share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le pouvoir du chien

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le pouvoir du chien

Le pouvoir du chien

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le pouvoir du chien"

Ne vous fiez pas à la couverture de ce livre. Vous croyiez avoir affaire à un western littéraire comme il en existe tant, viriles échauffourées de vachers sous le soleil du Montana ? Que nenni. Paru en 1967, ce cinquième roman de Thomas Savage passa largement inaperçu – moins à cause de son style, maîtrisé au possible, que de sa remise en cause d'une alors intouchable icône du Far West : l'invulnérabilité du cow-boy misogyne. Nous sommes en 1924, non loin du village de Beech. Phil et George Burbank sont les hommes les plus riches du sud-ouest du Montana. Cela fait vingt-cinq ans qu'ils convoient les troupeaux de vaches et se moquent des citadins de Herndon. Mais depuis peu, le couple formé par les deux frères antagonistes (l'un, Phil, intelligent, orgueilleux et sauvage ; l'autre George, surnommé "Gras-double", sot, introverti et efféminé) se déchire. Une tension portée à son comble lorsque George épouse Rose, veuve d'un médecin que Phil a poussé au suicide par ses sarcasmes renouvelés. Au moment où Rose et son fils Peter, présenté aux hommes du ranch comme une "chochotte" parce qu'il aime la lecture et composer des fleurs en papier, s'installe chez les Burbank, Phil fait tout pour indisposer l'"intrigante", ancienne joueuse de piano dans un bastringue, qui ne trouve plus refuge que dans l'alcool. Le roman plante de magnifiques paysages qui se font le miroir des sentiments contradictoires qui taraudent tous les personnages : racisme, haine de soi et des autres, lâcheté et pulsions meurtrières se rejoignent pour délivrer une vision implacable des mœurs des éleveurs de bétail dans une époque de bouleversements technologiques et politiques. À travers le mythe de Bronco Henry, cow-boy adulé et aimé de Phil dans sa jeunesse, Savage cisèle, dans un lieu inédit et bien avant l'heure des Village People, le portrait d'un homme qui doute de sa sexualité au point de nier tout ce qui s'y rapporte. "Certains livres, a écrit à ce sujet un critique du Los Angeles Times, sont comme des nappes souterraines dans le désert : elles restent en sommeil pendant de longues années et rejaillissent lorsqu'on en a vraiment besoin." La formule est élégante mais Le Pouvoir du chien ressemble davantage à une bombe à retardement. C'est aussi, et surtout, grâce à un final époustouflant, le récit de la victoire d'une inhumaine détermination sur la démission relationnelle. --Frédéric Grolleau.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 300  pages
  • Dimensions :  2.8cmx14.2cmx22.4cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Belfond Paru le
  • Collection : Littératures étrangères
  • ISBN :  2714438636
  • EAN13 :  9782714438638
  • Classe Dewey :  813.54
  • Langue : Français

D'autres livres de Thomas Savage

Le pouvoir du chien

Ne vous fiez pas à la couverture de ce livre. Vous croyiez avoir affaire à un western littéraire comme il en existe tant, viriles échauffourées de vachers sous le soleil du Montana ? Que nenni. Paru en 1967, ce cinquième roman de Thomas Savage passa largement inaperçu – moins à [......

Rue du Pacifique

A l'aube du XXe siècle, dans le Montana, deux familles rivales se déchirent. L'ultime chef-d'oeuvre de Thomas Savage, explorateur de l'âme humaine, peintre incomparable de l'Ouest américain. 1890 : la ville de Grayling est en plein essor. La vie des habitants est rythmée par les conflits entre ...

Voir tous les livres de Thomas Savage

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Ne vous fiez pas à la couverture de ce livre. Vous croyiez avoir affaire à un western littéraire comme il en existe tant, viriles échauffourées de vachers sous le soleil du Montana ? Que nenni. Paru en 1967, ce cinquième roman de Thomas Savage passa largement inaperçu – moins à cause de son style, maîtrisé au possible, que de sa remise en cause d'une alors intouchable icône du Far West : l'invulnérabilité du cow-boy misogyne. Nous sommes en 1924, non loin du village de Beech. Phil et George Burbank sont les hommes les plus riches du sud-ouest du Montana. Cela fait vingt-cinq ans qu'ils convoient les troupeaux de vaches et se moquent des citadins de Herndon. Mais depuis peu, le couple formé par les deux frères antagonistes (l'un, Phil, intelligent, orgueilleux et sauvage ; l'autre George, surnommé "Gras-double", sot, introverti et efféminé) se déchire. Une tension portée à son comble lorsque George épouse Rose, veuve d'un médecin que Phil a poussé au suicide par ses sarcasmes renouvelés. Au moment où Rose et son fils Peter, présenté aux hommes du ranch comme une "chochotte" parce qu'il aime la lecture et composer des fleurs en papier, s'installe chez les Burbank, Phil fait tout pour indisposer l'"intrigante", ancienne joueuse de piano dans un bastringue, qui ne trouve plus refuge que dans l'alcool. Le roman plante de magnifiques paysages qui se font le miroir des sentiments contradictoires qui taraudent tous les personnages : racisme, haine de soi et des autres, lâcheté et pulsions meurtrières se rejoignent pour délivrer une vision implacable des mœurs des éleveurs de bétail dans une époque de bouleversements technologiques et politiques. À travers le mythe de Bronco Henry, cow-boy adulé et aimé de Phil dans sa jeunesse, Savage cisèle, dans un lieu inédit et bien avant l'heure des Village People, le portrait d'un homme qui doute de sa sexualité au point de nier tout ce qui s'y rapporte. "Certains livres, a écrit à ce sujet un critique du Los Angeles Times, sont comme des nappes souterraines dans le désert : elles restent en sommeil pendant de longues années et rejaillissent lorsqu'on en a vraiment besoin." La formule est élégante mais Le Pouvoir du chien ressemble davantage à une bombe à retardement. C'est aussi, et surtout, grâce à un final époustouflant, le récit de la victoire d'une inhumaine détermination sur la démission relationnelle. --Frédéric Grolleau.