share_book
Envoyer cet article par e-mail

Malebranche : Une philosophie de l'expérience

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Malebranche : Une philosophie de l'expérience

Malebranche : Une philosophie de l'expérience

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Malebranche : Une philosophie de l'expérience"

" Quand j'ai donc comparé les sciences entre elles selon mes lumières, les divers avantages ou leur évidence ou de leur utilité, je me suis trouvé dans un embarras étrange. Tantôt la crainte de tomber dans l'erreur donnait la préférence aux sciences exactes, telles que sont l'arithmétique et la géométrie, dont les démonstrations contente admirablement notre saine curiosité. Et tantôt le désir de connaître, non les rapports des idées entre elles, mais les rapports qu'ont entre eux et avec nous les ouvrages de Dieu parmi lesquels nous vivons m'engageait dans la physique, la orale et les autres sciences qui dépendent souvent d'expériences et de phénomènes assez incertains. Chose étrange (...) que les sciences les plus utiles soient remplies d'obscurités impénétrables, et que l'on trouve un chemin sûr et assez facile et uni, dans celles qui ne sont point si nécessaire ! "

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 222  pages
  • Dimensions :  1.8cmx13.6cmx21.4cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   Librairie Philosophique Vrin Paru le
  • Collection : Bibliothèque des philosophies
  • ISBN :  2711616126
  • EAN13 :  9782711616121
  • Classe Dewey :  194
  • Langue : Français

D'autres livres de Denis Moreau

Les voies du salut : Un essai philosophique

Le salut est-il, aujourd'hui, une notion périmée ? L'enquête menée ici tend à prouver qu'il est loin d'avoir perdu toute actualité. Le mot est bien présent dans le langage quotidien, et dans des usages parfois surprenants. Et le thème lui-même, à y chercher de près, n'est pas absent des g...

Foi en Dieu et raison ; Théodicées : Deux essais de philosophie de la religion

Fidéiste ! Hérétique ! Bigot ! Positiviste ! Cagot ! Cynique ! Obscurantiste ! Scientiste ! Superstitieux ! Voilà certaines des invectives échangées quand s'échauffe, lors des colloques philosophiques aussi bien que dans les repas de famille, une discussion sur la question inévitablement con...

Voir tous les livres de Denis Moreau

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" Quand j'ai donc comparé les sciences entre elles selon mes lumières, les divers avantages ou leur évidence ou de leur utilité, je me suis trouvé dans un embarras étrange. Tantôt la crainte de tomber dans l'erreur donnait la préférence aux sciences exactes, telles que sont l'arithmétique et la géométrie, dont les démonstrations contente admirablement notre saine curiosité. Et tantôt le désir de connaître, non les rapports des idées entre elles, mais les rapports qu'ont entre eux et avec nous les ouvrages de Dieu parmi lesquels nous vivons m'engageait dans la physique, la orale et les autres sciences qui dépendent souvent d'expériences et de phénomènes assez incertains. Chose étrange (...) que les sciences les plus utiles soient remplies d'obscurités impénétrables, et que l'on trouve un chemin sûr et assez facile et uni, dans celles qui ne sont point si nécessaire ! "