share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le visage du Christ dans la musique baroque

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le visage du Christ dans la musique baroque

Le visage du Christ dans la musique baroque

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le visage du Christ dans la musique baroque"

Revisiter les grandes oeuvres sacrées du répertoire baroque en mettant en évidence les liens existant entre leur discours musical et la réalité spirituelle qu'elles entendent exprimer, tel est le propos de ce livre.Alors qu'en matière d'opéra, notre époque ne s'est jamais tant interrogée sur la fidélité qui unit la musique au livret, elle semble trop souvent, en revanche, ne pas vouloir prendre en considération la dimension religieuse de cette musique d'église, quel qu'ait pu être le degré de conviction et d'engagement du compositeur. Attitude pour le moins paradoxale lorsqu'on sait l'engouement actuel pour les concerts et les disques de musique sacrée.La nativité du Christ, sa mort, sa résurrection, les récits de la Bible, le cérémonial de l'eucharistie n'ont cessé d'inspirer les plus grands musiciens de cette époque. Bach, Haendel, Monteverdi, Schütz, Haydn, Mozart et bien d'autres encore, plus ou moins célèbres, ont ainsi à travers un nombre considérable de messes, cantates, requiem ou passions, éclairé pour nous la figure du Christ mieux souvent que ne le feraient les sermons les plus savants. C'est à cette relecture spirituelle des plus grands chefs-d'oeuvre de cette période (passions et cantates de Bach, Vêpres de la Vierge de Monteverdi, Messie de Haendel, etc.) que nous convie Jean-François Labie.Fruit de longues recherches théologiques, voici donc un ouvrage qui apporte enfin les clefs d'une approche véritablement spirituelle de ces musiques nourries de la pensée liturgique luthérienne et catholique de leur temps.Ancien industriel, Jean-François Labie se consacre aujourd'hui à des travaux d'historien de la musique. Collaborateur de divers dictionnaires, encyclopédies et revues, il est l'auteur d'un Haendel et de Le Cas Verdi (Laffont).

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 600  pages
  • Dimensions :  3.4cmx15.0cmx23.0cm
  • Poids : 938.9g
  • Editeur :   Fayard - Desclée Paru le
  • ISBN :  2213029628
  • EAN13 :  9782213029627
  • Classe Dewey :  781.71009032
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-François Labie

Le cas Verdi

Verdi : sa légende en a fait un patriarche raide et barbu, héros du Risorgimento et chantre de l'unité nationale. Et le compositeur a lui-même laissé se former cette image. Mais ce portrait est évidemment trop simpliste. En allant y voir de plus près, en analysant la correspondance, les docum...

Voir tous les livres de Jean-François Labie

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Revisiter les grandes oeuvres sacrées du répertoire baroque en mettant en évidence les liens existant entre leur discours musical et la réalité spirituelle qu'elles entendent exprimer, tel est le propos de ce livre.Alors qu'en matière d'opéra, notre époque ne s'est jamais tant interrogée sur la fidélité qui unit la musique au livret, elle semble trop souvent, en revanche, ne pas vouloir prendre en considération la dimension religieuse de cette musique d'église, quel qu'ait pu être le degré de conviction et d'engagement du compositeur. Attitude pour le moins paradoxale lorsqu'on sait l'engouement actuel pour les concerts et les disques de musique sacrée.La nativité du Christ, sa mort, sa résurrection, les récits de la Bible, le cérémonial de l'eucharistie n'ont cessé d'inspirer les plus grands musiciens de cette époque. Bach, Haendel, Monteverdi, Schütz, Haydn, Mozart et bien d'autres encore, plus ou moins célèbres, ont ainsi à travers un nombre considérable de messes, cantates, requiem ou passions, éclairé pour nous la figure du Christ mieux souvent que ne le feraient les sermons les plus savants. C'est à cette relecture spirituelle des plus grands chefs-d'oeuvre de cette période (passions et cantates de Bach, Vêpres de la Vierge de Monteverdi, Messie de Haendel, etc.) que nous convie Jean-François Labie.Fruit de longues recherches théologiques, voici donc un ouvrage qui apporte enfin les clefs d'une approche véritablement spirituelle de ces musiques nourries de la pensée liturgique luthérienne et catholique de leur temps.Ancien industriel, Jean-François Labie se consacre aujourd'hui à des travaux d'historien de la musique. Collaborateur de divers dictionnaires, encyclopédies et revues, il est l'auteur d'un Haendel et de Le Cas Verdi (Laffont).