share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le supplice des week-ends

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le supplice des week-ends

Le supplice des week-ends

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le supplice des week-ends"

Dans la préface qu'il a rédigée pour ce choix de textes humoristiques écrits par Robert Benchley au cours de sa féconde carrière dans les plus célèbres revues de son temps - Vanity Fair et The New Yorker -, le propre fils de l'auteur nous prévient: il faut lire ce recueil avec précaution, tout au moins "à dose homéopathique". Membre du célèbre Round Table de l'hôtel Algonquin, qui réunissait les esprits les plus brillants de l'époque (Dorothy Parker, lames Thurber entre autres), Robert Benchley se montre ici digne de ses pairs et peut-être même leur maître à tous dans le registre du nonsense où il déploie une onsolence glacée ainsi qu'un sens du coq-à-l'âne et de la logique (souvent inversée) qui ont peu d'équivalents dans la littérature universelle. Benchley, on adore ou on déteste, impossible en revanche de rester indifférent à cette sorte de philosophie de la vie qui nous prend à contre-pied. Avec modération? C'est à voir: Benchley, c'est aussi un antidote contre tous les supplices de la vie quotidienne.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 301  pages
  • Dimensions :  2.2cmx12.2cmx18.0cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Robert Laffont Paru le
  • Collection : Pavillons poche
  • ISBN :  2221115104
  • EAN13 :  9782221115107
  • Classe Dewey :  808.87
  • Langue : Français

D'autres livres de Robert Benchley

Les Enfants, pourquoi faire ?

Du bébé vagissant à l'adolescent taciturne, Robert Benchley va tenter de percer, au fil de ces quinze textes humoristiques, le mystère de ces étranges créatures : les enfants. Il se propose ainsi de répondre, à sa manière inimitable, à certaines questions essentielles, comme « Comment ...

Démence précoce

" Je ne suis pas de ceux qui suggèrent qu'on puisse devenir fou en restant une minute tranquillement assis à réfléchir. Je suis de ceux qui l'affirment. " Comment devenir fou en une minute ? Quels sont les symptômes de la démence précoce ? Peut-on soigner un " tic psychique " ? Vos rêves son...

Pourquoi personne ne me collectionne ? : Suivi de Les crimes fascinants

Au cours du présent recueil, Robert Benchley tentera - en vain -de ranger son bureau, de dicter une lettre, de remplir sa déclaration de revenus et de lancer un plan quinquennal (ou peut-être en six ans). Dans une seconde pallie, intitulée " Les crimes fascinants ", il s'efforcera d'élucider qu...

Pourquoi personne ne me collectionne ? : Suivi de Les crimes fascinants

Au cours du présent recueil, Robert Benchley tentera - en vain - de ranger son bureau, de dicter une lettre, de remplir sa déclaration de revenus et de lancer un plan quinquennal (ou peut-être en six ans). Dans une seconde partie, intitulée " Les crimes fascinants ", il s'efforcera d'élucider q...

Voir tous les livres de Robert Benchley

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Dans la préface qu'il a rédigée pour ce choix de textes humoristiques écrits par Robert Benchley au cours de sa féconde carrière dans les plus célèbres revues de son temps - Vanity Fair et The New Yorker -, le propre fils de l'auteur nous prévient: il faut lire ce recueil avec précaution, tout au moins "à dose homéopathique". Membre du célèbre Round Table de l'hôtel Algonquin, qui réunissait les esprits les plus brillants de l'époque (Dorothy Parker, lames Thurber entre autres), Robert Benchley se montre ici digne de ses pairs et peut-être même leur maître à tous dans le registre du nonsense où il déploie une onsolence glacée ainsi qu'un sens du coq-à-l'âne et de la logique (souvent inversée) qui ont peu d'équivalents dans la littérature universelle. Benchley, on adore ou on déteste, impossible en revanche de rester indifférent à cette sorte de philosophie de la vie qui nous prend à contre-pied. Avec modération? C'est à voir: Benchley, c'est aussi un antidote contre tous les supplices de la vie quotidienne.