share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le crime contre l'humanité

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le crime contre l'humanité

Le crime contre l'humanité

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le crime contre l'humanité"

En 1997, les juges du TPIY affirment, à lappui de leur premier jugement de condamnation (Jugement Erdemovic, 1996) : « Les crimes contre lhumanité transcendent lindividu puisquen attaquant lhomme, est visée, est niée, lHumanité. Cest lidentité de la victime, lHumanité, qui marque la spécificité du crime contre lhumanité. » Par cette formulation à la fois juridique (« crime », « victime ») et philosophique (« en attaquant lhomme, est visée, est niée, lHumanité »), les juges entendaient marquer avec force la spécificité du crime contre lhumanité, notion qui avait déjà été inscrite dans le statut du Tribunal de Nuremberg, mais non exploitée juridiquement par la suite. Lexpression même de « crime contre lhumanité » distingue ce crime de tous les autres. Il semble évident que sa première spécificité découle de son extrême gravité qui en fait, en toutes circonstances, un crime particulièrement inhumain. Mais tout crime, aussi inhumain soit-il, ne constitue un crime contre lhumanité quà condition de présenter, de surcroît, un caractère massif. Cet ouvrage propose de faire le point sur cette dénomination pénale, afin den explorer la richesse et den pointer aussi les ambiguïtés et les développements probables dans les années à venir.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 128  pages
  • Dimensions :  1.2cmx11.4cmx17.2cm
  • Poids : 99.8g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • Collection : Que sais-je ?
  • ISBN :  2130566030
  • EAN13 :  9782130566038
  • Classe Dewey :  345.01
  • Langue : Français

D'autres livres de  Mireille Delmas-Marty

Terrorismes

Le terrorisme, une " technique " de combat parmi d'autres ? Comment définir cette forme de violence dont l'apologie constitue un délit ? " Terroriste ", Robespierre ? " Terroristes ", les soldats des guerres révolutionnaires et des luttes de libération nationale ? Et les nihilistes russes ? [...

Philosophies et pensées de notre temps

Depuis vingt ans, le monde change de peau : révolution du numérique, crise et bouleversements économiques, nouvel ordre géopolitique. En deux décennies, le monde a basculé dans l'ère de la globalisation. Alors qu'en1992, Francis Fukuyama annonçait « la fin de l'histoire », celle-ci, au con...

Le monde n'a plus de temps à perdre

Dérives financières, dérèglement climatique, dangers nucléaires, expansion de la pauvreté, dégradation de l'environnement... Les menaces de notre siècle sont par excellence planétaires. Nul Etat ne peut prétendre répondre seul à ces défis. Pire, s'accrocher farouchement à l'illusion d'...

Voir tous les livres de  Mireille Delmas-Marty

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

En 1997, les juges du TPIY affirment, à lappui de leur premier jugement de condamnation (Jugement Erdemovic, 1996) : « Les crimes contre lhumanité transcendent lindividu puisquen attaquant lhomme, est visée, est niée, lHumanité. Cest lidentité de la victime, lHumanité, qui marque la spécificité du crime contre lhumanité. » Par cette formulation à la fois juridique (« crime », « victime ») et philosophique (« en attaquant lhomme, est visée, est niée, lHumanité »), les juges entendaient marquer avec force la spécificité du crime contre lhumanité, notion qui avait déjà été inscrite dans le statut du Tribunal de Nuremberg, mais non exploitée juridiquement par la suite. Lexpression même de « crime contre lhumanité » distingue ce crime de tous les autres. Il semble évident que sa première spécificité découle de son extrême gravité qui en fait, en toutes circonstances, un crime particulièrement inhumain. Mais tout crime, aussi inhumain soit-il, ne constitue un crime contre lhumanité quà condition de présenter, de surcroît, un caractère massif. Cet ouvrage propose de faire le point sur cette dénomination pénale, afin den explorer la richesse et den pointer aussi les ambiguïtés et les développements probables dans les années à venir.