share_book
Envoyer cet article par e-mail

Roland Barthes, la littérature

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Roland Barthes, la littérature

Roland Barthes, la littérature

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Roland Barthes, la littérature"

« La littérature et le droit à la mort » est le titre d un texte célèbre de Maurice Blanchot. Trente ans après la mort de Roland Barthes (26 mars 1980), un de ses proches amis, Éric Marty, lui rend un hommage fondé sur les textes mêmes, en particulier le Journal de deuil, publié en 2009. Rappelant le climat des années 1970, et soulignant l audace et parfois la solitude de Barthes, ce bref essai issu d une conférence donnée le 9 février 2010 au Collège de France, part d une question éminemment moderne : « qu ai-je le droit, que m est-il possible d écrire ? » Avec le Journal de deuil, Barthes plonge au plus profond de l intime, tout au bord de là où la parole s éteint. Ce texte, suggère Éric Marty, ne pouvait exister qu à titre posthume, car il n y avait personne pour l entendre du vivant de l auteur. Ce Journal était posthume dans son écriture même.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 64  pages
  • Dimensions :  0.8cmx12.8cmx18.2cm
  • Poids : 81.6g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : PHILO.GENER.
  • ISBN :  2021028224
  • EAN13 :  9782021028225
  • Classe Dewey :  844
  • Langue : Français

D'autres livres de Eric Marty

Pourquoi le XXe siècle a-t-il pris Sade au sérieux

Après la prison et l'internement, après l'oubli au XIXe siècle, Sade apparaît, au XXe siècle, comme une référence majeure, jusqu'à devenir, à partir des années cinquante, dans une sorte d'évidence partagée par l'ensemble de la Modernité, l'objet d'une véritable passion intellectuelle. ...

Lacan et la littérature

Les interventions réunies dans ce recueil n'ont pas pour ambition de proposer une nouvelle synthèse des liens entre psychanalyse et littérature mais d'ouvrir la lecture de Lacan à cette question, la question de l'autre texte, du texte non clinique, non théorique, non analytique, celui des écri...

Prix : 240 DH

Voir tous les livres de Eric Marty

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

« La littérature et le droit à la mort » est le titre d un texte célèbre de Maurice Blanchot. Trente ans après la mort de Roland Barthes (26 mars 1980), un de ses proches amis, Éric Marty, lui rend un hommage fondé sur les textes mêmes, en particulier le Journal de deuil, publié en 2009. Rappelant le climat des années 1970, et soulignant l audace et parfois la solitude de Barthes, ce bref essai issu d une conférence donnée le 9 février 2010 au Collège de France, part d une question éminemment moderne : « qu ai-je le droit, que m est-il possible d écrire ? » Avec le Journal de deuil, Barthes plonge au plus profond de l intime, tout au bord de là où la parole s éteint. Ce texte, suggère Éric Marty, ne pouvait exister qu à titre posthume, car il n y avait personne pour l entendre du vivant de l auteur. Ce Journal était posthume dans son écriture même.