share_book
Envoyer cet article par e-mail

Comment Hitchcock m'a guéri: Que cherchons-nous dans les images ?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Comment Hitchcock m'a guéri: Que cherchons-nous dans les images ?

Comment Hitchcock m'a guéri: Que cherchons-nous dans les images ?

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Comment Hitchcock m'a guéri: Que cherchons-nous dans les images ?"

Serge Tisseron est psychanalyste. Il a notamment publié en Pluriel L’intimité surexposée ainsi que Psychanalyse de l’image. Partant de son expérience personnelle, Serge Tisseron évoque ici une expérience que la fréquentation du cinéma d’Hitchcock devait lui permettre de comprendre : « j’ai en effet vécu dans mon enfance la même situation que celle des héros de ses films, cherchant sans y parvenir à m’accrocher à un regard – celui de ma mère – pour y trouver mon salut. » Au-delà de cette évocation, c’est à une lecture analytique des fonctions de l’image cinématographique que se livre l’auteur, ouvrant ainsi de nouveaux aperçus à la cinéphilie.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 192  pages
  • Dimensions :  1.4cmx11.0cmx17.0cm
  • Poids : 258.5g
  • Editeur :   Fayard/Pluriel Paru le
  • Collection : Pluriel
  • ISBN :  2818501210
  • EAN13 :  9782818501214
  • Classe Dewey :  150.195
  • Langue : Français

D'autres livres de Serge Tisseron

Secrets de famille mode d'emploi

Combien de parents dont l'enfant "va mal" seraient très étonnés d'apprendre que son comportement peut être lié à un secret, caché deux générations auparavant pour ne pas "inquiéter inutilement" les descendants ! Qu'est-ce qu'un secret de famille ? Comment se découvre-t-il ? Quel trouble p...

Prix : 80 DH
La Honte

Développant le thème des "secrets de famille", ce livre démonte les mécanismes de la honte dans leurs dimensions subjective (rupture du cadre narcissique, angoisse de néantisation) et collective (repli sur soi, inadaptation au changement, phénomène du "perdre la face"). Pour la première [...

Le mystère de la chambre claire

La photographie n'existe pas seulement sous la forme d'images rangées dans les albums familiaux ou présentées dans les expositions. Elle est d'abord une pratique qui se passe d'images : certaines photographies familiales ne sont jamais développées et la plupart sont à peine regardées plus ...

Tintin et le secret d'Hergé

Quatre-vingts ans après la création du reporter à la houppette, l'oeuvre maîtresse de Hergé, Les Aventures de Tintin, ne cesse de captiver un public toujours renouvelé. La notoriété des principaux héros de la «famille hergéienne» n'est plus à faire. Mais qui sait ce que ces [....]...

Voir tous les livres de Serge Tisseron

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Serge Tisseron est psychanalyste. Il a notamment publié en Pluriel L’intimité surexposée ainsi que Psychanalyse de l’image. Partant de son expérience personnelle, Serge Tisseron évoque ici une expérience que la fréquentation du cinéma d’Hitchcock devait lui permettre de comprendre : « j’ai en effet vécu dans mon enfance la même situation que celle des héros de ses films, cherchant sans y parvenir à m’accrocher à un regard – celui de ma mère – pour y trouver mon salut. » Au-delà de cette évocation, c’est à une lecture analytique des fonctions de l’image cinématographique que se livre l’auteur, ouvrant ainsi de nouveaux aperçus à la cinéphilie.