share_book
Envoyer cet article par e-mail

Nos morts : Les Sociétés occidentales face aux tués de la guerre

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Nos morts : Les Sociétés occidentales face aux tués de la guerre

Nos morts : Les Sociétés occidentales face aux tués de la guerre

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Nos morts : Les Sociétés occidentales face aux tués de la guerre"

Qu'a-t-on fait, depuis le milieu du XIXe siècle -c'est-à-dire depuis le début des guerres de l'âge industriel - jusqu'au lendemain de la guerre d'Algérie, de la masse de cadavres qu'elles ont produits en abondance ? Comment les a-t-on traités ? Où les a-t-on mis ? Qu'a-t-on fait des cadavres des ennemis ? Quelles ont été les politiques publiques de gestion des cadavres et de la mort ? Y a-t-il eu une évolution dans les formes de funérailles ? Sans doute parce que les corps morts sont peu à peu sortis de notre environnement quotidien, que nos mentalités tournées vers la jeunesse répugnent à contempler la vieillesse et la déroute physique qui l'accompagne, il n'y avait pas encore eu d'étude d'ensemble du traitement des morts de guerre. C'est de cela que Nos morts veut d'abord traiter. L'ensemble du processus qui transforme un être vivant en tas de chair blessée, puis en débris, puis en dépouille, puis en souvenir (honorable, honoré, ou non honoré) est ici décrit en prenant appui sur l'exemple de la France, mais avec également de nombreuses références à l'ensemble de la sphère occidentale. Parce qu'il touche à l'évolution du sentiment de la mort, parce qu'il traite de questions d'actualité, qu'il donne des clés pour comprendre les conflits qui se déchaînent à nos portes, ce livre s'adresse à tous ceux qui veulent comprendre le monde qui les entoure.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 282  pages
  • Dimensions :  2.2cmx14.0cmx21.8cm
  • Poids : 399.2g
  • Editeur :   Payot Paru le
  • Collection : Payot Hist.
  • ISBN :  2228896365
  • EAN13 :  9782228896368
  • Classe Dewey :  303.66
  • Langue : Français

D'autres livres de  Danièle Voldman

Dictionnaire des intellectuels français

Salué à sa sortie en 1996 comme une "première éditoriale", un "outil de référence", un "passionnant recueil ", un "outil indispensable", le Dictionnaire des intellectuels français a été actualisé pour cette nouvelle édition. ...

La garçonne et l'assassin. Histoire de Louise et Paul, déserteur et travesti...

Paris, 1911. Paul Grappe et Louise Landy s’aiment et se marient. Survient la guerre. Paul déserte, se travestit en femme et, pendant dix ans, aux yeux de tous, vit avec Louise sous l’identité de Suzanne Landgard, entraîne son épouse dans de sordides jeux sexuels, et acquiert même une [.....

Sexes, genre et guerres (France 1914-1945)

C’est durant les deux dernières guerres mondiales qu’en France les hommes et les femmes ont été amenés à réviser durablement leurs représentations de la féminité et de la virilité. Déclinant les moyens mis en œuvre pour mobiliser et contrôler les deux sexes dans la préparation et l...

Voir tous les livres de  Danièle Voldman

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Qu'a-t-on fait, depuis le milieu du XIXe siècle -c'est-à-dire depuis le début des guerres de l'âge industriel - jusqu'au lendemain de la guerre d'Algérie, de la masse de cadavres qu'elles ont produits en abondance ? Comment les a-t-on traités ? Où les a-t-on mis ? Qu'a-t-on fait des cadavres des ennemis ? Quelles ont été les politiques publiques de gestion des cadavres et de la mort ? Y a-t-il eu une évolution dans les formes de funérailles ? Sans doute parce que les corps morts sont peu à peu sortis de notre environnement quotidien, que nos mentalités tournées vers la jeunesse répugnent à contempler la vieillesse et la déroute physique qui l'accompagne, il n'y avait pas encore eu d'étude d'ensemble du traitement des morts de guerre. C'est de cela que Nos morts veut d'abord traiter. L'ensemble du processus qui transforme un être vivant en tas de chair blessée, puis en débris, puis en dépouille, puis en souvenir (honorable, honoré, ou non honoré) est ici décrit en prenant appui sur l'exemple de la France, mais avec également de nombreuses références à l'ensemble de la sphère occidentale. Parce qu'il touche à l'évolution du sentiment de la mort, parce qu'il traite de questions d'actualité, qu'il donne des clés pour comprendre les conflits qui se déchaînent à nos portes, ce livre s'adresse à tous ceux qui veulent comprendre le monde qui les entoure.