share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'affaire Grégory : La justice a-t-elle dit son dernier mot?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'affaire Grégory : La justice a-t-elle dit son dernier mot?

L'affaire Grégory : La justice a-t-elle dit son dernier mot?

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'affaire Grégory : La justice a-t-elle dit son dernier mot?"

Depuis vingt-deux ans, l'affaire Grégory demeure un des plus grands mystères de l'histoire judiciaire. Les faits sont bien connus : après la disparition du petit Grégory, Bernard Laroche, d'abord arrêté puis relâché, fut tué d'un coup de fusil par le père de l'enfant, Jean-Marie Villemin. Ni l'analyse des lettres et des appels téléphoniques du corbeau, ni les témoignages recueillis par les enquêteurs et les magistrats n'ont permis d'identifier le ou les coupables, en raison des erreurs commises lors de l'autopsie. Jean-Marie Villemin a été condamné pour l'assassinat de son cousin ; l'Etat a été condamné à deux reprises, pour sa responsabilité dans ce meurtre et pour la conduite déficiente de l'instruction, suspecte de partialité. Paul Prompt, qui fut dès le début l'avocat de Laroche et de sa famille, analyse les raisons d'une telle faillite judiciaire et policière, et montre comment ce fait divers s'est transformé en affaire d'Etat. Il soulève surtout la question d'une réouverture de l'instruction (la prescription n'interviendra qu'en avril 2011), à la lumière des faits nouveaux révélés dans ce livre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 280  pages
  • Dimensions :  2.6cmx14.0cmx19.8cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Balland Paru le
  • Collection : DOCUMENT
  • ISBN :  2353150136
  • EAN13 :  9782353150137
  • Classe Dewey :  364
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Depuis vingt-deux ans, l'affaire Grégory demeure un des plus grands mystères de l'histoire judiciaire. Les faits sont bien connus : après la disparition du petit Grégory, Bernard Laroche, d'abord arrêté puis relâché, fut tué d'un coup de fusil par le père de l'enfant, Jean-Marie Villemin. Ni l'analyse des lettres et des appels téléphoniques du corbeau, ni les témoignages recueillis par les enquêteurs et les magistrats n'ont permis d'identifier le ou les coupables, en raison des erreurs commises lors de l'autopsie. Jean-Marie Villemin a été condamné pour l'assassinat de son cousin ; l'Etat a été condamné à deux reprises, pour sa responsabilité dans ce meurtre et pour la conduite déficiente de l'instruction, suspecte de partialité. Paul Prompt, qui fut dès le début l'avocat de Laroche et de sa famille, analyse les raisons d'une telle faillite judiciaire et policière, et montre comment ce fait divers s'est transformé en affaire d'Etat. Il soulève surtout la question d'une réouverture de l'instruction (la prescription n'interviendra qu'en avril 2011), à la lumière des faits nouveaux révélés dans ce livre.