share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les ingénieurs des âmes en chef : Littérature et politique en URSS (1944-1986)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les ingénieurs des âmes en chef : Littérature et politique en URSS (1944-1986)

Les ingénieurs des âmes en chef : Littérature et politique en URSS (1944-1986)

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les ingénieurs des âmes en chef : Littérature et politique en URSS (1944-1986)"

" Ingénieurs des âmes " : c'est ainsi que Staline désignait les écrivains, censés " rééduquer " l'être humain pour construire le communisme. " Ingénieurs des âmes en chef " étaient donc les responsables qui trônaient à la tête de l'Union des écrivains. Immensément connus en URSS et parmi les communistes européens, ils persécutèrent de grands écrivains comme Soljénitsyne, Pasternak, Akhmatova, Grossman ou Brodski et firent interdire leurs livres. Ce livre est le premier à dresser de façon complète l'histoire de la littérature officielle et de ses acteurs dans la Russie soviétique, entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et le début de la perestroïka. Il repose très largement sur des archives russes, notamment celles de l'Union des écrivains et de " l'AgitProp " du Comité central du Parti. Cette passionnante plongée dans un univers à la fois terrifiant et grotesque nous éclaire sur l'implication des élites soviétiques dans le processus d'étouffement de la pensée sociale et individuelle, dont les conséquences se font sentir, aujourd'hui encore, en Russie.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 515  pages
  • Dimensions :  3.8cmx13.6cmx22.4cm
  • Poids : 721.2g
  • Editeur :   Belin Paru le
  • Collection : Littérature et politique
  • ISBN :  2701147883
  • EAN13 :  9782701147888
  • Classe Dewey :  947
  • Langue : Français

D'autres livres de Cécile Vaissié

Le Russe d'aujourd'hui à travers la presse

Cette édition entièrement renouvelée du Russe d'aujourd'hui à travers la presse, souhaite répondre aux besoins d'étudiants qui, après une ou deux années de russe, maîtrisent les principales bases grammaticales, disposent d'un vocabulaire sommaire et veulent désormais en savoir davantage su...

Voir tous les livres de Cécile Vaissié

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" Ingénieurs des âmes " : c'est ainsi que Staline désignait les écrivains, censés " rééduquer " l'être humain pour construire le communisme. " Ingénieurs des âmes en chef " étaient donc les responsables qui trônaient à la tête de l'Union des écrivains. Immensément connus en URSS et parmi les communistes européens, ils persécutèrent de grands écrivains comme Soljénitsyne, Pasternak, Akhmatova, Grossman ou Brodski et firent interdire leurs livres. Ce livre est le premier à dresser de façon complète l'histoire de la littérature officielle et de ses acteurs dans la Russie soviétique, entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et le début de la perestroïka. Il repose très largement sur des archives russes, notamment celles de l'Union des écrivains et de " l'AgitProp " du Comité central du Parti. Cette passionnante plongée dans un univers à la fois terrifiant et grotesque nous éclaire sur l'implication des élites soviétiques dans le processus d'étouffement de la pensée sociale et individuelle, dont les conséquences se font sentir, aujourd'hui encore, en Russie.