share_book
Envoyer cet article par e-mail

Une vie en littérature

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Une vie en littérature

Une vie en littérature

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Une vie en littérature"

La littérature est pour Maurice Nadeau une passion de la découverte et de l'effacement de celui qui rend visible l'écrivain qu'il révèle. C'est là sa modestie, déconcertante à une époque où la société du spectacle développe et amplifie le narcissisme des écrivains, vedettes de shows télévisés. C'est là aussi son orgueil. Maurice Nadeau est toujours, aujourd'hui comme hier, au commencement de l'aventure littéraire, écrivant le premier dès la parution du premier livre d'un écrivain qu'il porte en quelque sorte sur les fonts baptismaux de la littérature. Les écrivains dont il a parlé et qu'il a édités sont devenus des classiques de la littérature du XXe siècle. Que ce soient Céline, David Rousset, Robert Antelme, Bataille, Louis Guilloux, Beckett, Michaux, Queneau, Leiris, Nathalie Sarraute, Claude Simon, Roland Barthes ou Koestler, Malcolm Lowry, Miller, John Hawkes, Gombrowicz, Bruno Schulz, Sciascia, Bianciotti... La série est incomplète et déjà elle donne le vertige. Témoin et accoucheur de la littérature, Maurice Nadeau a passé sa vie dans l'attente de l'événement qu'il capte avec ses antennes de lecteur éclectique et passionné, qu'il pressent avec son flair de chasseur de grand gibier. Il a passé littéralement sa vie, en amont et en aval du livre, comme artisan du journal auquel il collabore, de la revue, puis du bimensuel, qu'il dirige, comme critique qui n'écrit que sur les oeuvres qu'il aime, comme éditeur libre de ses choix en avance sur son époque. Ces Conversations montrent un Maurice Nadeau qui a rapproché des hommes de leur utopie et le réel du rêve accompli d'être présent aux autres. Comme si lire et donner à lire était aussi donner à vivre, à la hauteur du roman de la vie toujours à réinventer.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 180  pages
  • Dimensions :  1.6cmx12.4cmx21.4cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Complexe Paru le
  • Collection : L'ivre examen
  • ISBN :  2870279485
  • EAN13 :  9782870279489
  • Classe Dewey :  070.509 44361
  • Langue : Français

D'autres livres de Maurice Nadeau

Le chemin de la vie : Entretiens avec Laure Adler

" Maurice est un blagueur. Un ironique. Un doux rêveur. Il n'en fait qu'à sa tête et n'en démord pas. C'est son désir qui le guide, éclairé par ses intuitions. Au fond, c'est un solitaire, mais qui peut avoir des tendresses. Maurice est de grande taille et, quand il vous prend dans ses bras, ...

Ferdinando Scianna

Coopté par Henri Cartier-Bresson, "son maître de toujours", Ferdinando Scianna est le premier photographe italien à rejoindre, en 1982, l'agence Magnum. A trente-sept ans, cette reconnaissance par ses pairs vient aussi confirmer la place cardinale occupée par Scianna dans la scène photographiqu...

Voir tous les livres de Maurice Nadeau

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La littérature est pour Maurice Nadeau une passion de la découverte et de l'effacement de celui qui rend visible l'écrivain qu'il révèle. C'est là sa modestie, déconcertante à une époque où la société du spectacle développe et amplifie le narcissisme des écrivains, vedettes de shows télévisés. C'est là aussi son orgueil. Maurice Nadeau est toujours, aujourd'hui comme hier, au commencement de l'aventure littéraire, écrivant le premier dès la parution du premier livre d'un écrivain qu'il porte en quelque sorte sur les fonts baptismaux de la littérature. Les écrivains dont il a parlé et qu'il a édités sont devenus des classiques de la littérature du XXe siècle. Que ce soient Céline, David Rousset, Robert Antelme, Bataille, Louis Guilloux, Beckett, Michaux, Queneau, Leiris, Nathalie Sarraute, Claude Simon, Roland Barthes ou Koestler, Malcolm Lowry, Miller, John Hawkes, Gombrowicz, Bruno Schulz, Sciascia, Bianciotti... La série est incomplète et déjà elle donne le vertige. Témoin et accoucheur de la littérature, Maurice Nadeau a passé sa vie dans l'attente de l'événement qu'il capte avec ses antennes de lecteur éclectique et passionné, qu'il pressent avec son flair de chasseur de grand gibier. Il a passé littéralement sa vie, en amont et en aval du livre, comme artisan du journal auquel il collabore, de la revue, puis du bimensuel, qu'il dirige, comme critique qui n'écrit que sur les oeuvres qu'il aime, comme éditeur libre de ses choix en avance sur son époque. Ces Conversations montrent un Maurice Nadeau qui a rapproché des hommes de leur utopie et le réel du rêve accompli d'être présent aux autres. Comme si lire et donner à lire était aussi donner à vivre, à la hauteur du roman de la vie toujours à réinventer.