share_book
Envoyer cet article par e-mail

La mémoire des pieds noirs de 1830 à nos jours

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La mémoire des pieds noirs de 1830 à nos jours

La mémoire des pieds noirs de 1830 à nos jours

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La mémoire des pieds noirs de 1830 à nos jours"

L'Algérie des Français appartient à un passé révolu. Pourtant, les couleurs et les saveurs du pays habitent encore l'âme des pieds-noirs. Car nul ne se déprend vraiment de l'Algérie. Des rives de la Méditerranée jusqu'aux confins du désert, il a fallu sans cesse bâtir des villes, des routes, des écoles, des fermes. Et leur donner l'image de la France, mais d'une France lointaine, aimée autant que redoutée pour son mépris à l'égard de gens réputés mal dégrossis. Affection et violence, voilà les deux passions à l'oeuvre dans cette histoire, du début à la fin. Affection à l'égard des soldats partis mourir au front en 1914, des paysans morts d'épuisement sur leur terre ou des instituteurs venus de France dans l'enthousiasme. Violence du sang versé dès la conquête de 1830, d'une vie quotidienne en proie aux menaces de toutes sortes, d'une guerre ultime qui déchire familles et solidarités anciennes ; violence poignante, enfin, des souvenirs nostalgiques qui attachent les pieds-noirs à leur Algérie. La Mémoire des pieds-noirs est bien plus qu'un album de famille, c'est l'image d'une Algérie aux multiples facettes, terre promise et hantise lancinante, partie douloureuse mais intégrante de notre histoire.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 375  pages
  • Dimensions :  2.6cmx10.8cmx17.6cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Librairie Académique Perrin Paru le
  • Collection : Tempus
  • ISBN :  2262031274
  • EAN13 :  9782262031275
  • Classe Dewey :  965.03
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'Algérie des Français appartient à un passé révolu. Pourtant, les couleurs et les saveurs du pays habitent encore l'âme des pieds-noirs. Car nul ne se déprend vraiment de l'Algérie. Des rives de la Méditerranée jusqu'aux confins du désert, il a fallu sans cesse bâtir des villes, des routes, des écoles, des fermes. Et leur donner l'image de la France, mais d'une France lointaine, aimée autant que redoutée pour son mépris à l'égard de gens réputés mal dégrossis. Affection et violence, voilà les deux passions à l'oeuvre dans cette histoire, du début à la fin. Affection à l'égard des soldats partis mourir au front en 1914, des paysans morts d'épuisement sur leur terre ou des instituteurs venus de France dans l'enthousiasme. Violence du sang versé dès la conquête de 1830, d'une vie quotidienne en proie aux menaces de toutes sortes, d'une guerre ultime qui déchire familles et solidarités anciennes ; violence poignante, enfin, des souvenirs nostalgiques qui attachent les pieds-noirs à leur Algérie. La Mémoire des pieds-noirs est bien plus qu'un album de famille, c'est l'image d'une Algérie aux multiples facettes, terre promise et hantise lancinante, partie douloureuse mais intégrante de notre histoire.