share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le 17 octobre 1961 par les textes de l'époque

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le 17 octobre 1961 par les textes de l'époque

Le 17 octobre 1961 par les textes de l'époque

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le 17 octobre 1961 par les textes de l'époque"

Le mardi 17 octobre 1961, en pleine guerre d'Algérie, des Algériens tentent de manifester pacifiquement à Paris contre le couvre-feu décrété par le préfet de police Maurice Papon. Cette mobilisation, organisée à l'appel du FLN, sera sauvagement réprimée. Plusieurs dizaines de personnes seront retrouvés noyées dans la Seine. Un massacre longtemps étouffé par le gouvernement. Ce livre présente des documents bruts de l'époque : le communiqué du préfet Papon et la circulaire de police concernant « la circulation des Français musulmans algériens » ; l'appel du FLN à manifester et ses consignes pour l'opération ; puis, après le drame, une lettre du journaliste Claude Bourdet (fondateur de France-Observateur) à Maurice Papon, un texte formidable de rigueur et de dignité ; mais aussi un tract de « policiers républicains » indignés par l'horreur à laquelle on a voulu les associer ; le reportage-témoignage d'un jeune appelé au Parc des expositions, où sont parqués, dans des conditions inhumaines, les Algériens arrêtés, etc. Dans une longue préface, l'historien et journaliste Gilles Manceron situe ces documents bruts dans leur contexte. Et l'association Sortir du colonialisme, qui coordonne l'ouvrage, évoque les batailles qui perdurent cinquante ans après, notamment à travers des débats tels que celui sur « les effets positifs » de la colonisation. La charge historique très forte de ces textes d'époque et l'éclairage qui en est donné aujourd'hui font de ce livre un véritable outil d'éducation populaire autour de cette page noire de notre mémoire collective.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 127  pages
  • Dimensions :  0.8cmx10.8cmx16.4cm
  • Poids : 117.9g
  • Editeur :   Les Petits Matins Paru le
  • Collection : ESSAIS
  • ISBN :  2915879974
  • EAN13 :  9782915879971
  • Classe Dewey :  900
  • Langue : Français

D'autres livres de Sortir du colonialisme

Refuser la guerre d'Algérie, par les textes de l'époque

" La guerre d'Algérie est une guerre coloniale. " Ainsi commence le manifeste du Mouvement anticolonialiste français, diffusé en 1960. Et il se termine par ces mots : " Français, Françaises ! Plus un homme, plus un sou pour le colonialisme. Plus de morts à vingt ans. Guerre à la guerre coloni...

Voir tous les livres de Sortir du colonialisme

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le mardi 17 octobre 1961, en pleine guerre d'Algérie, des Algériens tentent de manifester pacifiquement à Paris contre le couvre-feu décrété par le préfet de police Maurice Papon. Cette mobilisation, organisée à l'appel du FLN, sera sauvagement réprimée. Plusieurs dizaines de personnes seront retrouvés noyées dans la Seine. Un massacre longtemps étouffé par le gouvernement. Ce livre présente des documents bruts de l'époque : le communiqué du préfet Papon et la circulaire de police concernant « la circulation des Français musulmans algériens » ; l'appel du FLN à manifester et ses consignes pour l'opération ; puis, après le drame, une lettre du journaliste Claude Bourdet (fondateur de France-Observateur) à Maurice Papon, un texte formidable de rigueur et de dignité ; mais aussi un tract de « policiers républicains » indignés par l'horreur à laquelle on a voulu les associer ; le reportage-témoignage d'un jeune appelé au Parc des expositions, où sont parqués, dans des conditions inhumaines, les Algériens arrêtés, etc. Dans une longue préface, l'historien et journaliste Gilles Manceron situe ces documents bruts dans leur contexte. Et l'association Sortir du colonialisme, qui coordonne l'ouvrage, évoque les batailles qui perdurent cinquante ans après, notamment à travers des débats tels que celui sur « les effets positifs » de la colonisation. La charge historique très forte de ces textes d'époque et l'éclairage qui en est donné aujourd'hui font de ce livre un véritable outil d'éducation populaire autour de cette page noire de notre mémoire collective.