share_book
Envoyer cet article par e-mail

Questions de littérature légale

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Questions de littérature légale

Questions de littérature légale

  (Auteur)


Prix : 104,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Questions de littérature légale"

Il s’agit à la fois d’un traité et d’une plaisanterie. Avec un sérieux qui l’honore, Charles Nodier, génial conteur et bibliophile invétéré, établit ici la toute première typologie des fraudes littéraires : du plagiat jusqu’au changement de date, en passant par l’interpolation de passages apocryphes ou l’invention de fausses références, il isole et définit une à une des pratiques qu’Internet rend aujourd’hui omniprésentes. Mais ces fraudes sont aussi des jeux, et le traité en donne lui-même l’exemple : avec une drôlerie irrésistible, Nodier (qui n’était pas en reste quant à ses propres fraudes) alimente sa réflexion à sa fantaisie, inventant d’une page à l’autre des fictions livresques dignes de Borgès.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 250  pages
  • Dimensions :  2.0cmx10.8cmx17.0cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Rivages Paru le
  • Collection : Rivages poche
  • ISBN :  2743622881
  • EAN13 :  9782743622886
  • Classe Dewey :  800
  • Langue : Français

D'autres livres de Charles Nodier

La fée aux miettes

Membre de la société des Jacobins à douze ans, directeur de journal en Dalmatie sous l'Empire, Charles Nodier ne fut pas seulement le bibliothécaire de l'Arsenal, l'hôte charmant, assisté d'une fille non moins charmante, autour duquel se réunit le premier Cénacle. Ouvert à tout ce qui [....

Voir tous les livres de Charles Nodier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Il s’agit à la fois d’un traité et d’une plaisanterie. Avec un sérieux qui l’honore, Charles Nodier, génial conteur et bibliophile invétéré, établit ici la toute première typologie des fraudes littéraires : du plagiat jusqu’au changement de date, en passant par l’interpolation de passages apocryphes ou l’invention de fausses références, il isole et définit une à une des pratiques qu’Internet rend aujourd’hui omniprésentes. Mais ces fraudes sont aussi des jeux, et le traité en donne lui-même l’exemple : avec une drôlerie irrésistible, Nodier (qui n’était pas en reste quant à ses propres fraudes) alimente sa réflexion à sa fantaisie, inventant d’une page à l’autre des fictions livresques dignes de Borgès.