share_book
Envoyer cet article par e-mail

Pourquoi nous racontons-nous des histoires ? : Le récit au fondement de la culture et de l'identité

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Pourquoi nous racontons-nous des histoires ? : Le récit au fondement de la culture et de l'identité

Pourquoi nous racontons-nous des histoires ? : Le récit au fondement de la culture et de l'identité

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Pourquoi nous racontons-nous des histoires ? : Le récit au fondement de la culture et de..."

Ce brillant essai, prolongement de conférences données à l'université de Bologne durant le printemps 2000, étudie les usages cognitifs du récit. Ce n'est donc pas en tant que création littéraire et artistique que Jerome Bruner s'intéresse au récit, mais bien en tant que mode de pensée permettant de mettre en forme l'expérience humaine et de la transmettre comme culture, de donner du sens aux actions humaines, de les valoriser comme modèles ou contre-modèles... Il prend au sérieux les " histoires que nous racontons " et en explique les ressorts profonds. Pour développer son analyse, il passe en revue trois domaines où les récits occupent une place tout à fait centrale : la littérature (fiction et autobiographies), le droit et la vie quotidienne. II émaille son propos de références puisées dans le patrimoine littéraire mondial et d'analyses de cas développées par la recherche en sciences humaines. C'est la capacité à mobiliser des ressources savantes si différentes et à les mettre en résonance qui impressionne ici le lecteur. En interrogeant les formes et les usages du mode narratif, Bruner veut nous faire prendre conscience des dimensions culturelles de nos discours sur le monde, sur le passé ou l'avenir, sur les autres ou nous-mêmes. Il porte un nouveau regard, stimulant et profond, sur notre condition d'êtres éminemment culturels.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 112  pages
  • Dimensions :  1.2cmx14.4cmx17.8cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Retz Paru le
  • Collection : Petit forum
  • ISBN :  272562990X
  • EAN13 :  9782725629902
  • Classe Dewey :  153
  • Langue : Français

D'autres livres de Jerome S. Bruner

L'éducation, entrée dans la culture : Les problèmes de l'école à la lumière de la psychologie culturelle

Les problèmes actuels de l'éducation ne peuvent trouver de solutions qu'en étant pensés à partir d'une approche globale. Tel est le message de J. Bruner qui, dans ce livre majeur, rapproche et confronte les travaux et problématiques de nombreux auteurs et courants de recherche contemporains (e...

Voir tous les livres de Jerome S. Bruner

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Ce brillant essai, prolongement de conférences données à l'université de Bologne durant le printemps 2000, étudie les usages cognitifs du récit. Ce n'est donc pas en tant que création littéraire et artistique que Jerome Bruner s'intéresse au récit, mais bien en tant que mode de pensée permettant de mettre en forme l'expérience humaine et de la transmettre comme culture, de donner du sens aux actions humaines, de les valoriser comme modèles ou contre-modèles... Il prend au sérieux les " histoires que nous racontons " et en explique les ressorts profonds. Pour développer son analyse, il passe en revue trois domaines où les récits occupent une place tout à fait centrale : la littérature (fiction et autobiographies), le droit et la vie quotidienne. II émaille son propos de références puisées dans le patrimoine littéraire mondial et d'analyses de cas développées par la recherche en sciences humaines. C'est la capacité à mobiliser des ressources savantes si différentes et à les mettre en résonance qui impressionne ici le lecteur. En interrogeant les formes et les usages du mode narratif, Bruner veut nous faire prendre conscience des dimensions culturelles de nos discours sur le monde, sur le passé ou l'avenir, sur les autres ou nous-mêmes. Il porte un nouveau regard, stimulant et profond, sur notre condition d'êtres éminemment culturels.