share_book
Envoyer cet article par e-mail

Légendes

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Légendes

Légendes

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Légendes"

"Les quelques pages de démonstration qui suivent tirent toute leur force du fait que l'histoire est entièrement vraie, puisque je l'ai imaginée d'un bout à l'autre." Ainsi s'ouvre L'Écume des jours de Boris Vian. L'exergue est à rapprocher de celle choisie ici par Martin Winckler : "Tout est vrai, puisque je l'invente. Tout est faux, puisque je l'écris." L'auteur annonce donc la couleur (et la teneur) de son œuvre : Martin Winckler (Marc Zaffran de son vrai nom) est, comme son narrateur, dans ces Légendes dont les marques et repères ne manquent pas. On lit en tête une table des matières et un préambule, on poursuit sur une chronologie, on trouve en fin de volume un index. Entre ces indications, près de cinq cents pages. Winckler a consigné des éléments épars de sa propre vie, constitué un formidable inventaire. Sa naissance à Alger, ses lieux de vie (Israël, Pithiviers, Tours, Montbizot, puis Souillé et Le Mans dans la Sarthe), la figure de son père (posée sur un piédestal), ses amis, ses premiers pas dans les lettres, ses rêves, ses rencontres, hasardeuses, professionnelles, intellectuelles… Rien de moins que la somme d'une vie, enrichie par un matériau dense : des films, des livres, des bandes dessinées, des opéras, des disques et des photographies personnelles qui constituent les "archives" de l'auteur, et qui remplissent ou accompagnent parfois les défaillances de la mémoire. Et comme pour mieux pallier ces défaillances, Martin Winckler donne à la fin de quelques-uns de ses cent soixante treize chapitres des liens, des renvois à d'autres références, d'autres souvenirs. Il pense, il répertorie, il classe, à la manière d'un Perec qui voudrait mettre de l'ordre (et du recul) dans sa vie. Ces Légendes avaient été publiées en livraisons quotidiennes sur le site des éditions P.O.L., entre le 3 septembre 2001 et le 22 février 2002, jour des 47 ans de l'auteur. Ce sont autant de fictions qui "ressemblent à des légendes au sens traditionnel du terme : ce sont des récits imaginaires, transmis par voie orale puis retranscrits.". Un superbe exercice sur les limites de la littérature, les jeux de fiction et d'autofiction, sans prétention. --Céline Darner --Ce texte fait référence à lédition Broché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 598  pages
  • Dimensions :  3.0cmx11.0cmx17.0cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Folio
  • ISBN :  2070426165
  • EAN13 :  9782070426164
  • Classe Dewey :  843.914
  • Langue : Français

D'autres livres de Martin Winckler

Le choeur des femmes

Je m'appelle Jean Atwood. Je suis interne des hôpitaux et major de ma promo. Je me destine à la chirurgie gynécologique. Je vise un poste de chef de clinique dans le meilleur service de France. Mais on m'oblige, au préalable, à passer six mois dans une minuscule unité de " Médecine de La Femm...

Prix : 270 DH
Les Trois Médecins

Un médecin, ça n'a pas toujours été médecin. En 1974 - vingt ans avant La Maladie de Sachs - Bruno Sachs entre à la faculté de médecine de Tourmens. Il se lie d'amitié avec André Solal, Basile Bloom et Christophe Gray, trois étudiants voués à la médecine générale. Au cours de ces ...

Prix : 114 DH

La maladie de Sachs

Alors ça fait mal là, et puis là ça tire, et quand je fais ça j'ai comme une douleur de l'autre côté, alors vous comprenez, Docteur, j'ai préféré vous appeler pour vous en parler, des fois que... Tu les écoutes dix fois, cent fois de suite. Tu as de la patience, docteur Sachs, tu rassures...

Prix : 106 DH
Plumes d'Ange

" Ange, mon père, m'a beaucoup parlé, et j'ai longtemps cru qu'il était " naturel " pour un père de parler à son enfant avant de comprendre que ça ne l'était pas pour tout le monde... L'attention qu'il me portait m'a gratifié ; sa parole m'a protégé et m'a aidé à grandir ; son amour m'a ...

Prix : 125 DH

Voir tous les livres de Martin Winckler

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

"Les quelques pages de démonstration qui suivent tirent toute leur force du fait que l'histoire est entièrement vraie, puisque je l'ai imaginée d'un bout à l'autre." Ainsi s'ouvre L'Écume des jours de Boris Vian. L'exergue est à rapprocher de celle choisie ici par Martin Winckler : "Tout est vrai, puisque je l'invente. Tout est faux, puisque je l'écris." L'auteur annonce donc la couleur (et la teneur) de son œuvre : Martin Winckler (Marc Zaffran de son vrai nom) est, comme son narrateur, dans ces Légendes dont les marques et repères ne manquent pas. On lit en tête une table des matières et un préambule, on poursuit sur une chronologie, on trouve en fin de volume un index. Entre ces indications, près de cinq cents pages. Winckler a consigné des éléments épars de sa propre vie, constitué un formidable inventaire. Sa naissance à Alger, ses lieux de vie (Israël, Pithiviers, Tours, Montbizot, puis Souillé et Le Mans dans la Sarthe), la figure de son père (posée sur un piédestal), ses amis, ses premiers pas dans les lettres, ses rêves, ses rencontres, hasardeuses, professionnelles, intellectuelles… Rien de moins que la somme d'une vie, enrichie par un matériau dense : des films, des livres, des bandes dessinées, des opéras, des disques et des photographies personnelles qui constituent les "archives" de l'auteur, et qui remplissent ou accompagnent parfois les défaillances de la mémoire. Et comme pour mieux pallier ces défaillances, Martin Winckler donne à la fin de quelques-uns de ses cent soixante treize chapitres des liens, des renvois à d'autres références, d'autres souvenirs. Il pense, il répertorie, il classe, à la manière d'un Perec qui voudrait mettre de l'ordre (et du recul) dans sa vie. Ces Légendes avaient été publiées en livraisons quotidiennes sur le site des éditions P.O.L., entre le 3 septembre 2001 et le 22 février 2002, jour des 47 ans de l'auteur. Ce sont autant de fictions qui "ressemblent à des légendes au sens traditionnel du terme : ce sont des récits imaginaires, transmis par voie orale puis retranscrits.". Un superbe exercice sur les limites de la littérature, les jeux de fiction et d'autofiction, sans prétention. --Céline Darner --Ce texte fait référence à lédition Broché .