share_book
Envoyer cet article par e-mail

Dans la main de l'ange

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Dans la main de l'ange

Dans la main de l'ange

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Dans la main de l'ange"

Christ ou démon ? Saint ou bandit ? Un homme. Un homme seul contre tous, l?opposant par excellence, le rebelle absolu. De l?ère fasciste au temps des Brigades Rouges, c?est l?Italie contemporaine qui sert de cadre, de ferment, de nourriture à ce roman d?une vie. Il fallait ce pays traversé par la dictature, la guerre, la résistance, puis les luttes partisanes, les scandales sans nombre, la violence du terrorisme, pour que prenne forme l?itinéraire de Pier Paolo, éternel marginal en dépit de sa célébrité, héros double comme son prénom qui évoque à la fois un fondateur d?Eglise et un aventurier de l?esprit. D?une enfance idyllique auprès de cette mère chérie qui ne le quittera jamais, jusqu?à l?assassinat mystérieux sur une plage près de Rome, on le suivra dans chacune des étapes que l?ange du destin lui a fixées. Après les douceurs de l?adolescence et la simplicité païenne des premières passions, les procès, la haine, le mépris qui feront de lui un paria. Malgré la force et le succès des ?uvres, malgré l?argent et la gloire rapportés par les livres et les films, une soif d?amour inapaisée, jointe à un sentiment profond de culpabilité qui provoquera la tragédie. Si la plupart des événements, des lieux, des dates correspondent à la réalité, si parmi les personnages qui traversent ce récit plusieurs nous sont familiers, qu?ils s?appellent Toscanini, Moravia, Fellini ou Maria Callas, il ne faut pas chercher ici une biographie du légendaire P.P.P. toujours muet sur lui-même dans ses écrits, à jamais silencieux sur ses secrets. Il s?agit plutôt de la possession d?un créateur par un autre, tel que l?imaginaire seul peut le permettre. Comme dans Porporino, Dominique Fernandez se glisse à l?intérieur d?un être authentique, et recrée à travers lui toute la vérité d?un homme et d?une époque. Ce qui n?empêche pas ce portrait d?être en même temps une manière de confidence romanesque. Chateaubriand l?a dit avant nous : « On ne peint bien que son propre c?ur, en l?attribuant à un autre. »

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 454  pages
  • Dimensions :  3.2cmx13.8cmx22.0cm
  • Poids : 480.8g
  • Editeur :   Grasset Paru le
  • ISBN :  2246282012
  • EAN13 :  9782246282013
  • Classe Dewey :  843.914
  • Langue : Français

D'autres livres de Dominique Fernandez

Porfirio et Constance

Unique rejeton d'une grande famille patricienne, Porfirio Vasconcellos incarne l'archaïsme baroque d'une Sicile révolue. Ses fiançailles puis son mariage avec Constance, fille d'instituteurs auvergnats et image parfaite de la France laïque de la IIIe République, relèvent du défi. Adeline, ...

Prix : 240 DH
La magie blanche de Saint-Pétersbourg

La cité idéale du tsar Pierre le Grand a miraculeusement conservé, au cours de trois siècles d'une histoire mouvementée, les proportions qui font sa grandeur et son unicité. Fastes impériaux d'Elisabeth et de Catherine II, rigueur d'Alexandre Ier et de Nicolas II, révoltes de 1825 et de ...

Prix : 166 DH

Le voyage d'Italie

Décliner sa connaissance et sa passion de l'Italie en 152 mots, tel est le parti de Dominique Fernandez. Les notices deviennent tour à tour portraits, histoires, chroniques des mœurs quotidiennes, explorations des grands lieux comme des ruelles, des théâtres, des églises, des palais et des ...

Voir tous les livres de Dominique Fernandez

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Christ ou démon ? Saint ou bandit ? Un homme. Un homme seul contre tous, l?opposant par excellence, le rebelle absolu. De l?ère fasciste au temps des Brigades Rouges, c?est l?Italie contemporaine qui sert de cadre, de ferment, de nourriture à ce roman d?une vie. Il fallait ce pays traversé par la dictature, la guerre, la résistance, puis les luttes partisanes, les scandales sans nombre, la violence du terrorisme, pour que prenne forme l?itinéraire de Pier Paolo, éternel marginal en dépit de sa célébrité, héros double comme son prénom qui évoque à la fois un fondateur d?Eglise et un aventurier de l?esprit. D?une enfance idyllique auprès de cette mère chérie qui ne le quittera jamais, jusqu?à l?assassinat mystérieux sur une plage près de Rome, on le suivra dans chacune des étapes que l?ange du destin lui a fixées. Après les douceurs de l?adolescence et la simplicité païenne des premières passions, les procès, la haine, le mépris qui feront de lui un paria. Malgré la force et le succès des ?uvres, malgré l?argent et la gloire rapportés par les livres et les films, une soif d?amour inapaisée, jointe à un sentiment profond de culpabilité qui provoquera la tragédie. Si la plupart des événements, des lieux, des dates correspondent à la réalité, si parmi les personnages qui traversent ce récit plusieurs nous sont familiers, qu?ils s?appellent Toscanini, Moravia, Fellini ou Maria Callas, il ne faut pas chercher ici une biographie du légendaire P.P.P. toujours muet sur lui-même dans ses écrits, à jamais silencieux sur ses secrets. Il s?agit plutôt de la possession d?un créateur par un autre, tel que l?imaginaire seul peut le permettre. Comme dans Porporino, Dominique Fernandez se glisse à l?intérieur d?un être authentique, et recrée à travers lui toute la vérité d?un homme et d?une époque. Ce qui n?empêche pas ce portrait d?être en même temps une manière de confidence romanesque. Chateaubriand l?a dit avant nous : « On ne peint bien que son propre c?ur, en l?attribuant à un autre. »