share_book
Envoyer cet article par e-mail

Contrôle des aides d'Etat

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Contrôle des aides d'Etat

Contrôle des aides d'Etat

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Contrôle des aides d'Etat"

Deuxième volume paraissant dans le cadre de la troisième édition du Commentaire J. Mégret, - et tome 3 de la grande matière consacrée à la concurrence -, cet ouvrage traite du contrôle des aides d'Etat au niveau communautaire. Ce contrôle est actuellement à un tournant de son existence, avec la mise en oeuvre du plan d'action dans le domaine des aides d'Etat adopté par la Commission européenne en juin 2005. Ce plan l'a fait entrer dans le champ de la modernisation du droit de la concurrence, avec un léger retard sur le droit antitrust et le droit des concentrations. Les maîtres mots de la réforme engagée dans ce domaine sont : place plus grande accordée à l'analyse économique, - jusqu'à présent très largement absente en la matière - ; des aides moins nombreuses, mais mieux ciblées sur des objectifs prioritaires ; et ébauche d'une certaine décentralisation avec un rôle renforcé des juridictions nationales. L'heure était donc particulièrement bienvenue d'une analyse de cette matière. Selon un plan désormais classique, la première partie de l'ouvrage est consacrée aux règles de fond applicables aux aides d'Etat, contenues à l'article 87 CE. Le premier chapitre livre une présentation approfondie des critères qui définissent la notion d'aide d'Etat au sens de cette disposition, avec un accent mis sur deux problématiques qui ont suscité difficultés et débats : le critère de l'opérateur en économie de marché et la compensation des obligations de service public. Le second chapitre traite des dérogations au principe de l'interdiction des aides d'Etat, dont l'importance n'est plus à démontrer puisqu'elles concernent en définitive l'immense majorité des aides. L'octroi des dérogations relève largement du pouvoir d'appréciation de la Commission, sous le contrôle des juridictions communautaires. Le lecteur trouvera une analyse systématique de la pratique de la Commission, telle qu'elle s'est déclinée au fil de l'examen des différents cas qui lui étaient soumis, pour se trouver ensuite codifiée, d'abord officieusement dans des orientations et autres lignes directes, et ensuite officiellement dans les règlements d'exemption que la Commission s'est vue habilitée à adopter par le Conseil. Les règles de procédure, inscrites à l'article 88 CE, font l'objet de la deuxième partie du présent ouvrage. Pendant de longues années, à défaut de tout texte de mise en oeuvre de l'article 88 CE, les contours de la procédure de contrôle des aides ont été définis par la pratique de la Commission et la jurisprudence des juridictions communautaires. Le règlement de procédure, adopté par le Conseil en 1999, est venu confirmer ces règles, qui sont décrites en détail dans un premier chapitre, articulé sur la distinction fondamentale entre le contrôle a priori des nouvelles et l'examen permanent des aides existantes. Le dernier chapitre, quant à lui, est consacré aux recours juridictionnels. Deux aspects ont plus particulièrement retenu l'attention : d'une part, l'articulation des rôles respectifs des juridictions nationales et communautaires ; d'autre part, les recours ouverts aux différentes parties intéressées à l'égard des prises de position - ou leur absence - de la Commission. Sur ces différentes questions, l'ouvrage entend mettre en lumière les enjeux, faire le point sur l'état du droit applicable, relever les lacunes persistantes et proposer les pistes pour éventuellement y remédier. Il est le fruit d'une collaboration d'une académique avec des praticiens, tous trois éminents spécialistes de la matière.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 529  pages
  • Dimensions :  4.8cmx16.4cmx23.8cm
  • Poids : 920.8g
  • Editeur :   Université De Bruxelles Paru le
  • Collection : Droit communautaire de la concurrence
  • ISBN :  2800413891
  • EAN13 :  9782800413891
  • Classe Dewey :  343.07
  • Langue : Français

D'autres livres de Marianne Dony

Droit de l'Union européenne

Dans une édition entièrement revue après l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne, cet ouvrage a pour ambition de familiariser le lecteur avec le droit et les politiques de l'Union européenne à un moment où une nouvelle page s'ouvre pour l'Europe, qui peut enfin repartir sur de [....]...

