share_book
Envoyer cet article par e-mail

Paix et guerres au XXIe siècle

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Paix et guerres au XXIe siècle

Paix et guerres au XXIe siècle

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Paix et guerres au XXIe siècle"

    « L'âge des guerres s'achèvera-t-il en une orgie de violence ou en un apaisement progressif ? » C'est sur cette interrogation, émise en pleine Guerre froide dans laquelle il voyait la troisième des « guerres en chaîne » du XXe siècle, que Raymond Aron concluait sa magistrale étude sur Paix et guerre entre les nations. Grâce au recul qui est le nôtre, il est possible d'apporter à cette question une autre réponse que celle qu'il avait lui-même proposée, à savoir que « nous savons que nous ne savons pas la réponse à cette interrogation ». En effet, la fin pacifique de la guerre froide à laquelle personne ne s'attendait a corroboré l'espoir d'un « apaisement progressif » et démenti la crainte d'une « orgie de violence ». Depuis la fin de la guerre froide, le système international est caractérisé par une stabilité d'ensemble, la paix prévaut au niveau du système dans son ensemble, c'est-à-dire entre grandes puissances en général, et entre démocraties occidentales en particulier, d'un côté, des guerres limitées, à l'échelle locale ou régionale, et récurrentes de l'autre. Comment comprendre l'absence de risque de guerre majeure, au plan international, entre les grandes puissances ? Pourquoi de nos jours les États européens et nord-américains n'imaginent-ils même pas recourir à la force dans leurs relations mutuelles ? À quels facteurs faut-il attribuer les interventions armées multiples auxquelles ces mêmes pays recourent dans des zones périphériques allant de l'ex- Yougoslavie à la Libye en passant par l'Afghanistan et l'Irak ? Qu'est-ce qui explique que certains conflits armés remontant à plus d'un demi-siècle, du Proche-Orient au sous-continent indien, continuent de connaître des épisodes violents ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage tente de répondre à l'aide d'outils et de concepts empruntés aux théories des relations internationales. La paix qui prévaut de nos jours entre grandes puissances s'explique par la structure unipolaire du système interétatique avec à sa tête les États-Unis. Au sein de cette hiérarchie, les États occidentaux forment une communauté démocratique qui tout à la fois explique la paix régionale dont ils jouissent dans leurs relations réciproques et la face cachée de cette paix que sont les guerres d'interventions menées contre des régimes qualifiés de voyous. Enfin, les inimitiés durables entre Pakistanais et Indiens d'un côté, Israéliens et Palestiniens de l'autre, renvoient au mécanisme du dilemme de sécurité entre des entités se niant mutuellement le droit d'exister Une réflexion à la fois synthétique et dynamique sur l'état de la politique internationale au début du XXIe siècle.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 160  pages
    • Dimensions :  1.4cmx12.6cmx18.8cm
    • Poids : 158.8g
    • Editeur :   Editions Sciences Humaines Paru le
    • Collection : Petite bibliothèque de Sciences Humaines
    • ISBN :  2361060124
    • EAN13 :  9782361060121
    • Classe Dewey :  100
    • Langue : Français

    D'autres livres de Dario Battistella

    Théorie des relations internationales

    Plus que jamais à la une de l'actualité, les relations internationales font l'objet de toutes sortes de discours : politique, militant, médiatique. Destiné aux étudiants, aux enseignants en relations internationales et en science politique, ainsi qu'aux diplomates et aux journalistes, cet [....

    Un monde unidimensionnel

    Quel modèle conceptuel proposer pour décrire la politique internationale du début de ce siècle ? Vingt ans après la chute du mur de Berlin, les scénarios de Fukuyama, Krauthammer, Huntington et Kissinger ne se sont finalement pas réalisés. Loin des discours soulignant la multiplication [....

    Un monde unidimensionnel

    Quel modèle conceptuel proposer pour décrire la politique internationale du début de ce siècle ? Vingt ans après la chute du mur de Berlin, les scénarios de Fukuyama, Krauthammer, Huntington et Kissinger ne se sont finalement pas réalisés. Loin des discours soulignant la multiplication [....

    Voir tous les livres de Dario Battistella

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    « L'âge des guerres s'achèvera-t-il en une orgie de violence ou en un apaisement progressif ? » C'est sur cette interrogation, émise en pleine Guerre froide dans laquelle il voyait la troisième des « guerres en chaîne » du XXe siècle, que Raymond Aron concluait sa magistrale étude sur Paix et guerre entre les nations. Grâce au recul qui est le nôtre, il est possible d'apporter à cette question une autre réponse que celle qu'il avait lui-même proposée, à savoir que « nous savons que nous ne savons pas la réponse à cette interrogation ». En effet, la fin pacifique de la guerre froide à laquelle personne ne s'attendait a corroboré l'espoir d'un « apaisement progressif » et démenti la crainte d'une « orgie de violence ». Depuis la fin de la guerre froide, le système international est caractérisé par une stabilité d'ensemble, la paix prévaut au niveau du système dans son ensemble, c'est-à-dire entre grandes puissances en général, et entre démocraties occidentales en particulier, d'un côté, des guerres limitées, à l'échelle locale ou régionale, et récurrentes de l'autre. Comment comprendre l'absence de risque de guerre majeure, au plan international, entre les grandes puissances ? Pourquoi de nos jours les États européens et nord-américains n'imaginent-ils même pas recourir à la force dans leurs relations mutuelles ? À quels facteurs faut-il attribuer les interventions armées multiples auxquelles ces mêmes pays recourent dans des zones périphériques allant de l'ex- Yougoslavie à la Libye en passant par l'Afghanistan et l'Irak ? Qu'est-ce qui explique que certains conflits armés remontant à plus d'un demi-siècle, du Proche-Orient au sous-continent indien, continuent de connaître des épisodes violents ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage tente de répondre à l'aide d'outils et de concepts empruntés aux théories des relations internationales. La paix qui prévaut de nos jours entre grandes puissances s'explique par la structure unipolaire du système interétatique avec à sa tête les États-Unis. Au sein de cette hiérarchie, les États occidentaux forment une communauté démocratique qui tout à la fois explique la paix régionale dont ils jouissent dans leurs relations réciproques et la face cachée de cette paix que sont les guerres d'interventions menées contre des régimes qualifiés de voyous. Enfin, les inimitiés durables entre Pakistanais et Indiens d'un côté, Israéliens et Palestiniens de l'autre, renvoient au mécanisme du dilemme de sécurité entre des entités se niant mutuellement le droit d'exister Une réflexion à la fois synthétique et dynamique sur l'état de la politique internationale au début du XXIe siècle.