share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ils nous trahiront tous

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ils nous trahiront tous

Ils nous trahiront tous

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ils nous trahiront tous"

Duca Lamberti reçoit une visite étrange et plutôt désagréable : on lui propose de gagner un beau pactole grâce à son ancien métier de médecin. Il lui suffirait de recoudre l?hymen d?une jeune femme qui doit bientôt se marier, et qui n?est plus vierge. Le visiteur se recommande de l?avocat Turiddu Sompani, ancien compagnon de cellule de Lamberti, personnage détestable dont il ne veut pas entendre parler. Sompani vient de mourir, et ce, exactement de la même manière dont étaient mortes les deux personnes à l?origine de son séjour en taule. Pourquoi se prévaloir de la recommandation d?un mort ? Et qui a pu se venger ainsi de Sompani ?Giorgio Scerbanenco (1911-1969), né Cherbanenkov en Ukraine, est l?un des meilleurs écrivains italiens des années 1950-1960. Ils nous trahiront tous est le deuxième volet, après Vénus privée des aventures de Duca Lamberti, médecin radié pour avoir aidé à mourir une femme gravement malade, parfois violent mais d?une grande droiture et capable de compassion. Ses romans brossent le tableau de Milan, ville du miracle économique italien mais aussi (et surtout ?) capitale du crime et de la corruption.Ils nous trahiront tous a reçu le Grand Prix de littérature policière en 1968.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 266  pages
  • Dimensions :  1.8cmx11.0cmx16.8cm
  • Poids : 399.2g
  • Editeur :   Rivages Paru le
  • Collection : Rivages/Noir
  • ISBN :  2743621451
  • EAN13 :  9782743621452
  • Classe Dewey :  800
  • Langue : Français

D'autres livres de Giorgio Scerbanenco

Les Enfants du massacre

Duca Lamberti, ancien médecin devenu détective privé, est chargé dans ce troisième volet de la tétralogie que Giorgio Scerbanenco lui a consacré d’une affaire criminelle sordide : une jeune enseignante a été torturée, violée puis assassinée dans sa salle de classe par ses propres élè...

Voir tous les livres de Giorgio Scerbanenco

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Duca Lamberti reçoit une visite étrange et plutôt désagréable : on lui propose de gagner un beau pactole grâce à son ancien métier de médecin. Il lui suffirait de recoudre l?hymen d?une jeune femme qui doit bientôt se marier, et qui n?est plus vierge. Le visiteur se recommande de l?avocat Turiddu Sompani, ancien compagnon de cellule de Lamberti, personnage détestable dont il ne veut pas entendre parler. Sompani vient de mourir, et ce, exactement de la même manière dont étaient mortes les deux personnes à l?origine de son séjour en taule. Pourquoi se prévaloir de la recommandation d?un mort ? Et qui a pu se venger ainsi de Sompani ?Giorgio Scerbanenco (1911-1969), né Cherbanenkov en Ukraine, est l?un des meilleurs écrivains italiens des années 1950-1960. Ils nous trahiront tous est le deuxième volet, après Vénus privée des aventures de Duca Lamberti, médecin radié pour avoir aidé à mourir une femme gravement malade, parfois violent mais d?une grande droiture et capable de compassion. Ses romans brossent le tableau de Milan, ville du miracle économique italien mais aussi (et surtout ?) capitale du crime et de la corruption.Ils nous trahiront tous a reçu le Grand Prix de littérature policière en 1968.