share_book
Envoyer cet article par e-mail

Itinéraires, littérature, textes, cultures, N° 1 : Vies possibles, vies romanesques

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Itinéraires, littérature, textes, cultures, N° 1 : Vies possibles, vies romanesques

Itinéraires, littérature, textes, cultures, N° 1 : Vies possibles, vies romanesques

Collectif,   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Itinéraires, littérature, textes, cultures, N° 1 : Vies possibles, vies romanesques"

La revue Itinéraires LTC explore la littérature et ses marges en favorisant le contact entre cultures et disciplines. Elle publie des articles et des numéros centrés autour d'axes distincts mais aux intersections fécondes : littératures francophones et postcoloniales, écritures de soi, approches théoriques, exploration des modernités et ruptures, aspects littéraires de l'analyse du discours, réflexions sur les genres (sexués, grammaticaux, littéraires). Ce numéro consacre un dossier à la question des " vies possibles " romanesques. S'interrogeant sur sa vocation, le roman découvre en effet qu'il lui revient en propre de représenter la durée d'une vie et qu'il n'est jamais mieux lui-même que lorsqu'il donne à éprouver l'espace ouvert des possibles ou les morsures du " cela aurait pu être ". Questionner ce moment de l'histoire du roman - le premier XXe siècle -, c'est aussi se demander quelle place occupe la lecture romanesque dans la conscience que l'on a de vivre sa vie.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 194  pages
  • Dimensions :  1.8cmx15.4cmx23.8cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   L'harmattan Paru le
  • ISBN :  2296112242
  • EAN13 :  9782296112247
  • Langue : Français

D'autres livres de  Pierre Zoberman

Emotions et discours

Défini dans la Rhétorique et dans la Poétique d'Aristote comme un langage-action, le pathos est lune des techniques d'argumentation destinée à produire la persuasion, cela en émouvant les récepteurs. Les critiques de cette raison pratique n'ont cessé de dénoncer sa dimension [....]...

Prix : 258 DH
Frontières de la francophonie; francophonie sans frontières

Cerner les frontières de la francophonie, penser une francophonie sans frontières : tels sont les objectifs des différentes contributions présentes dans cet ouvrage. La reconnaissance des frontières, symboliques et politiques, de la francophonie littéraire devrait permettre de mieux saisir cet...

Itinéraires, littérature, textes, cultures, N° 1, 2009 : Corpographèses : Corps écrits, corps inscrits

"Corpographèse" désigne l'inscription du sens sur le corps autant que l'inscription du corps comme sens donc une véritable mise en forme langagière, textuelle et sémiotique des corps. Toute une série de situations et de procédures plus ou moins clairement institutionnalisées favorisent des m...

Voir tous les livres de  Pierre Zoberman

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La revue Itinéraires LTC explore la littérature et ses marges en favorisant le contact entre cultures et disciplines. Elle publie des articles et des numéros centrés autour d'axes distincts mais aux intersections fécondes : littératures francophones et postcoloniales, écritures de soi, approches théoriques, exploration des modernités et ruptures, aspects littéraires de l'analyse du discours, réflexions sur les genres (sexués, grammaticaux, littéraires). Ce numéro consacre un dossier à la question des " vies possibles " romanesques. S'interrogeant sur sa vocation, le roman découvre en effet qu'il lui revient en propre de représenter la durée d'une vie et qu'il n'est jamais mieux lui-même que lorsqu'il donne à éprouver l'espace ouvert des possibles ou les morsures du " cela aurait pu être ". Questionner ce moment de l'histoire du roman - le premier XXe siècle -, c'est aussi se demander quelle place occupe la lecture romanesque dans la conscience que l'on a de vivre sa vie.