share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'Etreinte fugitive

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'Etreinte fugitive

L'Etreinte fugitive

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'Etreinte fugitive"

Dans Les Disparus, Daniel Mendelsohn partait en quête de l'histoire de sa famille ; avec L'Étreinte fugitive, il s'est livré à une quête infiniment plus intime. De l'écriture rhapsodique et classique qui est la sienne, il fait revivre son enfance entre sa mère, " l'institutrice ", la toute-belle, et son père, " le mathématicien ", celui qui répare, construit et se collette aux choses ; une enfance peuplée d'êtres, frères et soeurs, parents juifs âgés, avec, au centre, son grand-père, ce dandy mystérieux et raconteur d'histoires. C'est pendant ses années d'étudiant dans l'exotique Sud américain que te jeune homme se découvre une passion jumelée pour les langues anciennes et les beaux garçons. Dès lors, la recherche de la " grammaire de son identité ", de ce que veut dire être un homme, suivra des méandres surprenants, bouleversants. Car, lorsqu'une amie lui propose d'incarner une " figure paternelle " auprès de l'enfant qu'elle porte, il accepte et se prend à s'attacher si fort à lui qu'il va, petit à petit, partager sa vie entre Chelsea, le quartier où vivent les " garçons " de New York, et la banlieue où habitent son amie et leur petit garçon. Comme Les Disparus, ce récit réverbère l'écho de textes antiques - ici, des poèmes latins et des tragédies grecques - et renferme un secret de famille lancinant, dont le lecteur n'aura la clé que dans les dernières pages du livre, après avoir, avec Daniel Mendelsohn, rendu visite à des tombes désertées et déchiffré des épitaphes menteuses.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 284  pages
  • Dimensions :  2.2cmx13.4cmx20.6cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   Flammarion Paru le
  • Collection : LITTERATURE & E
  • ISBN :  2081214067
  • EAN13 :  9782081214064
  • Classe Dewey :  813
  • Langue : Français

D'autres livres de Daniel Mendelsohn

L'étreinte fugitive

Une enfance dans une famille juive unie autour de la figure fondatrice du grand-père, une jeunesse incandescente et hantée, voilà ce qui a forgé les deux passions de Daniel Mendelsohn : passion pour les langues anciennes, passion pour les garçons. Dès lors, sa " grammaire de l'identité" [....

Prix : 84 DH
Les disparus

Dans la famille de Daniel Mendelsohn, il y a un trou : en 1941, son grand-oncle, sa femme et leurs quatre filles ont disparu dans l'est de la Pologne. Comment sont-ils morts ? Nul ne le sait. Pour résoudre cette énigme, l'auteur part sur leurs traces. Le résultat ? Non un énième récit sur la S...

Si beau, si fragile

Célèbre en France pour Les Disparus qui reçut le prix Médicis étranger en 2007, Daniel Mendelsohn est connu aux États-Unis avant tout pour son oeuvre critique d'une extraordinaire richesse : c'est, d'après la New York Review of Books, le " meilleur écrivain et critique " de notre temps. [...

Les Disparus - Prix Médicis 2007 du roman étranger

Dans la famille de Daniel Mendelsohn, il y a un trou : en 1941, son grand-oncle, sa femme et leurs quatre filles ont disparu dans l'est de la Pologne. Comment sont-ils morts ? Nul ne le sait. Pour résoudre cette énigme, l'auteur part sur leurs traces. Le résultat ? Non un énième récit sur la S...

Voir tous les livres de Daniel Mendelsohn

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Dans Les Disparus, Daniel Mendelsohn partait en quête de l'histoire de sa famille ; avec L'Étreinte fugitive, il s'est livré à une quête infiniment plus intime. De l'écriture rhapsodique et classique qui est la sienne, il fait revivre son enfance entre sa mère, " l'institutrice ", la toute-belle, et son père, " le mathématicien ", celui qui répare, construit et se collette aux choses ; une enfance peuplée d'êtres, frères et soeurs, parents juifs âgés, avec, au centre, son grand-père, ce dandy mystérieux et raconteur d'histoires. C'est pendant ses années d'étudiant dans l'exotique Sud américain que te jeune homme se découvre une passion jumelée pour les langues anciennes et les beaux garçons. Dès lors, la recherche de la " grammaire de son identité ", de ce que veut dire être un homme, suivra des méandres surprenants, bouleversants. Car, lorsqu'une amie lui propose d'incarner une " figure paternelle " auprès de l'enfant qu'elle porte, il accepte et se prend à s'attacher si fort à lui qu'il va, petit à petit, partager sa vie entre Chelsea, le quartier où vivent les " garçons " de New York, et la banlieue où habitent son amie et leur petit garçon. Comme Les Disparus, ce récit réverbère l'écho de textes antiques - ici, des poèmes latins et des tragédies grecques - et renferme un secret de famille lancinant, dont le lecteur n'aura la clé que dans les dernières pages du livre, après avoir, avec Daniel Mendelsohn, rendu visite à des tombes désertées et déchiffré des épitaphes menteuses.