share_book
Envoyer cet article par e-mail

La littérature jeunesse a-t-elle bon goût ?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La littérature jeunesse a-t-elle bon goût ?

La littérature jeunesse a-t-elle bon goût ?

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La littérature jeunesse a-t-elle bon goût ?"

Les petits enfants croquent la vie à pleines dents ; ils ont une faim de loup et un appétit d'ogre d'histoires et de livres. Ils font ainsi leur miel de textes fins et d'images savoureuses, qu'ils picorent dans tous ces albums jeunesse qui leur sont consacrés. Mais tous ces ouvrages de littérature de jeunesse sont-ils : - à s'en lécher les babines : c'est dire encore séducteurs en diable ? - aux petits oignons : ne jouent-ils que sur la corde sensible, les émotions... des adultes qui lisent le plus souvent ? - des soupes au lait : la littérature de jeunesse ne s'adresse-t-elle qu'à des enfants qui ont un petit pois dans le cerveau et qu'il faut éduquer avant tout ? - tout sucre, tout miel : ne faut-il leur parler que de doux et heureux instants, puisqu'il s'agit de les protéger du monde terrible qui les entoure et de garder leur innocence ? - trop salés parfois : la littérature moderne plonge-t-elle sadiquement les enfants dans l'horreur, la perte, la séparation, avec nos mots à nous, crus et violents ? La littérature jeunesse a-t-elle bon goût ? Et pourquoi donc les petits enfants sont-ils si gourmands des mots qu'elle offre ? Cet ouvrage, écrit par des professionnels reconnus du livre et de la petite enfance, mitonne ces questions à sa façon. Il est aussi la première publication de la nouvelle Agence nationale des pratiques culturelles autour de la littérature jeunesse (" Quand les livres relient "). Une mise en bouche !

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 150  pages
  • Dimensions :  1.2cmx11.4cmx15.2cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Erès Paru le
  • Collection : Mille et un bébés
  • ISBN :  2749204801
  • EAN13 :  9782749204802
  • Langue : Français

D'autres livres de Patrick Ben Soussan

Le livre noir de l'accueil de la petite enfance

Depuis quelques mois, on assiste, en ce champ de l'accueil dans la petite enfance, comme en bien d'autres d'ailleurs, à une efflorescence de projets et de réformes qui s'affichent comme autant de velléités, d'améliorations et de rénovation, tant au niveau gestionnaire, économique, que sur ...

L'enfant face à la mort d'un proche : En parler, l'écouter, le soutenir

Notre époque refuse l'idée de la mort et admet de moins en moins la notion de perte et de séparation. Et quand un enfant est concerné par la disparition d'un proche, la volonté de le protéger de ce séisme est telle qu'on rend son deuil plus difficile encore. Pourtant, c'est le rôle des adult...

1, 2, 3... comptines !

Un, deux, trois, nous irons au bois... Quatre, cinq, six, cueillir des sons, des musiques, des rythmes, des gestes, des jeux de doigts, de bouche et de voix... Sept, huit, neuf, pour dire des comptines, chansonnettes, devinettes, formulettes et toutes ces autres excitantes partitions de la rencontre...

Lire à haute voix des livres aux tout-petits

Lire un livre à un bébé. Lui lire le livre et, de fait, le lire aussi en même temps. Doit-on préciser à haute voix, lire un livre à haute voix à un bébé ? S'entendre parler, raconter. Partager sa lecture avec bébé. Donner de la voix, mettre en voix ; une voix lit. Mais que se passe-t-il ...

Voir tous les livres de Patrick Ben Soussan

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Les petits enfants croquent la vie à pleines dents ; ils ont une faim de loup et un appétit d'ogre d'histoires et de livres. Ils font ainsi leur miel de textes fins et d'images savoureuses, qu'ils picorent dans tous ces albums jeunesse qui leur sont consacrés. Mais tous ces ouvrages de littérature de jeunesse sont-ils : - à s'en lécher les babines : c'est dire encore séducteurs en diable ? - aux petits oignons : ne jouent-ils que sur la corde sensible, les émotions... des adultes qui lisent le plus souvent ? - des soupes au lait : la littérature de jeunesse ne s'adresse-t-elle qu'à des enfants qui ont un petit pois dans le cerveau et qu'il faut éduquer avant tout ? - tout sucre, tout miel : ne faut-il leur parler que de doux et heureux instants, puisqu'il s'agit de les protéger du monde terrible qui les entoure et de garder leur innocence ? - trop salés parfois : la littérature moderne plonge-t-elle sadiquement les enfants dans l'horreur, la perte, la séparation, avec nos mots à nous, crus et violents ? La littérature jeunesse a-t-elle bon goût ? Et pourquoi donc les petits enfants sont-ils si gourmands des mots qu'elle offre ? Cet ouvrage, écrit par des professionnels reconnus du livre et de la petite enfance, mitonne ces questions à sa façon. Il est aussi la première publication de la nouvelle Agence nationale des pratiques culturelles autour de la littérature jeunesse (" Quand les livres relient "). Une mise en bouche !