share_book
Envoyer cet article par e-mail

Il était minuit cinq à Bhopal

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Il était minuit cinq à Bhopal

Il était minuit cinq à Bhopal

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Il était minuit cinq à Bhopal"

On leur avait promis "un avenir éclatant". C'était ce qu'annonçait le slogan publicitaire d'Union Carlite, société de produits chimiques implantée dans trente-huit pays du monde. Là, à Bhopal en Inde, la société américaine avait construit de gigantesques cuves contenant une molécule toxique, l'isocyanate de méthyle, qui devait servir à fabriquer à bas prix un pesticide pour sauver les récoltes des ravages occasionnés par les insectes. Aux abords des cuves, de grands bidonvilles où plusieurs milliers d'Indiens d'ethnies différentes avaient trouvé refuge. Des commissaires avaient signalé le danger mortel de la molécule et la haute charge toxique de l'air mais leur argumentation avait été balayée d'un revers de la main : l'usine était, selon ses responsables, "aussi inoffensive qu'une fabrique de chocolat". Durant, la nuit du 2 décembre 1984, 42 tonnes d'isocyanate de méthyle se sont échappées de la cuve 106, entre 16 000 et 30 000 personnes du bidonville sont mortes d'asphyxie dans d'atroces souffrances. 500 000 habitants contaminés porteront toute leur vie les séquelles physiques de cet accident. Dominique Lapierre et Javier Moro reconstituent la lente, complexe et inéluctable course vers la catastrophe. Leur enquête complète a nécessité trois ans de travail. Il était minuit cinq à Bhopal s'impose comme le livre de référence pour comprendre et ne plus jamais oublier l'apocalypse de Bhopal. --Denis Gombert --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 572  pages
  • Dimensions :  2.6cmx11.0cmx17.0cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   Pocket Paru le
  • Collection : Litterature
  • ISBN :  2266121081
  • EAN13 :  9782266121088
  • Classe Dewey :  363.179
  • Langue : Français

D'autres livres de Javier Moro

Le Sari rose

En 1965, Sonia Maino, modeste étudiante italienne, rencontre Rajiv Gandhi, petit-fils de Nehru etfils d'Indira. Malgré les réticences de son père, elle l'épouse trois ans plus tard à New Delhi, vêtuedu sari rose tissé par Nehru en prison, celui-là même qu'a porté Indira pour ses noces....

Le sari rose

Par amour, elle l'aurait suivi jusqu'au bout du monde, par fidélité, elle a conquis les sommets du pouvoir... Cambridge, 1965. Rien ne prédisposait Sonia Maino, une jeune Italienne d'origine modeste, à rencontrer Rajiv, petit-fils de Nehru et fils d'Indira Gandhi. Au Varsity, le restaurant [....

Une passion indienne

1908 : la superbe danseuse andalouse Anita Delgado épouse le maharajah de Kapurthala. 1925 : la " cinquième épouse " se sépare de son mari et quitte l'Inde. Entre ces deux dates, Anita aura vécu une passion tumultueuse à l'origine d'un des plus grands scandales de l'Empire britannique. Une ...

Une passion indienne : La véritable histoire de la princesse de Kapurthala

En 1908, une jeune Andalouse éblouissante de beauté, Anita Delgado, épouse le maharajah de Kapurthala, Jagatjit Singh, un homme amoureux des femmes, et adulé par elles. En 1925, Anita quitte l'Inde, séparée de son mari. Entre ces deux dates, elle aura vécu une passion tumultueuse, orageuse, i...

Voir tous les livres de Javier Moro

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

On leur avait promis "un avenir éclatant". C'était ce qu'annonçait le slogan publicitaire d'Union Carlite, société de produits chimiques implantée dans trente-huit pays du monde. Là, à Bhopal en Inde, la société américaine avait construit de gigantesques cuves contenant une molécule toxique, l'isocyanate de méthyle, qui devait servir à fabriquer à bas prix un pesticide pour sauver les récoltes des ravages occasionnés par les insectes. Aux abords des cuves, de grands bidonvilles où plusieurs milliers d'Indiens d'ethnies différentes avaient trouvé refuge. Des commissaires avaient signalé le danger mortel de la molécule et la haute charge toxique de l'air mais leur argumentation avait été balayée d'un revers de la main : l'usine était, selon ses responsables, "aussi inoffensive qu'une fabrique de chocolat". Durant, la nuit du 2 décembre 1984, 42 tonnes d'isocyanate de méthyle se sont échappées de la cuve 106, entre 16 000 et 30 000 personnes du bidonville sont mortes d'asphyxie dans d'atroces souffrances. 500 000 habitants contaminés porteront toute leur vie les séquelles physiques de cet accident. Dominique Lapierre et Javier Moro reconstituent la lente, complexe et inéluctable course vers la catastrophe. Leur enquête complète a nécessité trois ans de travail. Il était minuit cinq à Bhopal s'impose comme le livre de référence pour comprendre et ne plus jamais oublier l'apocalypse de Bhopal. --Denis Gombert --Ce texte fait référence à l'édition Broché .