythe de l'analyticité, selon lequel il y aurait des vérités - celles de la logique et, par réduction, des mathématiques - qui ne dépendraient pas du monde mais seulement du langage. Philosophie de la logique est commandé par cette double perspective : d'un côté, il s'agit de proposer une reconstruction de la logique classique qui soit en harmonie avec le rôle d'arbitre accordé au " point de vue logique ", et d'un autre, Quine doit préciser le statut qu'il accorde à cette partie de la science, pour expliquer en quel sens les vérités logiques, tout en étant des vérités " comme les autres " s'imposent à nous par leur évidence. C'est ainsi qu'on retrouve dans ce livre les grands thèmes de la philosophie quinienne, qu'il s'agisse du rejet des concepts intensionnels ou de l'utilisation philosophique de la situation de traduction.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • Dimensions :  1.6cmx12.8cmx21.6cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Aubier Montaigne Paru le
  • Collection : bilingue
  • ISBN :  270070147X
  • EAN13 :  9782700701470
  • Classe Dewey :  160
  • Langue : Français

D'autres livres de Willard Van Orman Quine

Le mot et la chose

Le Mot et la Chose (Word and Object, 1960) est sans conteste l'ouvrage central de la philosophie analytique au XXe siècle. Quine y expose de façon claire et provocante des thèses qui ont transformé l'héritage du positivisme logique et révolutionné la philosophie des sciences, de la [....]...

Prix : 170 DH
Les voies du paradoxe et autres essais

Willard van Orman Quine (1908-2000) est considéré comme l'un des plus éminents représentants de la philosophie analytique, notamment pour son approche holiste des théories scientifiques, pour sa thèse de la naturalisation de l'épistémologie, pour ses réflexions sur l'indétermination de ...

Prix : 202 DH

Du point de vue logique

"Ce qu'il y a de curieux avec le problème ontologique, c'est sa simplicité. On peut l'énoncer en trois syllabes: "qu'y a-t-il?" Et on peut, qui plus est, lui apporter une réponse en un mot: "tout" - et chacun acceptera cette réponse comme vraie. Cependant, cela revient à dire simplement [.....

Prix : 148 DH
Logique élémentaire

Aristote est le premier qui ait donné un exposé partiel de la logique, entendue en ce sens ; c'est ce qu'on désigne traditionnellement sous le nom de logique formelle. Mais le siècle dernier en a vu la conception évoluer profondément en même temps que la méthode s'étendre : la logique forme...

Prix : 135 DH

Voir tous les livres de Willard Van Orman Quine

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

L a logique, pour Quine comme pour les membres du Cercle de Vienne dont il a repris et critiqué l'héritage, est un outil qui permet d'éclairer les débats philosophiques ; elle est le langage de la science, le langage dans lequel la science peut être exprimée avec la clarté maximale et dans lequel les discussions concernant l'existence de tel ou tel type d'objet ou la meilleure explication de tel ou tel concept peuvent être tranchées. Mais, à la différence des philosophes du Cercle de Vienne, et en particulier de son maître Rudolf Carnap, Quine n'attribue pas pour autant à la logique un statut épistémologique d'exception. La logique est une partie du grand tout de la science, et, à ce titre, elle est sur un pied d'égalité avec les mathématiques, la physique et les autres sciences. C'est là la conséquence de la critique par Quine du mythe de l'analyticité, selon lequel il y aurait des vérités - celles de la logique et, par réduction, des mathématiques - qui ne dépendraient pas du monde mais seulement du langage. Philosophie de la logique est commandé par cette double perspective : d'un côté, il s'agit de proposer une reconstruction de la logique classique qui soit en harmonie avec le rôle d'arbitre accordé au " point de vue logique ", et d'un autre, Quine doit préciser le statut qu'il accorde à cette partie de la science, pour expliquer en quel sens les vérités logiques, tout en étant des vérités " comme les autres " s'imposent à nous par leur évidence. C'est ainsi qu'on retrouve dans ce livre les grands thèmes de la philosophie quinienne, qu'il s'agisse du rejet des concepts intensionnels ou de l'utilisation philosophique de la situation de traduction.