share_book
Envoyer cet article par e-mail

Roman avec cocaïne

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Roman avec cocaïne

Roman avec cocaïne

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Roman avec cocaïne"

Il est des romans comme des hommes. Certains sont placés sous le signe de la clandestinité, insaisissables vertiges de l'être écrivant face à son écriture. Roman avec Cocaïne fait partie de ces oeuvres qui ont une vie à part entière et dont les conditions d'écriture demeurent mystérieuses. Ces oeuvres mythiques dont l'histoire se mêle à celle des pratiques littéraires d'une époque. Parvenu dans un journal d'Istanbul dans les années 30 avec pour seule indication le nom de l'auteur présumé : Maurice Agueev, le roman a été publié puis oublié après avoir fait scandale. Nulle trace de son auteur. On a longtemps soupçonné, par les similitudes du style, que Nabokov aurait pu choisir ce nom d'emprunt pour couvrir un travail qui frôlait les limites de la moralité. Puis le roman s'est repassé sous le manteau aux férus de littérature russe de l'époque, des normaliens aux professeurs d'université, comme une sorte de secret des templiers jalousement gardé. Mais la vie de ce roman ne s'arrête pas là. En 1998, 10/18 réédite Roman avec Cocaïne. Sorti de l'ombre et de la clandestinité, ce chef-d'oeuvre inconnu passe à la postérité. Roman avec Cocaïne est doublement une oeuvre initiatique. Par sa thématique, par l'histoire des lettres qu'elle raconte. Parce qu'on ne sait pas qui est ce Maurice Agueev qui a outrepassé les limites du genre. Si aujourd'hui Frédéric Beigbeider signe un Nouvelles sous ecstasy, c'est - peut-être - une façon de rendre un hommage irrévérencieux au travail de M. Agueev. Roman avec cocaïne n'est pas une simple plongée dans les limbes de l'esprit humain, dans les paradis artificiels . Par delà l'aventure humaine d'un adolescent qui découvre les choses de la vie, c'est une extraordinaire quête de l'écriture. A travers les errances de l'adolescence, de l'expérience sexuelle à celle des drogues, en passant par la construction de soi, un jeune homme se découvre à lui-même. Un écrivain part à la recherche des mots, sonde les méandres de l'expérience humaine. La vanité du jeune homme pauvre qui découvre les milieux bourgeois de Pétersbourg et leurs joies futiles. La douce horreur d'un meurtre à la syphilis sur une jeune fille innocente. Le héros nous ouvre les portes des milieux décadents de la Russie de l'époque, comme un théâtre tragique de la vie. Au terme de ce parcours initiatique, le lecteur se laisse mener dans les pensées intimes du jeune homme qui s'ébauche. Voyage intérieur au coeur d'un être, d'une époque, d'un mode d'écriture. Roman avec Cocaïne est une expérience des limites tant celles humaines que celles de l'écriture. De l'hallucination du cocaïnomane à celle de l'écrivain il n'y a qu'un pas. L'écriture suit le parcours du héros : rapidité nerveuse du jeune homme avide d'expérience, vertiges du drogué où les mots se cherchent. C'est en tous cas un extraordinaire voyage dans l'âme humaine et les années 30 que nous propose M. Agueev. Parions que l'histoire de ce roman mystérieux n'en restera pas là. Il reste beaucoup à dire et à découvrir sur cet auteur inconnu. Et si l'on ne connaît que l'un de ses romans, c'est une oeuvre à lire à tout prix.--Chloé S.-- --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 229  pages
  • Dimensions :  3.0cmx14.0cmx22.4cm
  • Poids : 358.3g
  • Editeur :   Belfond 
  • Collection : Littératures étrangères
  • ISBN :  2714415776
  • EAN13 :  9782714415776
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Il est des romans comme des hommes. Certains sont placés sous le signe de la clandestinité, insaisissables vertiges de l'être écrivant face à son écriture. Roman avec Cocaïne fait partie de ces oeuvres qui ont une vie à part entière et dont les conditions d'écriture demeurent mystérieuses. Ces oeuvres mythiques dont l'histoire se mêle à celle des pratiques littéraires d'une époque. Parvenu dans un journal d'Istanbul dans les années 30 avec pour seule indication le nom de l'auteur présumé : Maurice Agueev, le roman a été publié puis oublié après avoir fait scandale. Nulle trace de son auteur. On a longtemps soupçonné, par les similitudes du style, que Nabokov aurait pu choisir ce nom d'emprunt pour couvrir un travail qui frôlait les limites de la moralité. Puis le roman s'est repassé sous le manteau aux férus de littérature russe de l'époque, des normaliens aux professeurs d'université, comme une sorte de secret des templiers jalousement gardé. Mais la vie de ce roman ne s'arrête pas là. En 1998, 10/18 réédite Roman avec Cocaïne. Sorti de l'ombre et de la clandestinité, ce chef-d'oeuvre inconnu passe à la postérité. Roman avec Cocaïne est doublement une oeuvre initiatique. Par sa thématique, par l'histoire des lettres qu'elle raconte. Parce qu'on ne sait pas qui est ce Maurice Agueev qui a outrepassé les limites du genre. Si aujourd'hui Frédéric Beigbeider signe un Nouvelles sous ecstasy, c'est - peut-être - une façon de rendre un hommage irrévérencieux au travail de M. Agueev. Roman avec cocaïne n'est pas une simple plongée dans les limbes de l'esprit humain, dans les paradis artificiels . Par delà l'aventure humaine d'un adolescent qui découvre les choses de la vie, c'est une extraordinaire quête de l'écriture. A travers les errances de l'adolescence, de l'expérience sexuelle à celle des drogues, en passant par la construction de soi, un jeune homme se découvre à lui-même. Un écrivain part à la recherche des mots, sonde les méandres de l'expérience humaine. La vanité du jeune homme pauvre qui découvre les milieux bourgeois de Pétersbourg et leurs joies futiles. La douce horreur d'un meurtre à la syphilis sur une jeune fille innocente. Le héros nous ouvre les portes des milieux décadents de la Russie de l'époque, comme un théâtre tragique de la vie. Au terme de ce parcours initiatique, le lecteur se laisse mener dans les pensées intimes du jeune homme qui s'ébauche. Voyage intérieur au coeur d'un être, d'une époque, d'un mode d'écriture. Roman avec Cocaïne est une expérience des limites tant celles humaines que celles de l'écriture. De l'hallucination du cocaïnomane à celle de l'écrivain il n'y a qu'un pas. L'écriture suit le parcours du héros : rapidité nerveuse du jeune homme avide d'expérience, vertiges du drogué où les mots se cherchent. C'est en tous cas un extraordinaire voyage dans l'âme humaine et les années 30 que nous propose M. Agueev. Parions que l'histoire de ce roman mystérieux n'en restera pas là. Il reste beaucoup à dire et à découvrir sur cet auteur inconnu. Et si l'on ne connaît que l'un de ses romans, c'est une oeuvre à lire à tout prix.--Chloé S.-- --Ce texte fait référence à l'édition Poche .