Droit de l'Union européenne

Deuxième édition totalement remaniée du Droit de la Communauté et de l'Union européenne (2001), cet ouvrage a pour ambition de familiariser le lecteur avec le droit et les politiques de l'Union européenne à un moment crucial de la construction européenne: le traité de Lisbonne, signé le 13...

Voir tous les livres de Marianne Dony

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Deuxième volume paraissant dans le cadre de la troisième édition du Commentaire J. Mégret, - et tome 3 de la grande matière consacrée à la concurrence -, cet ouvrage traite du contrôle des aides d'Etat au niveau communautaire. Ce contrôle est actuellement à un tournant de son existence, avec la mise en oeuvre du plan d'action dans le domaine des aides d'Etat adopté par la Commission européenne en juin 2005. Ce plan l'a fait entrer dans le champ de la modernisation du droit de la concurrence, avec un léger retard sur le droit antitrust et le droit des concentrations. Les maîtres mots de la réforme engagée dans ce domaine sont : place plus grande accordée à l'analyse économique, - jusqu'à présent très largement absente en la matière - ; des aides moins nombreuses, mais mieux ciblées sur des objectifs prioritaires ; et ébauche d'une certaine décentralisation avec un rôle renforcé des juridictions nationales. L'heure était donc particulièrement bienvenue d'une analyse de cette matière. Selon un plan désormais classique, la première partie de l'ouvrage est consacrée aux règles de fond applicables aux aides d'Etat, contenues à l'article 87 CE. Le premier chapitre livre une présentation approfondie des critères qui définissent la notion d'aide d'Etat au sens de cette disposition, avec un accent mis sur deux problématiques qui ont suscité difficultés et débats : le critère de l'opérateur en économie de marché et la compensation des obligations de service public. Le second chapitre traite des dérogations au principe de l'interdiction des aides d'Etat, dont l'importance n'est plus à démontrer puisqu'elles concernent en définitive l'immense majorité des aides. L'octroi des dérogations relève largement du pouvoir d'appréciation de la Commission, sous le contrôle des juridictions communautaires. Le lecteur trouvera une analyse systématique de la pratique de la Commission, telle qu'elle s'est déclinée au fil de l'examen des différents cas qui lui étaient soumis, pour se trouver ensuite codifiée, d'abord officieusement dans des orientations et autres lignes directes, et ensuite officiellement dans les règlements d'exemption que la Commission s'est vue habilitée à adopter par le Conseil. Les règles de procédure, inscrites à l'article 88 CE, font l'objet de la deuxième partie du présent ouvrage. Pendant de longues années, à défaut de tout texte de mise en oeuvre de l'article 88 CE, les contours de la procédure de contrôle des aides ont été définis par la pratique de la Commission et la jurisprudence des juridictions communautaires. Le règlement de procédure, adopté par le Conseil en 1999, est venu confirmer ces règles, qui sont décrites en détail dans un premier chapitre, articulé sur la distinction fondamentale entre le contrôle a priori des nouvelles et l'examen permanent des aides existantes. Le dernier chapitre, quant à lui, est consacré aux recours juridictionnels. Deux aspects ont plus particulièrement retenu l'attention : d'une part, l'articulation des rôles respectifs des juridictions nationales et communautaires ; d'autre part, les recours ouverts aux différentes parties intéressées à l'égard des prises de position - ou leur absence - de la Commission. Sur ces différentes questions, l'ouvrage entend mettre en lumière les enjeux, faire le point sur l'état du droit applicable, relever les lacunes persistantes et proposer les pistes pour éventuellement y remédier. Il est le fruit d'une collaboration d'une académique avec des praticiens, tous trois éminents spécialistes de la matière.