share_book
Envoyer cet article par e-mail

La chair, la mort et le diable dans la littérature du xixe siècle. Le romantisme noir

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La chair, la mort et le diable dans la littérature du xixe siècle. Le romantisme noir

La chair, la mort et le diable dans la littérature du xixe siècle. Le romantisme noir

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La chair, la mort et le diable dans la littérature du xixe siècle. Le romantisme noir"

Satan, le mâle persécuteur, et la femme fatale à la beauté de Méduse telles sont les trois figures cruciales dans lesquelles s'est projetée la sensibilité érotique du romantisme, depuis le crépuscule des Lumières jusqu'au "décadentisme" de la fin du XIXè siècle. Autour d'elles fleurissent les perversions, la morbidité, le sadisme et son double le masochisme, que le grand critique italien Mario Praz décrit en inventoriant toutes les oeuvres qui, en France, en Angleterre et en Italie les ont pris pour thèmes. Entre les différentes littératures nationales, entre celles-ci et les beaux-arts se dessine tout un réseau d'analogies et de secrètes correspondances qui éclairent les pulsions secrètes du XIXè siècle, et la lutte que s'y livraient Éros et Thanatos, la vie et la mort.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • Dimensions :  2.8cmx12.6cmx19.0cm
  • Poids : 480.8g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Tel
  • ISBN :  2070754537
  • EAN13 :  9782070754533
  • Classe Dewey :  809
  • Langue : Français

D'autres livres de Mario Praz

Histoire de la décoration d'intérieur : La philosophie de l'ameublement

Les objets et le mobilier suscitent des passions dont il ne reste, après la disparition de ceux qui les ont aimés, que des parfums, une magie particulière, des paysages intérieurs vides de sens. Avec cette Histoire de la décoration d'intérieur, Mario Praz, inestimable critique et grand collect...

La carne, la muerte y el diablo en la literatura romántica

Documento fundamental para comprender la sensibilidad y la mentalidad europea del siglo pasado, esta obra es ya un clásico de la historiografía y la crítica literarias. En su búsqueda y fijación de los temas recurrentes, Mario Praz visita el lado más oscuro de las literaturas francesa, inglesa...

Voir tous les livres de Mario Praz

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Satan, le mâle persécuteur, et la femme fatale à la beauté de Méduse telles sont les trois figures cruciales dans lesquelles s'est projetée la sensibilité érotique du romantisme, depuis le crépuscule des Lumières jusqu'au "décadentisme" de la fin du XIXè siècle. Autour d'elles fleurissent les perversions, la morbidité, le sadisme et son double le masochisme, que le grand critique italien Mario Praz décrit en inventoriant toutes les oeuvres qui, en France, en Angleterre et en Italie les ont pris pour thèmes. Entre les différentes littératures nationales, entre celles-ci et les beaux-arts se dessine tout un réseau d'analogies et de secrètes correspondances qui éclairent les pulsions secrètes du XIXè siècle, et la lutte que s'y livraient Éros et Thanatos, la vie et la mort.